Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Analyses

No Way Home risque-t-il de ruiner la fin parfaite de Spider-Man 2 ou la sublimer ? Analyse !

En introduisant le Doc Ock d’Alfred Molina dans le Marvel Cinematic Universe, Spider-Man : No Way Home ruine rétroactivement la fin de Spider-Man 2.

Doctor Octopus Molina
Doctor Octopus Molina

Spider-Man : No Way Home introduit le Docteur Octopus d’Alfred Molina dans le Marvel Cinematic Universe, ce qui va rétroactivement ruiner Spider-Man 2. No Way Home fait entrer en collision tous les films passés de Spider-Man. La première bande-annonce montrait Peter Parker (Tom Holland) allant voir Docteur Strange (Benedict Cumberbatch) après que le monde ait appris qu’il était Spider-Man. Docteur Strange veut l’aider et tente un dangereux sort d’effacement de la mémoire pour renverser la situation. Les choses ne se passent pas comme prévu. L’enchantement tourne mal et les anciens méchants du tisseur, comme le Doc Ock d’Alfred Molina, sont libres de semer le chaos dans le MCU.

Alfred Molina a fait de Doc Ock un méchant torturé et emblématique de Spider-Man dans Spider-Man 2. Alors qu’on la vu tout le long du film tomber sous le joug de ses tentacules d’IA qui le corrompt pour construire son dangereux réacteur à fusion, Doc Ock se libère finalement de son emprise avec l’aide de Spider-Man (Tobey Maguire) à la toute fin du film. Réalisant que son expérience menace la ville de New York, Doc Ock noie son engin dans une rivière, mourant dans un ultime effort pour conserver une partie de ce qui faisait sa personnalité. « Je ne mourrai pas en monstre », dit-il avant de disparaître dans les profondeurs aquatiques.

À LIRE  Docteur Strange : Scott Derrickson est ouvert pour revenir dans le MCU

Indubitablement, No Way Home gâche rétroactivement la fin de Spider-Man 2 avec Alfred Molina. L’acteur a déjà révélé que son personnage entrerait dans l’histoire de No Way Home à partir du moment où Doc Ock se trouve dans la rivière à la fin de Spider-Man 2. La bande-annonce de No Way Home et les images marketing semblent révéler la nature initialement criminelle de Doc Ock dans le nouveau film. La deuxième bande-annonce semble certes suggérer qu’Octavius s’alignera avec Spider-Man pour combattre les autres membres des Sinister Six du MCU, mais en combattant le Peter Parker de Tom Holland sur l’autoroute, il y a déjà un énorme tease que la fin du meilleur film de Sam Raimi sur l’homme araignée sera tout d’abord revisitée. En ramenant Doc Ock en tant que méchant, No Way Home ignore effectivement son arc de rédemption, apparemment dans le but de le répéter, et de lui donner à nouveau une chance d’éviter son destin de « mourir en monstre ».

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

Doc Ock s’étant déjà racheté dans Spider-Man 2, le faire revenir en tant que méchant est une démarche assez surprenante. Ce retour dévalorise sa rédemption dans le film de Sam Raimi, montrant que le personnage ne s’est pas vraiment libéré de l’emprise de ses tentacules maléfiques. Lorsque Doc Ock déclare qu’il ne mourra pas en monstre, c’est un véritable moment triomphant pour le personnage, qui retrouve enfin son humanité. No Way Home semble botter cette séquence en touche, le Docteur Octopus d’Alfred Molina apparaissant dans le MCU prêt à s’attaquer au Spider-Man de Tom Holland. Malgré l’arc de Doc Ock dans Spider-Man 2, No Way Home semble transformer le personnage.

À LIRE  Gal Gadot répond à Joss Whedon suite à son interview

Bien que le film puisse ressusciter le Doc Ock d’Alfred Molina, il n’efface pas totalement les évènements de Spider-Man 2. Docteur Octopus se sacrifie toujours dans le film et essaie de mourir en héros. La bande-annonce de No Way Home montre les tentacules de Doc Ock en rouge, ce qui indique que l’intelligence artificielle maléfique a repris le contrôle du personnage. En fait, en faisant en sorte que les tentacules reprennent le contrôle, No Way Home pourrait mettre davantage l’accent sur les efforts considérables qu’il a fallu déployer pour neutraliser momentanément les tentacules de l’IA maléfique dans Spider-Man 2. Au final, Spider-Man : No Way Home ramène l’un des méchants les plus emblématiques des comics. Et parfois, les grands moments, comme la mort de Doc Ock dans Spider-Man 2, nécessitent un petit sacrifice.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

Exclus

Oscar Isaac Marvel Moon Knight

Streaming

La bande-annonce de Moon Knight dévoile Oscar Isaac dans le rôle de Marc Spector, un super-héros souffrant de troubles dissociatifs de l'identité.

Cinéma

Le fiasco monumental de Justice League continue de laisser de vives contusions. Après un tournage apocalyptique, ponctué par le départ de Zack Snyder et...

doctor strange in the multiverse of madness doctor strange in the multiverse of madness

Cinéma

De nouvelles rumeurs suggèrent que Doctor Strange in the Multiverse of Madness va multiplier les décès alors que le MCU s'engouffre pleinement dans le...

Venom Venom

Cinéma

Le réalisateur de Spider-Man : No Way Home, Jon Watts, a également réalisé la scène post-crédit de Venom 2.

Cinéma

La plate-forme de streaming Disney+ prépare une série Real Steel, toujours chapeautée par Shawn Levy, le réalisateur du film initial en 2011. Dans Real...

Actualités

La trajectoire de l’industrie du cinéma mondiale questionne de nombreux spectateurs comme beaucoup de professionnels du milieu. Il y a quelques années, George Lucas...

Plus d'Articles

Cinéma

Le réalisateur de Spider-Man : No Way Home, Jon Watts, a également réalisé la scène post-crédit de Venom 2.

Cinéma

Disney et Marvel Studios ont battu des records l’année dernière avec leurs sorties de films super-héroïques, ils ne souhaitent toutefois que cela ne s’arrête...

Analyses

Voldemort et Grindelwald étaient tous deux les plus sombres sorciers de leur époque. Le quel de ces deux grands sorciers était à leur apogée...

Insolites

La série « Hawkeye » sur Disney+ nous a permis de retrouver le grand méchant de la série Daredevil, à savoir Wilson Fisk « Le Caïd ». Même...

Publicité