Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Streaming

Solo : Le chef opérateur du film confirme que la production était un immense bazar

Solo : A Star Wars Story © Disney © Lucasfilm
Solo : A Star Wars Story © Disney © Lucasfilm

Solo : A Star Wars Story fut le long-métrage Star Wars le plus mal-aimé des fans. Dès sa post-production, les choses n’allaient pas dans le bon sens. Initialement aux manettes, Phil Lord et Chris Miller ont été virés par Lucasfilm et remplacés par Ron Howard, qui a dû reprendre en main une production clairement donnée comme morte avant même d’avoir pu sortir en salles. Le comédien Alden Ehrenreich, découvert dans le Avé César ! (2016) de Joel et Ethan Cohen occupait le personnage mythique de Han Solo. Il faut aussi souligner que des rumeurs avaient pu fuiter des plateaux de tournage de Solo autour d’un présumé « professeur » d’expression scénique pour l’acteur de 31 ans, renforçant la défiance des fans pour le spin-off de Disney.

La sentence fut sans appel. Fort d’un budget gargantuesque de 275 millions de dollars (en raison des multiples reshoots), Solo n’aura rapporté que 392 millions de dollars, bien loin du milliard encaissé par Rogue One, le précédant film dérivé ou des gros scores de Star Wars VII, VIII et IX. Ce très mauvais score aura poussé Disney a revoir sa stratégie commerciale, en évinçant des projets attendus des salles de cinéma (comme le spin-off sur Obi-Wan Kenobi) afin de les rediriger vers Disney+.

Le film a continué d’alimenter la polémique après sa sortie. Alden Ehrenreich a ouvertement accusé la presse mondiale d’avoir été à l’origine du bide en salles et Ron Howard, dans une récente interview, a continué de croire que si les fans pouvaient se mobiliser en masse, alors une suite pourrait voir le jour (même si cela semble peu probable). Aujourd’hui, c’est une autre personne affiliée au projet qui tire à boulets rouges sur la catastrophe industrielle de Disney et Lucasfilm et non des moindres, puisqu’il s’agit du chef opérateur Bradford Young (Premier Contact). 

Interviewé par le podcast Team Deakins, Young est revenu en détails sur ce projet chaotique, en revenant déjà autour du fait qu’il avait failli refuser de s’inscrire dedans :

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

“J’ai n’ai pas du tout pris en considération l’offre au début. […] Et puis j’ai parlé aux réalisateurs et ils m’ont expliqué ce qu’ils essayaient de faire. À ce moment-là, ils se référaient beaucoup au western de Robert Altman, John McCabe [mis en lumière par Vilmos Zsigmond, dont le style très sombre a fortement inspiré Young], et je me suis dit, ‘Oh ! OK, c’est l’un de mes préférés’. J’ai senti qu’il y avait un lien avec certains des films que j’ai pu faire. 

Le chef opérateur s’est ensuite attardé sur le renvoi de Phil Lord et Chris Miller, à trois semaines de la fin du tournage, où il a fortement cru qu’il allait lui aussi prendre la porte :

“Ça a été difficile. Et mes peurs se sont réveillées. Je me disais, ‘ils virent des gens, tandis que d’autres entrent en scène !’. Mais j’ai eu la chance de beaucoup parler avec Kathy [Kennedy, présidente de Lucasfilm, ndlr] et Allison Schearmur [productrice exécutive], et elles ne sont pas là pour jouer. Elles sont là pour l’art. C’était génial de se rendre compte qu’il y avait des personnes dans ce processus qui étaient là pour défendre l’art et qui voulaient s’assurer que le film donne cette impression. ‘Nous ne voulons pas perdre cela, car c’est ce que les gens attendent de ces films’. C’était rafraichissant d’entendre cela. […] Quand ils ont changé de réalisateur, j’ai pensé pendant une seconde, ‘peut-être devrais-je partir ?’ Et puis, je me suis dit, ‘Non, il faut que je reste’, parce qu’on avait travaillé si dur, mon équipe et moi, pour développer cette esthétique. Le film en avait besoin.”

En témoignant de la constante incertitude autour de son travail et de la direction artistique que prenait le film, la sentence est claire. Solo : A Star Wars Story est décidément bel et bien un cas complexe dans l’histoire des Blockbusters Hollywoodiens. 

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publicité

Exclus

© Comic-Con San Diego Marvel

Analyses

Après trois ans d’absence, Marvel est de retour pour la Comic-Con de San Diego, qui se tiendra du 21 au 24 Juillet 2022. C’est...

Luke Skywalker et Obi Wan Kenobi © Lucasfilm © Disney Luke Skywalker et Obi Wan Kenobi © Lucasfilm © Disney

Analyses

Le final de la série Obi-Wan Kenobi est directement relié à Un Nouvel Espoir et explique de nombreux détails, recontextualisant le film qui a...

Dark Vador et Obi-Wan Kenobi © Disney+ © Lucasfilm Dark Vador et Obi-Wan Kenobi © Disney+ © Lucasfilm

Analyses

Obi-Wan Kenobi sera toujours un grand chevalier Jedi, même dans ses moments les plus sombres.

The Falcon and The Winter Soldier © Disney © Marvel Studios The Falcon and The Winter Soldier © Disney © Marvel Studios

Cinéma

C’était dans l’air du temps mais c’est aujourd’hui validé : Marvel a officialisé un projet cinéma autour des Thunderbolts, ces anti-Avengers dont la plupart...

Morgoth et Sauron - Le Seigneur des Anneaux © Warner Bros. © Amazon Prime Video Morgoth et Sauron - Le Seigneur des Anneaux © Warner Bros. © Amazon Prime Video

Analyses

Sauron n'était pas le premier Seigneur des Ténèbres dans la mythologie de Tolkien. Avant Le Seigneur des Anneaux, un autre méchant a cherché à...

Thor : Love and Thunder [Copyright] : Marvel Studios ; Disney Thor : Love and Thunder [Copyright] : Marvel Studios ; Disney

Cinéma

Thor : Love and Thunder marquera l’arrivée du second opus du Dieu du Tonnerre réalisé par Taika Waititi et le quatrième film solo du...

Plus d'Articles

Analyses

Sauron n'était pas le premier Seigneur des Ténèbres dans la mythologie de Tolkien. Avant Le Seigneur des Anneaux, un autre méchant a cherché à...

Cinéma

Il y a quelques mois, pour le 1er Avril, nous vous avions fait croire que Sony avait fait fuiter le scénario de Venom 3....

Cinéma

Taika Waititi continu de nous vendre son fourre tout avec un argumentaire incontournable.

Publicité