Suivez-nous

Films / Séries TV

ANNA – La dernière carte de Luc Besson ? [Critique]

Publié

le

Lecture 4 mins.

Le titre de notre critique est assez équivoque. Après le colossal échec financier de « Valérian et la cité des mille planètes » (Environ 100 millions de dollars de pertes pour Europacorp, la société mère de Besson), le studio du réalisateur Français est en zone rouge. Obligé de licencier ses employés, placé en procédure de sauvegarde le temps de négocier sa dette, le studio est en grand danger. C’est dans ces eaux troubles que sort « Anna »,  un espèce de fils prodige de « Nikita », « Léon » ou plus récemment « Lucy ».

Luc Besson reprend une thématique qui lui est propre, celle de la femme forte. Adoubant la féminité et ce que celle-ci peut représenter au cinéma, Besson livre avec « Anna » tous ses canevas qu’il a pu dresser dans sa filmographie d’action assez riche, quitte à ce que l’on ne soit que trop peu surpris au final.

Le problème avec « Anna », c’est que l’on assiste pas forcément à du mauvais cinéma. D’excellentes choses parsèment le long-métrage, comme de gros ratés et d’autres faits plus anecdotiques. Besson ressort tous les traditionnels archétypes de son cinéma (Les poursuites en voiture, les femmes hyper sexualisées -l’héroïne parvient à ses fins en couchant avec tous les seconds rôles, faut le souligner ça quand même-, les scènes d’actions très vite expédiées…) Les défauts d’un mauvais Europacorp (coucou Le Transporteur : Héritage) refont rapidement surface. Et devant de trop poreuses innovations cinématographiques, on déchante assez rapidement. S’il faut aussi reconnaître une certaine maîtrise de Luc Besson sur la réalisation avec certains plans vraiment soignés et classieux (Les scènes de combat avec Anna, où, en règle générale, la maîtrise de la photo par Thierry Arbogast), le scénario est une catastrophe. Alignant poncifs sur poncifs, l’histoire est sauvée par une maîtrise avec justesse de l’humour (plus présent que dans Lucy) qui nous permet de moins essayer de prendre cette histoire au sérieux et donc de l’apprécier un peu plus.

Une petite inspiration de Red Sparrow quand même…

Côté ambiance, on sent une petite inspiration de « Red Sparrow » de Francis Lawrence (2018) puisque l’héroïne est ici dans un procédé clair de « séduction » -> Mission assassinat, ce qui peut paraître redondant. Le film, d’ailleurs, multiplie les flash-backs et les flash-fowards à outrance, ce qui pouvait rapidement nous dégager de la compréhension du fil rouge du récit. Sauf que Besson arrive à tout raccrocher vers une surprenante fin et une surprenante logique, toutefois parfois amenée avec d’énormes sabots.

On est rapidement le derrière entre deux chaises avec ce films. Puisque les inévitables poncifs d’Europacorp vous feront rapidement grincer des dents, comme le manque d’action (dû certainement au budget archi-limité du film). Il y a quand même certaines choses à sauver de ce gloubi-boulga parfois indigeste : Une maîtrise excellente de l’action (difficile de ne pas faire le rapprochement entre une scène d’Anna et une scène du premier Kingsman), une histoire qui essaie de nous surprendre, et un quatuor d’acteurs globalement convaincant.

L’histoire parvient à nous surprendre puisque la rapidité des enchaînements de la diégèse (le film se déroule sur plus de 5 ans) nous aiguille sans cesse sur de fausses pistes, et c’est intelligemment fait. Du côté des acteurs, Sasha Luss livre une première performance au cinéma assez honorable, et le trio expérimenté composé de Luke Evans, Cillian Murphy et Helen Mirren font le job. Mention spéciale à cette dernière qui étonne dans son rôle de dirigeante soviétique assez caricaturale.

Oui, vous ne verrez que des pistolets silencieux pendant ce film.

Ainsi, « Anna » peut paraître indirectement comme le va-tout de Besson. Jetant ses dernières forces dans la bataille, le film livre un condensé de toute la filmo d’action d’Europacorp et de Besson en essayant de rendre le scénario plus abouti, plus mature et plus intelligent. C’est réussi à moitié, ça aura toutefois à nos yeux le mérite d’être meilleur que Lucy qui ressemblait autant à de la science-fiction qu’une tomate à un légume (ou à un fruit ? les débats sont ouverts). Allez le voir, il en vaut plutôt le coup.

À LIRE
Music of my life - Le feel-good le plus salvateur de l'année ?
En résumé
6 Geeks Lands
Internautes ( Votes)
Points positifs
  • Quelques bonnes scènes
  • Le jeu des acteurs
  • Un humour bienvenu
  • Points négatifs
  • Une héroïne centrale qui couche avec 36 mecs
  • Un alignement des poncifs Made in Europacorp
  • Conclusion
    Mieux que Lucy, mais pas ouf pour autant.
    NOTE6
    Note des internautes
    À LIRE
    On en sait plus sur le scénario de The Batman
    Votre note ?
    Sort by:

    Be the first to leave a review.

    Vérifié
    {{{review.rating_comment | nl2br}}}

    Show more
    {{ pageNumber+1 }}
    Votre note ?

    Ecrivain de littérature jeunesse, auteur d'une saga littéraire de science-fiction retrouvable ici Futur professeur des écoles, je suis passionné par tout ce qui touche de près comme de loin au cinéma. Je chronique souvent des films d'actualités, mais aussi beaucoup plus anciens. Un film préféré ? Collateral Beauty de David Frankel. Comédien(ne)s favori(e)s ? Ricardo Darin et Helena Bonham Carter.

    Continuer la lecture
    Publicité
    Cliquez pour commenter

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Films / Séries TV

    Game Of Thrones : HBO prépare une troisième série

    Préparez le BBQ, le prochain spin-off HBO sent bon le crâmé !

    Publié

    le

    par

    Lecture 1 min.

    On ne sait pas grand-chose du spin-off à l’élaboration dont Naomie Watts incarnera l’un des personnages centraux. Présumé intitulé Blood Moon (c’est en tout cas le titre favori de George Martin), ce premier spin-off se déroulera plusieurs millénaires avant les événements de la série Game Of Thrones, à l’âge des Héros.
    À LIRE
    Christian Bale conseille Robert Pattinson pour The Batman

    Face à la puissante montée des plateformes de streaming, HBO prend conscience de la force de sa licence et s’élance dans un second spin-off.

    Ainsi le Hollywood Reporter nous apprend qu’une série s’apprête à être commandée par HBO. Elle montrera l’ascension et la chute de la puissante maison Targaryen, autrefois exilée de la cité Valyria.

    En gardant Fire and Blood comme référence, la série devrait nous dévoiler la création de la maison Baratheon, bras droit des Targaryen, jusqu’à prendre possession d’Accalmie. L’épisode pilote sera écrit par George Martin et Ryan Condal (Colony).

    Continuer la lecture

    Films / Séries TV

    Disney+ : Une série sur Yoda en préparation

    Avec The Mandalorian, Cassian Andor, et Obi-Wan Kenobi et un potentiel Yoda, Disney+ s’annonce la plateforme des grandes licences.

    Publié

    le

    par

    Lecture 1 min.

    Disney+ qui tardera malheureusement à ouvrir ses portes dans nos contrées (pas avant le premier trimestre 2020), s’annonce déjà comme la plus grande plateforme SVOD des licences culture pop. Quoi de surprenant puisque la propriété de Disney proposera également le contenu télévisuel de la Fox, mais aussi les grands titres de Disney ainsi que les Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic.

    De quoi offrir un vaste catalogue. S’il est sûr que ce riche contenu est attrayant, il est tout aussi sûr que le coût des rachats fût démesuré (+ de 70 milliards rien que pour la Fox). C’est pourquoi le groupe Disney entend bien faire fructifier chacune de ses licences et surtout Star Wars/Marvel, les piliers de la culture populaire.

    À LIRE
    Game Of Thrones : HBO prépare une troisième série

    Alors que The Mandalorian, Cassian Andor, et Obi-Wan Kenobi sont officiellement annoncés, We Got This Coverred, déjà rapporteur des rumeurs sur la série Kenobi il y a plusieurs mois, a fait chanter ses petits oiseaux, dont les derniers rapportent une série Yoda en préparation à destination de Disney+.

    Initialement, se murmurait déjà un film spin-off sur ce fabuleux et mystérieux petit être vert. Il n’en fut rien, évidemment, le crash du Millenium (Solo : A Star Wars Story) en est la cause principale.

    Disney n’a pas prévu d’affirmer ou infirmer l’information pour le moment, cela dit, la source citée par We Got This Covered est la même qui rapportait le retour d’Ewan McGregor dans le rôle de Kenobi. Reste à savoir à quelle période de l’histoire se déroulerait la série de Yoda. Avez-vous des idées ?

    Continuer la lecture

    Actualités

    On en sait plus sur le scénario de The Batman

    Des rumeurs qui pourrait s’avérer vrais puisque le tournage commence cet hiver…

    Publié

    le

    par

    Lecture 1 min.

    The Batman fait beaucoup parler de lui et encore plus depuis que l’on sait que Robert Pattinson reprend le flambeau du Chevalier Noir après Christian Bale et Ben Affleck dernièrement. Pour ce projet c’est Matt Reeves qui est aux commandes et celui-ci entend bien faire peau neuve du personnage.

    Il prévoit de faire du Chevalier Noir une oeuvre bien plus sombre que ce que l’on a pu voir auparavant dans un film super-héroïque . Qui plus est, il est déjà certain que cela ne sera pas une story time du héros, mais bien une histoire qui se déroule parallèlement à la notoriété évidente de Batman à Gotham.

    Matt Reeves exploitera alors la facette détective de Batman, qui n’a encore jamais été mise à ce point en avant au cinéma. Cette histoire lancera Bruce Wayne sur une affaire portant sur d’étranges meurtres. Il devrait affronter différents antagonistes bien connus de l’univers Batman afin de mener à bien son enquête. On retrouve ainsi divers noms commes : le Pingouin, le Sphinx, le Chapelier fou, Catwoman, Poison Ivy, Firefly et Double Face.

    Des rumeurs sur le casting circulent également sur la toile depuis quelques temps, Zoe Kravitz est régulièrement citée pour le rôle de Catwoman, Mahershala Ali en Commissaire Gordon et Rihanna en Poison Ivy.

    The Batman est attendu pour juin 2021.

    À LIRE
    Christian Bale conseille Robert Pattinson pour The Batman
    Continuer la lecture

    En ce moment