Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Actualités

Mask Singer France : Notre avis sur l’émission événement

Mask Singer, c’est la nouvelle émission phare de TF1 qui nous vient de Corée du Sud. Reprit par les États-Unis avant d’arriver chez nous, le concept se tient sur un tout petit bout de papier. Des stars de différents milieux, que ce soit des stars du sport, du cinéma, de la chanson et même de la politique, sont cachés dans différents costumes délirants (Il y a notamment des costumes de Cupcake, de monstre, de dinosaure…) et interprètent différentes chansons sur scène. Il s’agit pour le public et pour un jury composé de quatre stars de retrouver, au son de leurs voix, ceux qui sont cachés sous les masques. L’émission met en scène différentes confrontations entre les personnages et ceux qui auront moins convaincu le public devront alors se dévoiler aux yeux du public et des téléspectateurs. Ces derniers, pour parfaire leurs enquêtes, pourront aussi bénéficier de quelques présentations succinctes des différents personnages, pour parfaire leurs collectes d’indices les concernant.

Mask Singer est arrivé en France le 8 Novembre 2019 sur TF1 et est présenté par Camille Combal, soutenu par un jury de quatre enquêteurs formés par la chanteuse Anggun, la présentatrice Alessandra Sublet ainsi que les humoristes Jarry et Kev Adams.
Fort d’un audimat de 6,6 millions de personnes lors de sa première semaine de diffusion, le divertissement phare de TF1 a réunit 5,5 millions de personnes pour sa deuxième semaine. L’émission du 22 Novembre, elle, a réunit 4,8 millions de fidèles. Si le score reste honorable, on peut s’interroger devant une telle perte de téléspectateurs (-1,8 millions en seulement deux semaines !)

La mécanique de l’émission est en fait à double tranchant. Très axé sur le divertissement tout public, le concept est simplement de voir des grosses peluches chanter des chansons populaires et de mener l’enquête en famille pour trouver les stars cachées sous les masques. Le problème de Mask Singer France vient sans doute de là. L’émission veut fidéliser un public jeune et familial, mais ne parvient pas à transcender son concept initial pour garder son public d’une semaine sur l’autre. La faute à plusieurs raisons dont la première parait évidente : le manque de force du casting.

Si la première semaine, il était surprenant de voir Marie-José Pérec déguisée en panthère tant elle reste une figure incontestée du sport Français même si les jeunes d’aujourd’hui ne la connaissait pas forcément, ce choix révélait les prémices, pourquoi pas, d’un casting assez audacieux, avec des personnalités Françaises importantes. Mais pour que ça marche, il fallait varier les choix d’artistes. C’est-à-dire prendre quelques personnalités connues de la France d’avant les années 2010 comme Marie-José Pérec mais aussi privilégier des choix qui parlent à tous les publics, donc en prenant des célébrités qui font l’actualité. En dévoilant ensuite Sheila (sous l’écureuil), Lio (sous l’hippocampe) puis Smain (sous le monstre), ces choix sont faits aux antipodes des souhaits du public. Sans remettre en cause le talent de ces trois artistes, des choix plus cohérents auraient pu permettre à Mask Singer de probablement conserver son public. En voulant la jouer inédit, avec des stars qui n’apparaissent quasiment plus en télévision, l’émission déçoit, puisque le public ne s’identifie pas à ces personnes-là. Ainsi, le climax de l’émission qu’est le moment de dévoilement des stars costumées se révèle être systématiquement un pétard mouillé. Pourtant, les choix auraient pu s’orienter vers un grand nombre de stars qui apparaissent plus souvent dans les médias. Cela aurait permit de bénéficier d’un autre effet de surprise que celui « de voir une star que l’on n’a pas vu depuis un moment en télévision » sous le costume. Autrement dit, faire un melting pot de célébrités connues de la génération 60/90 comme Sheila et Marie-José Pérec, essayer tant bien que mal de faire venir 1 ou 2 grands noms de notre patrimoine artistique Français (Omar Sy ? Jean Dujardin ? David Hallyday ? Marina Fois ? Marion Cotillard ? Jennifer ?) et prendre enfin des noms qui parlent aux plus jeunes (Dadju ? Soprano ? Louane ? Un membre de la bande à Fifi ? Jeff Panacloc ?) aurait sans doute permit de créer une attente plus élevée dans ce jeu d’énigme et d’enquête.

Un exemple des costumes dans les autres pays

En dehors du seul problème du choix de casting, le rythme de l’émission prend du plomb dans l’aile. Les pré-enregistrements des voix pour les chansons rendent inutiles les prestations, les moments où les jurés débattent marchent peu. Beaucoup avancent des noms prestigieux pour essayer de créer une attente particulière chez nous, spectateurs, mais ça ne fonctionne pas. Camille Combal transcende néanmoins l’émission. Jeune, moderne, dynamique, c’est certainement ce qui arrive de mieux à TF1 en ce moment.


En résumé, Mask Singer est une émission assez improbable, qui peut se révéler fun et sympathique pour un public jeune et familial, mais dont le choix de casting et la mécanique rendent le tout assez décevant, surtout que les ¾ des participants encore en course ont déjà été spoliés par différents médias ou sources…

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

Et vous, que pensez-vous de Mask Singer ? Dites-nous tout en commentaire !

Commenter

Laisser un commentaire

Publicité