Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Geeks LandsGeeks Lands

#1 DE L'ACTUALITÉ CINÉMA ET SÉRIES

Home > Cinéma > Critiques > Les 7 Mercenaires - La critique en avant-première !

Critiques

Les 7 Mercenaires – La critique en avant-première !

Les 7 Mercenaires est un western d’action remake du film de 1960 et réalisé par Antoine Fuqua. S’essayant au western après Tarantino, Fuqua réussit un tour de force immense. 

Les 7 Mercenaires – La critique en avant-première !
Les 7 Mercenaires – La critique en avant-première !

Dans un western d’action savoureux, porté par des punchlines déjà cultes, des scènes de gunfight superbement chorégraphiées, un casting incroyable et surtout une intensité scénaristique de tout instant, ce remake des sept mercenaires est proche de l’impeccable. Dans une cohérence narrative sobre et efficace, Fuqua réalise un tour de force gigantesque et nous envoie un western percutant, étonnant et drôle mettant au tapis la plupart des Blockbusters de l’année.

Antoine Fuqua est un réalisateur connu pour ses long-métrages d’action assez bruts de décofrage (La chute de la maison blanche, Equalizer, La rage au ventre). C’est un cinéaste possédant une patte graphique et scénaristique assez personnelle. Faisant de la violence le point d’orgue de ses longs-métrages tout en la montrant de plusieurs connotations différentes, il arrive aussi à transmettre des valeurs essentielles comme celle de ne jamais abandonner face à l’adversité ou face à des causes qui nous dépassent et nous semblent perdues (La rage au ventre appuie particulièrement ce constat).

les sept mercenaires logo 2

Avec les 7 Mercenaires, Fuqua persiste et signe dans cette voie. Dans le découpage du film, le réalisateur Américain réussit grâce à une belle fluidité narrative à bâtir un background solide pour chacun de ses personnages (et le panel des rôles principaux est plutôt balèze). On explique pas forcément leurs origines mais on étaye plutôt bien leurs psychologies différentes, dans des scènes aux intervalles assez ambivalentes.

À LIRE  Chris Pratt souhaite jouer plusieurs super-héros à la fois

Fuqua fait ensuite se décanter le film en nous proposant des scènes d’actions spectaculaires et calibrées au millimètre carré pour être en parfaite coordination avec des techniques de combats propres à chacun des protagonistes. Le pitch initial, bien que relativement commun, est traité de manière cohérente et assez iconique par le biais d’une scène à la symbolique assez forte (la scène d’introduction dans l’église). 

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
2235530.jpg r x 600 f jpg q x xxyxx

Surtout, si Tarantino mettait de l’intensité dans ses dialogues, Fuqua la met dans l’atmosphère de son film. Une scène particulière en témoigne, il s’agit de la première fusillade des sept mercenaires dans la ville qu’ils défendent. Les jeux de regards se font incessants, le charisme des personnages sont d’une grande force, et surtout, Fuqua prends le temps d’accomplir des joutes verbales savoureuses bourrées de punchlines entre les personnages. Bien évidemment, des raccourcis scénaristiques auraient pû être évités (comme la raison qui pousse soudainement « Le pisteur » à finalement rejoindre les Mercenaires).

En ce qui concerne la réalisation, Fuqua fait un travail sans réelles fausses notes, se contentant de proposer des prises de vues assez exemplaires et des mouvements de caméra plutôt immersives. On est au plus près de l’action, via des bribes de shaky cam traditionnelles, mais sait aussi capter l’immensité et le gigantisme de ses scènes de combats.

À LIRE  Chris Pratt souhaite jouer plusieurs super-héros à la fois

881501lsmbt

Côté personnages, c’est surement là où se situe le point fort du film. Comme dis plus haut, on nous propose des personnages campés par des acteurs confirmés (Denzel Washington, Ethan Hawke, Vincent d’Onofrio…) ou des cracks qui continuent de monter (Chris Pratt, Matt Bomer…). Cela nous donne donc des personnages haut en couleurs, avec leur spécificité propre, rendant le film frais, drôle, et totalement imprévisible. Pour finir, mention notable à la musique et les compositions du regretté James Horner, qui nous livre des musiques qui accompagnent bien l’action, sans trop en faire des caisses.

Les 7 Mercenaires est donc un film d’action particulièrement réussi. Fun, rythmé, entraînant et porté par un casting exemplaire, il décante un film d’une durée de plus de 2h15 très vite aux yeux des spectateurs, tellement il est immersif et somptueusement bien mené. C’est la plus grosse réussite de l’année à nos yeux et nous vous encourageons à aller le voir !

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Publicité

Exclus

Megalopolis

Cinéma

Pour le grand retour de Francis Ford Coppola, Megalopolis se fait atomiser par les critiques de manière quasiment unanime. Ce film qui fait presque...

Deadpool 3 © Disney Deadpool 3 © Disney

Cinéma

Alors qu’il reste un peu plus de deux mois avant que Deadpool et Wolverine ne débarque dans les cinémas pour ce qui promet d’être...

Furiosa - Village Roadshaw Pictures Furiosa - Village Roadshaw Pictures

Cinéma

George Miller, réalisateur de Furiosa : A Mad Max Saga, tease un caméo de Max lui-même dans son nouveau film. Fort de l’accueil chaleureux...

Cinéma

Chris Pratt a solidement établi sa polyvalence à Hollywood, endossant une variété de rôles mémorables, allant de l’adorable Andy Dwyer dans Parks and Recreation...

Megalopolis Megalopolis

Bande Annonce

Le prochain festival de Cannes annonce du très très lourd, en particulier avec Megalopolis, la fable utopique et futuriste de Francis Ford Coppola. En...

Deadpool 3 © Marvel Deadpool 3 © Marvel

Cinéma

Avertissement : ce qui suit peut contenir des spoilers pour Deadpool et Wolverine. À moins de 90 jours de l’arrivée de Deadpool et Wolverine...

Plus d'Articles

Critiques

Après l’époustouflante trilogie orchestrée par Rupert Wyatt et Matt Reeves, notre cher César tire sa révérence, propulsant l’histoire 300 ans plus tard. À cette...

Cinéma

George Miller, réalisateur de Furiosa : A Mad Max Saga, tease un caméo de Max lui-même dans son nouveau film. Fort de l’accueil chaleureux...

Critiques

En deux semaines d’exploitation, la comédie d’Artus, Un p’tit truc en plus, cumule déjà 3 millions d’entrées et s’impose comme la locomotive de 2024...

Cinéma

Hugh Jackman et Ryan Reynolds ont peut-être plus à offrir au Marvel Cinematic Universe (MCU) que ce que l’on pourrait penser. Leur prochaine collaboration,...

Publicité