Suivez-nous

Technologies

La science-fiction, un vivier pour les innovations.

Publié

le

Lecture 3 mins.

L’Homme a, de tous temps, innové. De la roue au smartphone, des millénaires d’inventions en tout genre ont marqué notre histoire. Autrefois borné à des besoins primaires comme se nourrir, s’abriter, se défendre (pyramide de Maslow pour les connaisseurs) l’Homme innove désormais pour un gain en confort.

Au cœur de ces innovations, les ingénieurs, docteurs et autres Géo Trouvetou, sont aujourd’hui limités dans leur imagination pour plusieurs raisons : lois de la physique, budgets, existence d’un marché…

Contrairement à eux, les écrivains de science-fiction doivent, sans cesse, pousser les limites de leur imagination afin de développer leur univers et intéresser le lecteur. Pour  exemple, je citerai Jules Verne, le premier auteur de science-fiction.

Un des grands avantages des écrivains est de pouvoir laisser libre cours à leur imagination en se dédouanant des contraintes que connaissent les inventeurs. Finalement, on pourrait considérer un paquet de briques Légo en y mettant d’un côté un auteur et de l’autre un inventeur. Leur but : construire chacun un vaisseau spatial. On peut aisément imaginer l’auteur comme un enfant, voyant des possibilités infinies, et reléguant les lois de la physique ou esthétique au second plan pour la conception, tandis que l’autre, tel un adulte, ferait face à toutes les contraintes que l’expérience et la société lui a inculquées.

Depuis toujours, la littérature ainsi que le cinéma ont inspiré des générations d’aventuriers, d’explorateurs et autres scientifiques (Jules Verne, Indiana Jones, Star Wars…). Il est donc tout à fait logique que ces références servent aujourd’hui de base pour leurs recherches et innovations.

Vous trouverez ci-dessous cinq exemples d’inventions issues de la SF. Même si la plupart de ces inventions sont plus « vieilles » que celles découvertes dans les films ou les livres, le grand public en a pris connaissance grâce à ces biais.

Loi de la robotique (cycle fondation – Isaac Asimov).

Jusqu’à peu, les robots étaient soumis aux 3 lois de la robotique imaginées par l’auteur Isaac Asimov dans son cycle Fondation. Avec l’avènement des voitures autonomes, ces trois lois sont devenues obsolètes.

Téléphone portable à clapet (Star Trek).

Apparu dans Star Trek, premier du nom, le « communicateur » est une référence en la matière. Comme vous le verrez ci-dessous, plusieurs innovations ont été imaginées pour cette série.

Imprimante 3D (Star Trek).

Appelé synthétiseur/réplicateur dans la série, ces convertisseurs énergie/matière peuvent matérialiser n’importe quel objet dont la structure a été pré-enregistrée.

Hologrammes (Jules Verne – Le Château des Carpathes, 1892).

Pour beaucoup, les hologrammes ont pris tout leur sens dans la saga Star Wars, cependant, elle fut imaginée presque 100 ans plus tôt par un certain Jules Verne.

Pad (Star Trek).

Encore une trouvaille des scénaristes de Star Trek. Les PPAD (Personnal Access and Display Device) ont une grande ressemblance avec nos iPAD actuels.

Il existe bien d’autres inventions sorties tout droit de l’imagination d’auteurs et qui verront peut-être le jour dans un futur proche. Personnellement, j’attends de pied ferme la mise au point de la téléportation…

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualités

Facebook obtient Assassin’s Creed et Splinter Cell pour la VR !

Publié

le

par

Lecture 2 mins.

Selon le site The Information, Facebook aurait signé un contrat d’exclusivité avec Ubisoft pour le portage VR des licences Assassin’s Creed et Splinter Cell.

Pour rappel : Le 25 mars 2014, Facebook acquiert Oculus VR pour un montant estimé à 2 milliards de dollars (constitué de 400 millions de dollars en espèces et d’1,6 milliard en actions Facebook). Un montant additionnel de 300 millions de dollars en espèces est prévu, sous réserve qu’Oculus atteigne certains jalons technologiques à court terme.

Malheureusement, The Information n’a pas plus d’informations pour le coup; on ignore encore si ces jeux seront prévus pour toute la gamme de casques VR Oculus, ni si les jeux concernés seront de vrais titres Triple-A (= terme de classification utilisé pour les jeux vidéo dotés des budgets de développement et de promotion les plus élevés ou ayant reçu de bonnes évaluations de la part de critiques professionnelles), et pas seulement de simples « expériences » VR, comme avait pu le faire Ubisoft avec Assassins Creed : The Temple Of Anubis, qui est tout bonnement un escape game, ou encore comme le sont les « jeux » VR Batman ou Spider-Man par exemple.

Dans l’hypothèse où il s’agirait bien de vrais titres Triple-A, cet accord d’exclusivité serait bien sûr un énorme coup pour Facebook/Oculus, surtout face à la concurrence d’un PSVR avec un catalogue largement fourni en jeux VR de qualité, notamment avec un excellent Resident Evil.

De son côté, Ubisoft peut se targuer aussi d’avoir déjà un catalogue VR bien fourni (Eagle Flight, Star Trek: Bridge Crew), mais l’éditeur n’a pas franchi le pas de la VR avec ses grosses licences que sont Assassin’s Creed, Far Cry, Watch Dogs, Ghost Recon, etc. Peut-être qu’Ubisoft attend le résultat de Facebook et d’Oculus pour mettre la main à la patte.

Continuer la lecture

Jeux Vidéos

NINTENDO : LA NINTENDO SWITCH LITE OFFICIALISÉE

Publié

le

par

Lecture 2 mins.

Après beaucoup de spéculations ces dernières semaines autour d’une nouvelle Nintendo Switch – plus puissante, plus petite, plus ou moins chère… – NINTENDO décide enfin de lever le voile sur les nombreuses suppositions qui parcouraient la toile, et en vidéo s’il vous plaît !

NINTENDO SWITCH LITE : PRÉVUE POUR LA FIN DE L’ÉTÉ PROCHAIN

Plus compacte, plus légère, et moins coûteuse, tels sont les premiers avantages prônés par NINTENDO lors de la présentation de sa nouvelle création, en ayant toujours pour principal objectif de faciliter le jeu portable.

La Nintendo Switch Lite a donc été officialisé pour le 20 Septembre Prochain, à un prix avoisinant les 200 euros (200 dollars officialisés). Cette dernière, comme annoncée, sera plus compacte et légère que sa grande sœur, avec un écran de 5.5 pouces et une résolution de 1280×720, contre les 6.2 pouces de la Nintendo Switch.

Le modèle Lite ne dispose pas de Joy-Con détachables, mais pourra tout de même se brancher directement à la Télé via le dock, se transformant ainsi en manette. Bien entendu, la Nintendo Switch Lite sera compatible avec tous les jeux Nintendo Switch, jouables en mode portable.

En ce qui concerne davantage les caractéristiques de la console, celle-ci sera dotée de  32 Go d’espace mémoire et d’un processeur Nvidia Tegra spécialement conçu pour la console. Elle disposera d’une autonomie globale de six heures, qui dépendra essentiellement des jeux, et pourra être entièrement rechargée en trois heures de temps.

Enfin, notez que la Nintendo Switch Lite sera incompatible avec le Nintendo Labo. Elle sera disponible à l’achat avec trois choix de couleur : Jaune, Gris et bleu Turquoise, avec une édition spéciale Zacian & Zamazenta, les pokémon légendaires des prochains jeux pokémon Epée / Bouclier, qui ne sortira que le 8 novembre prochain.

Rendez-vous donc à la fin de l’été ; pour ceux qui trouvent encore la Switch un peu trop chère, sa version Lite s’avèrera être un bon compromis ; encore faut-il qu’elle sache vous convaincre, ne serait-ce que par ses coloris…

Continuer la lecture

Actualités

[WWDC19] Mac Pro 2019, Apple dévoile son nouvel ordinateur à 11.000$ !

Publié

le

par

Lecture 3 mins.

Bien évidemment à ce prix là, il n’est clairement pas destiné à l’usage du grand public. Et cette somme de 11.000$ est atteinte si vous prenez l’unité centrale, l’écran et… le pied qui va avec, car oui, le combo est vendu séparément.

Une chose est sûre: c’est purement du matériel professionnel, pour tout ce qui est studios de cinéma, animation, photographie, composition musicale… Donc pour le coup, Apple ne vise absolument pas le grand public sur ce nouveau monstre sorti tout droit de la Silicon Valley.

Le boitier de la tour est entièrement en acier inoxydable. Et a priori, il y aura des choses à refroidir dedans, le Mac Pro embarquera des processeurs Intel Xeon W qui proposeront entre 8, 12, 16, 24 ou 28 cœurs, cadencés respectivement à 3,5 GHz, 3,3 GHz, 3,2 GHz, 2,7 GHz ou 2,5 GHz. Comme avec l’iMac Pro, les utilisateurs devront réfléchir au choix du processeur en fonction de leurs besoins. Le nombre de threads, la taille des caches (de 24,5 à 66,5 Mo), la quantité de RAM maximale supportée, etc. sont autant d’éléments qui font qu’un développeur ne fera pas le même choix qu’un graphiste ou un concepteur 3D.

Livré avec 32 Go de mémoire vive DDR4 ECC (pour la correction d’erreur, particulièrement importante pour les calculs scientifiques – cadencée à 2666 MHz pour le processeur 8 cœurs et à 2933 MHz pour les autres) de base, les Mac Pro pourront être configurés pour en contenir jusqu’à 1,5 To, réparti en 12 slots accessibles facilement.

Paradoxalement, le stockage – qui commence à 256 Go seulement en SSD – ne monte qu’à 4 To. Quelle que soit la quantité de stockage retenue, la puce T2 sera à la manœuvre pour le chiffrement des données à la volée, comme sur l’iMac Pro.

La version roulette

Un gros bloc à refroidissement passif accueillera la carte graphique : jusqu’à 2 Radeon Vega 2 dans la même machine. il pourra y en avoir deux dans un Mac Pro. Donc 4 GPU qui travaillent en même temps.

Apple annonce également un nouvel écran qui va avec le Mac Pro. Compatible HDR, qui lui sera vendu à 4.999$ évidemment.

C’est un écran Retina de 32″ en 6K entièrement borderless et anti-reflexion, qui entend entrer en compétition avec les écrans professionnels de Calibration. Vous pourrez en connecter 6 à un Mac Pro, pour 120 millions de pixels. Et avec pas moins de 1000 bandes de sons empilées dans son dos.

Une version de l’écran équipé de nano-texture sera disponible également à 5.999$. Cela semble vraisemblablement monstrueux comme prix, mais Apple l’a bien fait comprendre: un écran de la même gamme coûte environ 43.000$. Ce qui laisse penser que beaucoup de pros avec un budget plus restreint que certaines grosses productions, pourront se permettre d’acheter du matériel professionnel auprès du géant américain.

Avec un pied à 999$ vendu à part, l’écran pourra passer en mode portrait si vous préférez.

En d’autres termes, Apple compte séduire le milieu professionnel cet automne. Le Mac Pro se positionne clairement pour séduire les professionnels de l’audiovisuel les plus exigeants. Et toucher de nouveaux clients dans les milieux du cinéma, de la photo, vidéo, ainsi que de la musique. On s’est laissé dire que même le modèle d’entrée de gamme surclassait toutes les machines Apple actuelles. Cependant, la grille des caractéristiques et de tous les prix n’ont pas encore dévoilés, des rumeurs estiment que la configuration maximale du produit serait estimée à 50.000$; bien sûr, c’est une information à prendre avec des pincettes…

Continuer la lecture
Publicité
Publicité
Publicité

En ce moment

...