Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Geeks LandsGeeks Lands

#1 DE L'ACTUALITÉ CINÉMA ET SÉRIES

Home > Cinéma > Alerte Rouge : Girl power décomplexé et efficace

Cinéma

Alerte Rouge : Girl power décomplexé et efficace

alerte rouge pixar disney plus
alerte rouge pixar disney plus

Que l’on soit progressiste ou non, la « culture woke » se développe de manière exponentielle sous toutes les formes possibles et imaginables. Les studios Disney/Pixar ne s’en sont jamais cachés, au risque de perdre la partie refractaire de leur audience, et elles entendent bien tartiner du woke partout de manière à rendre leurs productions le plus consensuelles possibles et plaire à la majorité de la nouvelle génération de spectateur. Comme c’est souvent le cas, ce procédé est grossier, pataud et maladroit. Ce qui n’est absolument pas le cas de ce « Alerte Rouge » 100% girl power sur fond de légende familiale séculaire.

1626191781 7435 capture d ecran
Dur, dur d’être une ado.

On suit les tribulations de Mei Lin, adolescente de 13 ans vivant à Toronto avec ses parents. Dynamique et extravertie, elle rentre de plein fouet dans la puberté, jusqu’ici tout est normal. Le problème est que cette même puberté active en elle l’esprit du panda roux, animal totem de la famille, qui se manifeste en la transformant en panda roux géant au gré de ses humeurs et émotions. Mei Lin est alors tiraillée entre ses amies, ses envies, sa famille, et l’arrivée intempestive de ce « don » difficilement maitrisable.

alerte rouge pixar
Le groupe de BFF, unies malgré l’adversité.

Tout comme l’excellent Vice/versa, Pixar tape encore une fois dans le mille en juxtaposant les difficultés de l’adolescences et les relations conflictuelles mère/fille, à une légende asiatique autour d’un animal totem, servant à merveille de support aux différents messages véhiculés par le métrage. Emancipation, autonomie, acceptation de soi, regard des autres, respect familial et j’en passe, tout est limpide sans pour autant être lourd et ronflant, ni même trop moralisateur.

alerte rouge photo 1422189
Ming, une mère avenante mais étouffante.

Les personnages sont équilibrés dans leurs introductions et développements respectifs et sont tous attachants. Une véritable réussite pour un film qui porte un message fort aux filles, jeunes femmes et mères en devenir. Bien que, en tant que spectateur « homme » et père de surcroit, on se sente parfois mis sur la touche, avec des personnages masculins très effacés tout en restant essentiels comme le père de Mei, ou agaçant mais attachant comme le personnage de Tyler, ou tout simplement un objet d’attachement voire de désir, comme le vendeur du supermarché ou les membres du Boys band, les « 4town » que suivent Mei Lin et ses copines. Une inversion des rôles, rafraichissante et très peu développée, jusqu’à présent, en animation, en tout cas de manière aussi réfléchie et posée. Le personnage le mieux construit et le plus intéressant étant Ming, la mère de Mei, alternant entre surprotection et peur de ses propres échecs.

thumb A0C29576 8F85 40E6 8948 0364AF93A7FB

Outre tout ses aspect matures et réalistes sur les difficultés de la puberté féminine, pour les parents comme pour l’adolescent, le film est fun et d’un rythme soutenue qui ne laisse pas le temps au spectateur de s’ennuyer une seconde. Le récit est clair et sans détour, ce qui rend le film accessible à tous malgré les différents niveaux de lecture selon l’âge et le genre du spectateur.

La réalisation est un quasi sans fautes, et d’un point de vue technique… on est sur du Pixar, donc rien à redire à ce niveau. La bande-son dynamique, est au plus prêt de l’action sans pour autant laisser une vraie note mémorable. L’équipe du film, en majorité des femmes, a su trouver le bon équilibre entre le girl power castrateur et la démonstration de force féminine intelligente, tout en y ajoutant une vraie dynamique s’articulant autour d’une histoire touchante et relativement universelle. Un divertissement familial solide, avec de vrais bons morceaux de morale dedans et pas trop de sauce Disney sur le dessus.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Publicité

Exclus

Megalopolis

Cinéma

Pour le grand retour de Francis Ford Coppola, Megalopolis se fait atomiser par les critiques de manière quasiment unanime. Ce film qui fait presque...

Deadpool 3 © Disney Deadpool 3 © Disney

Cinéma

Alors qu’il reste un peu plus de deux mois avant que Deadpool et Wolverine ne débarque dans les cinémas pour ce qui promet d’être...

Furiosa - Village Roadshaw Pictures Furiosa - Village Roadshaw Pictures

Cinéma

George Miller, réalisateur de Furiosa : A Mad Max Saga, tease un caméo de Max lui-même dans son nouveau film. Fort de l’accueil chaleureux...

Cinéma

Chris Pratt a solidement établi sa polyvalence à Hollywood, endossant une variété de rôles mémorables, allant de l’adorable Andy Dwyer dans Parks and Recreation...

Megalopolis Megalopolis

Bande Annonce

Le prochain festival de Cannes annonce du très très lourd, en particulier avec Megalopolis, la fable utopique et futuriste de Francis Ford Coppola. En...

Deadpool 3 © Marvel Deadpool 3 © Marvel

Cinéma

Avertissement : ce qui suit peut contenir des spoilers pour Deadpool et Wolverine.À moins de 90 jours de l’arrivée de Deadpool et Wolverine dans...

Plus d'Articles

Critiques

Après l’époustouflante trilogie orchestrée par Rupert Wyatt et Matt Reeves, notre cher César tire sa révérence, propulsant l’histoire 300 ans plus tard. À cette...

Cinéma

George Miller, réalisateur de Furiosa : A Mad Max Saga, tease un caméo de Max lui-même dans son nouveau film. Fort de l’accueil chaleureux...

Critiques

En deux semaines d’exploitation, la comédie d’Artus, Un p’tit truc en plus, cumule déjà 3 millions d’entrées et s’impose comme la locomotive de 2024...

Cinéma

Hugh Jackman et Ryan Reynolds ont peut-être plus à offrir au Marvel Cinematic Universe (MCU) que ce que l’on pourrait penser. Leur prochaine collaboration,...

Publicité