Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Critiques Cinéma

Ghostbusters Afterlife : Un vrai héritage !

Grosse sortie de cette fin d’année 2021, Ghostbusters : Afterlife a été reporté à de nombreuses reprises puisqu’il devait, à l’origine, sortir pendant l’été 2020. Ce Ghostbusters : Afterlife a la spécificité de suivre la narration induite par les deux précédents films d’Ivan Reitman (1984-1989). En effaçant totalement l’ardoise du reboot de 2016 affreux, sans âme et complètement loupé, le cinéaste Jason Reitman, fils d’Ivan, avait une lourde tâche : celle de réconcilier les fans blessés du film de Paul Feig avec la franchise tout en proposant un film grand public avec quelques traces d’épouvante. Et l’essai est particulièrement bien transformé.

Ghostbusters : Afterlife est une vraie déclaration d’amour aux films originaux des Ghostbusters. Reitman reprends tout ce qui fait l’essence des premiers films pour en tirer une vraie singularité avec un visuel moderne. Afterlife offre une captation de décors particulièrement bien recherchée avec une vraie façon de filmer le surnaturel. 

A contrario du bousin de Paul Feig, Jason Reitman va tout droit dans le minimaliste. La majeure partie de Ghostbusters : Afterlife consiste à introduire de nouveaux personnages et à distiller cette narration centrée autour de l’héritage de la famille Spengler. Jamais cliché, le film se détache des canevas casse-gueule de la franchise originale (l’humour omniprésent) pour une histoire de famille touchante et teintée de surnaturel, avec quelques légères colorations humoristiques.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
À LIRE  La phase 4 a introduit un magicien plus puissant que le Docteur Strange
Ghostbusters Afterlife Paul Rudd

Mais la force du long-métrage réside bien sur un mot : héritage. Parce que Jason Reitman a montré qu’il ne suffisait pas de faire simplement revenir Bill Murray, Dan Aykroyd et Ernie Hudson dans le film pour satisfaire les fans. Il fallait tenter de greffer tout ce beau monde dans un tout cohérent et qui ne fasse pas surenchère. Or, les personnages phares de la franchise d’Ivan Reitman n’ont qu’un rôle mineur puisque c’est bien McKenna Grace, Finn Wolfhard et Paul Rudd qui ont les premiers rôles clefs de l’histoire. La jeune comédienne de quinze ans livre une belle performance, teintée de justesse, dans le rôle de la petite-fille d’Eron Spengler (Harold Ramis) qui revient à l’occasion d’un fantôme en images de synthèse. 

À LIRE  Venom : Let There Be Carnage les scénaristes expliquent pourquoi Venom a été transporté dans le MCU

Cependant, le film peut en désarçonner certains par son côté très verbeux, et la présence de jump-scares réguliers pas forcément bienvenus. Mais ce qui permet à Afterlife d’enterrer le Ghostbusters de 2016 c’est le fait d’avoir des personnages touchants, directement impactés familialement parlant par les événements des deux premiers opus. Et c’est là où Ernie Hudson a raison. Il fallait lancer une nouvelle génération de Ghostbusters en rendant hommage aux anciens et non tout balayer d’un revers de la main. 

Grâce à cette intelligence d’esprit, oui, Ghostbusters : Afterlife est bel et bien un vrai hommage, un vrai plaisir pour les fans de la saga et une vraie réussite. 

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

Exclus

Oscar Isaac Marvel Moon Knight

Streaming

La bande-annonce de Moon Knight dévoile Oscar Isaac dans le rôle de Marc Spector, un super-héros souffrant de troubles dissociatifs de l'identité.

Cinéma

Le fiasco monumental de Justice League continue de laisser de vives contusions. Après un tournage apocalyptique, ponctué par le départ de Zack Snyder et...

doctor strange in the multiverse of madness doctor strange in the multiverse of madness

Cinéma

De nouvelles rumeurs suggèrent que Doctor Strange in the Multiverse of Madness va multiplier les décès alors que le MCU s'engouffre pleinement dans le...

Venom Venom

Cinéma

Le réalisateur de Spider-Man : No Way Home, Jon Watts, a également réalisé la scène post-crédit de Venom 2.

Cinéma

La plate-forme de streaming Disney+ prépare une série Real Steel, toujours chapeautée par Shawn Levy, le réalisateur du film initial en 2011. Dans Real...

Actualités

La trajectoire de l’industrie du cinéma mondiale questionne de nombreux spectateurs comme beaucoup de professionnels du milieu. Il y a quelques années, George Lucas...

Plus d'Articles

Cinéma

Le réalisateur de Spider-Man : No Way Home, Jon Watts, a également réalisé la scène post-crédit de Venom 2.

Cinéma

Disney et Marvel Studios ont battu des records l’année dernière avec leurs sorties de films super-héroïques, ils ne souhaitent toutefois que cela ne s’arrête...

Analyses

Voldemort et Grindelwald étaient tous deux les plus sombres sorciers de leur époque. Le quel de ces deux grands sorciers était à leur apogée...

Insolites

La série « Hawkeye » sur Disney+ nous a permis de retrouver le grand méchant de la série Daredevil, à savoir Wilson Fisk « Le Caïd ». Même...

Publicité