Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Nos critiques

Détective Pikachu – Aussi mauvais que le reboot de Power Rangers ?

Détective Pikachu – Aussi mauvais que le reboot de Power Rangers ?
Détective Pikachu – Aussi mauvais que le reboot de Power Rangers ?

Détective Pikachu prouve une nouvelle fois, après le film Power Rangers (2017) que les adaptations de produits issus de la pop-culture restent vraiment populaires dans le cinéma d’aujourd’hui. Le film de Rob Letterman laissait dubitatif lors de ses premières images. S’il réveillait les ardeurs de pokéfans passionnés par l’idée de voir cette adaptation en live action, il pouvait aussi décontenancer les plus cinéphiles d’entre eux. Finalement, que peut-on retenir du film ?

Si l’aspect divertissant du long-métrage reste à souligner, il souffre de beaucoup trop de défauts pour être qualifié comme une réussite. Même en étant fan du matériau initial de base, on ne peut qu’être déçu par le résultat proposé par Letterman.

Première chose, le manque cruel d’ambition du film. Pokémon, c’est quasiment un millier d’espèces différentes. Il y avait moyen de provoquer chez les fans un réel plaisir en démultipliant les références à des pokémons populaires et surtout, différents. Mais ce n’est pas ce qui est proposé par le film. Celui-ci propose de premières minutes assez intéressantes, où le fan service nous est justement bien présenté sans trop en faire. On commence à croire que l’univers riche des jeux vidéo sera retranscrit avec justesse et ambition. Mais sur les mille pokémons existant dans l’univers, on a le droit qu’à une vingtaine d’entre eux, présents sur quasiment tous les plans. Cela peut paraître anodin comme défaut, mais au bout d’un moment, cela vous paraîtra carrément gênant. Finalement, l’aspect inédit et la surprise de traiter ces créatures sur grand écran s’estompera avec grande rapidité.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Seul point positif du film, mais son traitement à la fin… glbskfdrpdcsq…

Visuellement parlant, certains effets spéciaux semblent tout juste corrects, et pour un film de cet acabit, c’est inquiétant. Au niveau du rythme, on passe énormément par des scènes anecdotiques, voire carrément inutiles à la narration. Par exemple, les plans d’ensembles où le cadre s’adapte autour des immenses décors créés par les Torterras géants transpirent les CGI complètement manqués. Scénaristiquement parlant, elle ne sert d’autant plus à rien si ce n’est apporter de la dramaturgie entre les personnages principaux. La scène avec Mr.Mime, running gag des différents vidéos promotionnelles, n’a, d’autant plus, aucune utilité. Elle souligne un autre défaut du film, à savoir les tentatives manquées de créer de l’humour. On peut même en rajouter une couche en disant que cette scène, puisqu’elle n’est absolument pas drôle, nous procure un certain malaise.

Point positif : le personnage de Pikachu, peut avoir une voix considérée comme extra-diégétique. Il parle tellement qu’il en vient limite à guider l’histoire par ses propres mots, et c’est lui qui porte le film. Au contraire d’un personnage central humain et masculin assez transparent.

Un indice sur ce qu’ils regardent tous : Inception

Enfin, les partis-pris narratifs de l’histoire peuvent paraîtrent totalement tirés par les cheveux. Au point où on se demande réellement si les auteurs de ce film connaissaient véritablement l’univers de Pokémon (notamment l’arc narratif autour de Mewtwo qui devient totalement ahurissant de bêtises…).

Lunaire et déconnecté de son matériau initial, Détective Pikachu peut sembler divertissant, mais il en vient à imploser sous ses gros soucis d’adaptation et de cohérence au sein même de son univers. Il y avait pourtant moyen de faire mille fois mieux que ça…

[rwp-review id= »0″]

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Exclus

Cinéma

Légende vivante du cinéma, Michael Caine ne serait pas à la retraite, malgré les déclarations qu’il a faites récemment, annonçant que son nouveau film...

Analyses

Un phénomène mondial. Squid Game a littéralement cassé Netflix en devenant l’un des programmes les plus vus de la plate-forme. Le concept : des...

Cinéma

Si Ghostbusters Afterlife, qui a pris le relais de la catastrophe herculéenne de 2016 avec le reboot féminin, a longuement été retardé, il devrait...

Cinéma

Promu dès la Comic-Con de 2019, Docteur Strange in the multiverse of madness s’annonçait véritablement comme le mastodonte de la phase 4 du MCU,...

Nos critiques

The Guilty, sorti il y a quelques jours sur la plate-forme de streaming Netflix, est un remake du film Danois du même nom de...

Actualités

Une réconciliation pour enterrer définitivement la hache d’une guerre qui aura fait grand bruit. En enclenchant des poursuites judiciaires contre la firme aux grandes...

Plus d'Articles

Cinéma

Promu dès la Comic-Con de 2019, Docteur Strange in the multiverse of madness s’annonçait véritablement comme le mastodonte de la phase 4 du MCU,...

Cinéma

Les Gardiens de la Galaxie vol.3 sera un film essentiel de la phase 4 du Marvel Cinematic Universe. Sept ans après le volume 2...

Cinéma

Grande trilogie à succès de ces dix dernières années, la Planète des Singes made in Fox a remporté de beaux succès au box-office en...

Cinéma

Si Ghostbusters Afterlife, qui a pris le relais de la catastrophe herculéenne de 2016 avec le reboot féminin, a longuement été retardé, il devrait...

Publicité