Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Astronomie

Conquête de l’Espace : Des “autoroutes interplanétaires” pour voyager aux confins de notre système ?

Depuis la nuit des temps, le regard de l’Homme est rivé vers les étoiles, des mythologies aux sciences, l’humanité a rêvé et imaginé les cieux jusqu’à l’exploration spatiale qui domine les ambitions des génies les plus développés au monde.

Doté de technologies encore jamais utilisé dans les cieux, Perseverance a foulé le sol martien et devrait, d’ici quelque mois, essayer de déployer le premier engin volant automatique encore jamais réalisé à ce jour sur une autre planète que la Terre. Un pas sans précédent une fois de plus a portée de l’Homme et de son incroyable capacité à défier l’impossible. Au travers d’un océan d’étoiles, les espoirs de milliards d’individus résident dans les avancées scientifiques qui, jour après jour, franchissent des capes invraisemblables.

De nombreuses théories ont permis ces accomplissements, à l’image d’Einstein et son équation qui a, a jamais, changé le monde. De l’invention du GPS aux télévisions au tube cathodiques en passant par l’électromagnétisme, une simple pensée à orienter, un siècle durant, les plus grands esprits scientifique de notre époque. Dans ce même contexte, des chercheurs ont récemment mis en évidence des “autoroutes célestes“.

Si l’on sait que les astres tels que les comètes et les météorites utilisent déjà ces courants, des véhicules pourraient également, un jour, en profiter de la même manière. Ces courants de gravités pourraient alors permettre à l’Homme de se déplacer plus rapidement et sans usage de carburant aux confins des étoiles.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
À LIRE  Spider-Man 3 : Andrew Garfield assure qu'il n'est pas présent dans le film

« À notre échelle, se déplacer le long de tels courants prendrait beaucoup de temps. À l’échelle astronomique en revanche, ces courants sont rapides » précise Emmanuel Trélat, mathématicien et directeur du laboratoire Jacques-Louis Lions (Paris Sorbonne/CNRS).

Ces courants ne sont pas à confondre avec  les « rebonds gravitationnels » dont on connaissait déjà bien l’existence à l’image des sondes Voyager 1 et 2 qui en ont bénéficié dès 1977.

« Les courants de gravité sont des effets gravitationnels beaucoup plus cachés, qui résultent de l’existence des points de Lagrange ; ils sont invisibles, sauf à les deviner grâce à des théorèmes mathématiques sophistiqués » poursuit le chercheur.

L’existence de ces phénomènes ont déjà été admis en 1970 (année ou Stephen Hawking à émis la théorie du “Rayonnement d’Hawking”, sur les trous noir), des chercheurs de l’Université de Californie et de l’Observatoire astronomique de Belgrade ont démontré avoir trouvé les effets d’un réseau d’autoroute interplanétaire, jusque là encore inconnu, dans notre système solaire.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

Les nouvelles découvertes démontrent que des objets célestes peuvent être “rapidement” déviés de leur trajectoire initiale, partant de constat, un schémas de ces autoroutes de l’espace a pu être établi à l’aide de calculs mathématiques élaborés permettant de définir ce que nous sommes encore incapable de percevoir avec nos technologies actuelles. Ces autoroutes se dessinent en une série d’arcs liés entre eux dans des « variétés spatiales », formant une structure gigantesque allant de la ceinture principale d’astéroïdes (entre les orbites de Mars et Jupiter) jusqu’à Uranus et bien au-delà.

À LIRE  Les 4 Fantastiques : Marvel Studios viserait Emily Blunt et John Krasinski pour les rôles principaux

A l’aide des courants de gravité, les sondes spatiales pourraient être manœuvrées pour parcourir de plus longues distances tout en dépensant moins d’énergie. Par exemple, une fois sorti de l’atmosphère terrestre, les courants de gravités existants naturellement entre la planète Terre et notre Satellite Lunaire, il nous est permis d’atteindre nos satellites sans aucune consommation de carburant.

« En vue de futures missions humaines vers Mars, on voudrait d’abord retourner sur la Lune ; et construire, au pôle nord de la Lune notamment, une base lunaire qui pourrait servir de point intermédiaire – et de centre de communication » explique le chercheur. La construction d’une telle base nécessiterait d’envoyer énormément de matériel vers la Lune :  « Cela peut se faire sans l’aide humaine, juste avec des robots On appelle cela des « missions cargo ». Dès lors, peu importe la durée du trajet ! » ajoute-il.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Exclus

Cinéma

Depuis l’annonce du reboot des 4 Fantastiques réalisé par Jon Watts, les rumeurs vont bon train quand au casting qui composera le quatuor de...

Cinéma

C’est la rumeur qui traîne sans relâche sur les réseaux sociaux depuis un long moment déjà. Après l’annonce du multivers pour les secondes aventures...

Nos critiques

Mortal Kombat de Simon McQuoid était l’un des long-métrage les plus attendus de cette année 2021 toujours perturbée par la pandémie de covid-19. S’il...

Cinéma

C’est dès demain que le public Américain pourra découvrir le reboot de Mortal Kombat, signé Simon McQuoid, sur quelques écrans de cinéma ainsi que...

Cinéma

Si le troisième volet des aventures de Tom Holland en célèbre tisseur nous offrira le retour tant attendu de Docteur Octopus (Alfred Molina) et...

Films / Séries TV

Jusqu’ici, la série Disney+ The Falcon and The Winter Soldier semble globalement satisfaire les fans même si la plupart trouvent qu’il y a moins...

Publicité

Plus d'Articles

Cinéma

Après la fin de la série The Falcon and The Winter Soldier, ce n’est désormais plus un secret pour personne. Sam Wilson (Anthony Mackie)...

Films / Séries TV

La série The Falcon and The Winter Soldier s’est terminé il y a peu et nous a dévoilé que Falcon (Anthony Mackie) a enfin...

Cinéma

Mortal Kombat est sorti depuis le 23 Avril 2021 sur HBO Max et dans les salles Américaines. Le film est toutefois trouvable en streaming...

Actualités

La suite d’Aquaman devrait rapidement entrer en pré-production. Prévu pour une sortie au 16 Décembre 2022, les acteurs commencent leurs préparations physiques pour ce...

Publicité