Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Geeks LandsGeeks Lands

#1 DE L'ACTUALITÉ CINÉMA ET SÉRIES

Analyses

No Way Home : comment le Docteur Octopus et l’Homme-Sable connaissaient l’identité du Bouffon Vert ? À quel point ça cause du tort à la trilogie de Sam Raimi

L’un des plus grands mystères de No Way Home est de savoir comment le Docteur Octopus a su que Norman Osborn était le Bouffon Vert, cette information n’a jamais été rendue publique.

Le Bouffon Vert Spider Man © Sony Pictures
Le Bouffon Vert Spider Man © Sony Pictures

Dans Spider-Man : No Way Home, le Docteur Octopus sait que Norman Osborn est le Bouffon Vert : mais comment le sait-il si l’information n’a jamais été révélée au public dans les films de Sam Raimi ? En réunissant les méchants de tous les films Spider-Man précédents, No Way Home a rendu possible des adaptations à peine rêvées. En plus de voir les trois versions de Spider-Man sur grand écran, la dynamique entre les méchants du multivers a donné lieu à certains des meilleurs moments du film.

Le fait que le Docteur Octopus d’Alfred Molina et le Norman Osborn de Willem Dafoe, deux des méchants de Spider-Man les plus emblématiques, étaient réunis dans un même film au cinéma a rendu No Way Home unique. Aussi importants l’un que l’autre pour leur film solo, Norman et Octavius n’ont jamais interagi dans les films de Sam Raimi, le premier étant mort à la fin de Spider-Man. Mais grâce au multivers, leur rencontre a pu devenir réalité, presque vingt ans après la mort de Norman, et dix sept ans après celle d’Otto.

En apprenant l’attaque du Bouffon Vert dans ce nouvel univers, Octavius mentionne que ce méchant était Norman Osborn dans son monde, et que le scientifique était mort en combattant Spider-Man. Cependant, dans les films de Sam Raimi, l’information selon laquelle Norman était le Bouffon Vert n’a jamais été rendue publique. Les seules personnes qui connaissaient l’identité du Bouffon Vert étaient Bernard, le majordome de Norman, Peter Parker, et plus tard Harry Osborn. On n’a jamais su exactement ce que Harry savait des secrets de son père. Le corps de Norman a été emmené immédiatement par Spider-Man au manoir Osborn après leur combat, ce qui signifie que les autorités n’ont jamais découvert qui était vraiment le Bouffon Vert. Le fait qu’Otto Octavius sache précisément que Norman était le Bouffon signifie que soit le scénario de No Way Home a négligé cet élément des films de Sam Raimi, soit Octavius est arrivé à cette conclusion de lui-même.

À LIRE  Megalopolis : L'énorme film de Coppola se fait exploser par les critiques

Doc Ock étant l’un des esprits les plus éminent de l’univers Marvel, il n’est pas impossible d’imaginer qu’il ait pu déduire que Norman Osborn était le Bouffon Vert. Les indices ne manquaient pas pour relier l’ancien président d’Oscorp au super vilain. La technologie du Bouffon était à la pointe du progrès et pouvait facilement provenir d’Oscorp, Norman avait été écarté de la société quelques jours avant la première apparition du Bouffon, et tous les ennemis de la société et membres du conseil avaient été tués par le Bouffon. Même si des enquêteurs en étaient arrivés à cette conclusion, le manque probable de preuve fait qu’à aucun moment dans la trilogie de Sam Raimi, l’identité de Norman Osborn est relié publiquement à celle du Bouffon Vert.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Doctor Octopus Molina

Doctor Octopus – Alfred Molina © Sony Pictures

Visiblement, si l’on est bon joueur, on pourrait croire qu’Otto a tiré ses propres conclusions sur l’identité du Bouffon Vert. Toutefois, il semblerait que cela soit plutôt une facilité scénaristique qui ajoute encore plus d’incohérences à tout cet imbroglio. En effet, l’Homme-Sable le dit au début du film :

« Les deux sont morts, Spider-Man les a tué, cela a fait la une des journaux : Le bouffon vert s’est embroché par l’aéroglisseur qu’il utilise pour s’envoler ».

Harry Osborn décrédibilisé ?

Erik Sommers et Chris Mckenna, les scénaristes du film, ont-ils pris la liberté de modifier jusqu’à l’histoire d’origine de Sam Raimi ?

Car si la mort de Norman Osborn a fait la une des journaux au point que l’Homme-Sable lui-même soit au courant de la manière dont il a trépassé, comment Harry Osborn, qui a, un temps, emprunté la voie de son défunt père pour le venger de Spider-Man, aurait pu l’ignorer ? C’est toute sa motivation qui est décrédibilisé, l’origine story même du Nouveau Bouffon qui est balayé aussi vulgairement.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Publicité

Exclus

Star Wars 9 Rey Disney 3

Cinéma

Daisy Ridley est prête à reprendre son rôle de Rey dans un tout nouveau projet Star Wars, suscitant l’enthousiasme des fans quant à la...

Megalopolis Megalopolis

Cinéma

Pour le grand retour de Francis Ford Coppola, Megalopolis se fait atomiser par les critiques de manière quasiment unanime. Ce film qui fait presque...

Deadpool 3 © Disney Deadpool 3 © Disney

Cinéma

Alors qu’il reste un peu plus de deux mois avant que Deadpool et Wolverine ne débarque dans les cinémas pour ce qui promet d’être...

Furiosa - Village Roadshaw Pictures Furiosa - Village Roadshaw Pictures

Cinéma

George Miller, réalisateur de Furiosa : A Mad Max Saga, tease un caméo de Max lui-même dans son nouveau film. Fort de l’accueil chaleureux...

Cinéma

Chris Pratt a solidement établi sa polyvalence à Hollywood, endossant une variété de rôles mémorables, allant de l’adorable Andy Dwyer dans Parks and Recreation...

Megalopolis Megalopolis

Bande Annonce

Le prochain festival de Cannes annonce du très très lourd, en particulier avec Megalopolis, la fable utopique et futuriste de Francis Ford Coppola. En...

Plus d'Articles

Cinéma

George Miller, réalisateur de Furiosa : A Mad Max Saga, tease un caméo de Max lui-même dans son nouveau film. Fort de l’accueil chaleureux...

Critiques

En deux semaines d’exploitation, la comédie d’Artus, Un p’tit truc en plus, cumule déjà 3 millions d’entrées et s’impose comme la locomotive de 2024...

Cinéma

Pour le grand retour de Francis Ford Coppola, Megalopolis se fait atomiser par les critiques de manière quasiment unanime. Ce film qui fait presque...

Critiques

Un an après l’interlude Trois mille ans à t’attendre, George Miller est de retour pour le XXL Blockbuster autour de la genèse du personnage...

Publicité