Suivez-nous

Cinéma

Quentin Tarantino planche toujours sur un film Star Trek !

Heureusement d’ailleurs.

Publié

le

Lecture 1 min.

Star Trek 4 prenant de plus en plus le large, c’est peut-être le grand Tarantino qui nous permettra de revoir les frontières de l’infini repoussées une fois de plus.

Le troisième opus du reboot de 2009 étant un bide financier, la franchise a reçu le coup de grâce avec le départ de la réalisatrice de Star Trek 4, de Chris Pine et de Chris Hemsworth. Il y a cependant encore une chance.

Il y a un script qui existe, je dois juste peser le pour et le contre, mais je n’ai pas encore eu le temps de le faire.

D’après les dernières informations, il y aurait bien un script, écrit par Mark L. Smith (The Revenant), à la demande de Quentin Tarantino. 

Il confirme d’ailleurs le côté R-Rated du projet.

Oh oui ! Si je le fais, ce sera un R-rated.

Imaginez… Imaginez voir un Star Trek réalisé par Quentin Tarantino. Un film de SF, peut-être son onzième ? Si tel est le cas, il faudra attendre encore quelques années, mais quelle belle manière pour terminer une aussi grande carrière.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Actualités

Marvel confirme quel mutant est le plus puissant de l’univers

Le plus puissant mutant est enfin révélé.

Publié

le

par

Galactus
Lecture 2 mins.

Marvel a officiellement révélé le mutant le plus puissant de tous les temps. Dans les comics, les mutants ont toujours été considérés comme la prochaine étape de l’évolution humaine.

Les mutants les plus puissants peuvent réécrire la réalité à leur guise, manipuler le climat de toute une planète ou influencer tous les esprits de la Terre à la fois. Ils sont surnommés « mutants Omega », dont leur pouvoir principal n’a aucun équivalant. Cela ne signifie pas qu’il n’existe pas plus fort qu’eux.

PEUT-ÊTRE LE PROCHAIN SUPER MÉCHANT DU MCU ?

Le plus puissant mutant des Marvel Comics est probablement l’un des futurs antagonistes majeurs du Marvel Cinematic Universe s’il en on croit les bruits de couloirs. Ce qui expliquerait encore plus cette révélation survenue dans le dernier numéro Marvel (en anglais), History of the Marvel Universe #3.

Mais avant de dévoiler qui est le plus puissant mutant, et certainement, parmi les personnages de l’univers Marvel les plus puissants, il est important de savoir que le terme de Mutants Omega vient que tout récemment d’être expliqué avec précision dans les comics book. Parmi eux, citons Iceman, Magneto, Proteus, Hope Summers et Storm pour n’en citer que quelques-uns.

LE MUTANT LE PLUS PUISSANT

franklin-richards

Dans le comics, Galactus, qui possède un niveau de conscience cosmique supérieur au reste du monde (il est le cosmos après tout), puissante entité née il y a 14 milliards d’années avec Mort et Éternité, a admis que le mutant le plus puissant est bel et bien Franklin Richards le fils de M. Fantastic et de la Femme Invisible.

« Le Mutant le plus puissant jamais né »

Une annonce qui ne surprendra pas les lecteurs de comics. Certainement parce que ce jeune garçon est le seul à avoir recréé le multivers dans son intégralité suite à la minisérie Secret Wars.

Galactus étant l’un des personnages les plus teasés pour reprendre le rôle d’antagoniste principal du Marvel Cinematc Universe, le nom de Franklin Richards est régulièrement mis non loin de l’entité cosmique.

Continuer la lecture

Cinéma

Star Wars : Les origines de Kylo Ren ne plairont pas à tout le monde d’après son auteur

Les origines de Kylo Ren feront-elles grincer des dents ?

Publié

le

par

Lecture 3 mins.

La dernière trilogie Star Wars s’achèvera avec la sortie du film The Rise of Skywalker et promet un combat entre Rey et Kylo Ren mouvementé.

En attendant le dénouement de la trilogie Disney, Kylo Ren a donc le droit à un comics en quatre parties qui revient exclusivement sur les origines du personnage. L’histoire s’intitule L’ascension de Kylo Ren et explique ainsi comment le descendant d’Anakin est devenu l’héritier de l’Empire.

Malgré les nombreuses théories sur Ben Solo et sur les Chevaliers de Ren, il semble de plus en plus que ces questions resteront sans réponse dans les films. L’Ascension de Kylo Ren répondra en conséquence aux choix qui ont amené Ben Solo à s’éloigner du chemin tracé par son oncle.

Charles Soule avertit les fans que cette décision exigeait des choix sérieux — et que tous les fans ne les approuveraient pas. S’exprimant au micro de CBR, il dit :

Vous savez, Ben Solo est tragique. Le potentiel incroyable qui émane de lui depuis le jour de sa naissance, tout le monde autour de lui a vu ou a imaginé voir ce qu’il pourrait devenir. Alors il a été exploité dans chacun de ses aspects, et nous avons en quelque sorte constaté à quel point cela avait mal tourné dans les films jusqu’à présent. C’est une histoire à propos de Ben Solo, comprenant certains des choix qu’il a faits.

Raconter l’histoire de la chute de Ben Solo vers le côté obscur tout en répondant efficacement aux mystères qui pèsent sur le personnage serait un exploit que tous les écrivains ne sauraient entreprendre. Mais Charles Soule n’est pas étranger à l’univers Star Wars, avec son excellente série Darth Vader qui présente Anakin Skywalker sous un jour totalement différent.

LES CHOIX DE KYLO REN

Kylo Ren - Couverture du Tome 1

Kylo Ren — Couverture du Tome 1

Bien sûr, « comprendre les choix » de Dark Vador n’a pas été aussi difficile, les fans connaissant l’histoire d’Anakin depuis bien longtemps. Mais l’histoire de Kylo Ren n’étant pas encore terminée et ses choix divisant déjà les fans, Soule sait qu’il ne plaira peut-être pas à tout le monde avec The Rise of Kylo Ren :

Tout changement significatif dans Star Wars, ce n’est pas juste une petite ombre d’un personnage que nous connaissons très bien, il est travaillé de manière à ce qu’il ressemble à un Star Wars, qu’il s’intègre dans l’univers Star Wars, qu’il soit en adéquation avec l’univers et l’histoire. Donc, vous êtes dans ce jeu d’échecs étrange avec des joueurs d’échecs invisibles, vous ne pouvez pas voir les mouvements, et les seules personnes qui ont une idée du tableau ne jouent pas vraiment avec l’histoire.

Parfois, les histoires de Star Wars sont comme raconter une bonne histoire et s’amuser dans ce bac à sable. Et d’autres fois, les emplois de Star Wars sont du type « OK, nous allons vous donner un élément incroyablement essentiel de la mythologie générale que vous devez la maîtriser. » Vous ne seriez pas très content de moi si je merde tout ça. Et tout le monde ici n’est peut-être pas très satisfait des choix que j’ai faits.

On comprend la pression qui pèse sur les épaules de Charles Soule, cela dit, vu l’état actuel de la trilogie et le nombre d’incohérences et de mystères, cette bande dessinée en quatre parties ne pourra apporter que de bonnes réponses.

Il est cependant bien regrettable de devoir s’investir dans la lecture d’un comics afin de comprendre la trilogie cinématographique dans son ensemble. Avec la décision de Disney de ne plus produire « x » spin-offs par ans, il fallait bien s’attendre à cela !

Continuer la lecture

Cinéma

[CRITIQUE] AD ASTRA : Une Odyssée Spatiale proche de la perfection ?

Publié

le

par

Lecture 4 mins.

Sorti en France le 18 Septembre, AD ASTRA, réalisé par James Gray, plonge le spectateur dans un futur proche et crédible aux côtés d’un Astronaute chevronné (Brad Pitt) célèbre par les prouesses passées de son paternel, qui sera amené à entamer une dangereuse Odyssée aux confins de notre système solaire à la recherche de son père disparu. 

Magnifique, saisissant et poignant, AD ASTRA se révèle presque comme un nouveau chef-d’œuvre cinématographique de notre temps.

Retour sur une odyssée spatiale unique et éprouvante aux côtés d’un Brad Pitt irréprochable. Une critique garantie SANS SPOILER.

AD ASTRA – Synopsis et Bande annonce

L’astronaute Roy McBride s’aventure jusqu’aux confins du système solaire à la recherche de son père disparu et pour résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète. Lors de son voyage, il sera confronté à des révélations mettant en cause la nature même de l’existence humaine, et notre place dans l’univers.

CRITIQUE – Vers un nouveau chef-d’œuvre moderne ?

Proche de la Science-Fiction, mais suffisamment réaliste pour s’en éloigner. L’aventure et l’espace ont toujours constitué une recette pour remettre l’Homme en question sur son existence et sa place dans l’immensité du Monde – et de l’Espace.

C’est justement ce que cherche à faire AD ASTRA à travers l’odyssée qu’il narre, et par son personnage principal, Roy McBride (Brad Pitt), qui parvient au cours du temps à remettre en question sa place au sein de l’existence. L’évolution du personnage sera l’une des clefs de voûte du film et des messages d’aspect philosophique qu’il cherchera à transmettre au spectateur.

Bien au-delà de cet aspect, le film s’installe dans un futur proche plus que crédible qui nous éloigne d’un futur utopique semblant inatteignable et irréaliste, s’attachant à une question qui nous taraude même aujourd’hui : « sommes-nous seuls dans l’Univers ? ». Une question qui aura poussé le père de Roy à s’aventurer aux confins de l’espace pour tenter de trouver des réponses à la question la plus importante pour la communauté scientifique.

Abandonner son fils pour servir l’humanité dans un voyage qui semble sans retour, faisant abstraction de tout sentiment, laissant son enfant sans savoir pendant 27 années s’il doit aduler son père devenu un héros ou le détester pour son abandon. D’abord dépourvu de sentiments, réalisant ses missions tel un automate, Roy se laissera persuader que son père semble toujours vivant, lui faisant prendre conscience des nombreux manques qui auront rythmé sa vie au cours de sa longue Odyssée pour retrouver son père.

Une Odyssée proche du réalisme, avec des images à la fois époustouflantes et sans réelles erreurs, rythmée par une ambiance à la fois lugubre et froide par moment. Un voyage qui se montrera dangereux, mêlé d’impromptuosités, de mystères, de remises en question et de réflexion, sans jamais savoir comment cela va pouvoir se terminer – ou s’il pourrait admettre une fin. Les images restent impressionnantes, avec une bande-son quasi parfaite mais avec des passages pouvant paraître un peu vide par moment (Espace oblige).

Une œuvre cinématographique qui, à travers l’aventure qu’elle laisse paraître, cherche à questionner la conscience de chaque spectateur sur sa place dans le monde, la solitude des Hommes, l’échec programmée d’une conquête et colonisation spatiale donnant naissance à une société d’aspect utopique mais désordonnée… et quoi de mieux que l’immensité de l’Espace pour répondre à des questions d’ordre humain ?

Tel un roman philosophique d’anticipation, AD ASTRA narre une Odyssée Spatiale mythique et quasi-parfaite cachant en réalité un dessein plus noble : une prise de conscience générale des hommes sur leur place parmi l’immensité de notre Espace, insistant sur notre solitude pour nous convaincre de nous attarder davantage sur le moment présent et ceux qui nous entourent.

D’une beauté morale et cinématographique unique avec un Brad Pitt parfait dans son rôle,  AD ASTRA ne laissera pas indifférent les plus réceptifs d’entre nous. À voir absolument.

Note Geekslands : 9/10

Continuer la lecture

En ce moment