Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Geeks LandsGeeks Lands

#1 DE L'ACTUALITÉ CINÉMA ET SÉRIES

Home > Cinéma > The Black Phone : Ethan Hawke assure que le film est plus effrayant que Sinister

Cinéma

The Black Phone : Ethan Hawke assure que le film est plus effrayant que Sinister

The Black Phone [Copyright] : Blumhouse Productions
The Black Phone [Copyright] : Blumhouse Productions

The Black Phone, dernière production Blumhouse et supervisé par Scott Derrickson, arrivera dans nos salles de cinéma pour le 24 Juin prochain. L’histoire terrifiante racontera celle d’un jeune garçon kidnappé par un tueur en série joué par Ethan Hawke. Alors qu’il est retenu en otage dans la cave de ce dernier, il va être aidé par un téléphone relié par aucun câble, où il va pouvoir être en communication avec les précédentes victimes du tueur qui vont l’aider à s’échapper. Déjà habitué des productions horrifiques avec The Purge et Sinister, Ethan Hawke revient désormais dans un genre qu’il maîtrise à la perfection. Sinister, en 2012, avait remporté un haut succès critique et financier. Pour 3 millions de dollars de budget, il a rapporté 82 millions de recettes internationales

Dans une interview avec Slashfilm , Hawke assure aux fans que The Black Phone est plus effrayant que tout ce qu’il a fait auparavant. De plus, il dit que faire des films d’horreur est quelque chose de calculé à 100% :

« Faire un bon film d’horreur, c’est un peu comme résoudre un problème de géométrie. Il y a un calcul dans un bâtiment. Il doit être assez simple, assez compliqué. Les gens écrivent des livres sur Hitchcock, le timing et la façon dont les coupes fonctionnent. Il y a juste un maths. Scott est un cinéaste très élégant. J’ai l’impression que ce scénario était encore meilleur que Sinister, et c’est un cinéma plus mature. Il fait de bons films. Si vous aimez jouer, vous voulez être avec des cinéastes sérieux parce que ça vous donne une chance . »

 

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

Une déclaration qui valide en partie la logique à succès de Blumhouse. Le studio part sur différents projets pouvant à la fois plaire aux plus jeunes qui ne sont pas habitués aux films d’horreurs mais aussi des films plus matures qui peuvent obtenir de galvanisants succès critiques, comme le Get Out de Jordan Peele en 2018 ou le Split de M. Night Shyamalan en 2016. 

Publicité

Exclus

Megalopolis

Cinéma

Pour le grand retour de Francis Ford Coppola, Megalopolis se fait atomiser par les critiques de manière quasiment unanime. Ce film qui fait presque...

Deadpool 3 © Disney Deadpool 3 © Disney

Cinéma

Alors qu’il reste un peu plus de deux mois avant que Deadpool et Wolverine ne débarque dans les cinémas pour ce qui promet d’être...

Furiosa - Village Roadshaw Pictures Furiosa - Village Roadshaw Pictures

Cinéma

George Miller, réalisateur de Furiosa : A Mad Max Saga, tease un caméo de Max lui-même dans son nouveau film. Fort de l’accueil chaleureux...

Cinéma

Chris Pratt a solidement établi sa polyvalence à Hollywood, endossant une variété de rôles mémorables, allant de l’adorable Andy Dwyer dans Parks and Recreation...

Megalopolis Megalopolis

Bande Annonce

Le prochain festival de Cannes annonce du très très lourd, en particulier avec Megalopolis, la fable utopique et futuriste de Francis Ford Coppola. En...

Deadpool 3 © Marvel Deadpool 3 © Marvel

Cinéma

Avertissement : ce qui suit peut contenir des spoilers pour Deadpool et Wolverine. À moins de 90 jours de l’arrivée de Deadpool et Wolverine...

Plus d'Articles

Critiques

Après l’époustouflante trilogie orchestrée par Rupert Wyatt et Matt Reeves, notre cher César tire sa révérence, propulsant l’histoire 300 ans plus tard. À cette...

Bande Annonce

Le prochain festival de Cannes annonce du très très lourd, en particulier avec Megalopolis, la fable utopique et futuriste de Francis Ford Coppola. En...

Cinéma

George Miller, réalisateur de Furiosa : A Mad Max Saga, tease un caméo de Max lui-même dans son nouveau film. Fort de l’accueil chaleureux...

Critiques

En deux semaines d’exploitation, la comédie d’Artus, Un p’tit truc en plus, cumule déjà 3 millions d’entrées et s’impose comme la locomotive de 2024...

Publicité