Suivez-nous

Top

GEEKSLANDS MOBILE GAMES AWARDS : NOTRE CLASSEMENT DES MEILLEURS JEUX MOBILE 2018

Par catégories – il y en aura forcément un qui vous plaira.

Publié

le

Lecture 19 mins.

PRÉMICES

L’année 2018 aura été une année riche en geekeries ; séries, blockbusters, jeux vidéo… elle aura su faire le bonheur de tous les passionnés de contenu multimédia et des fans du monde entier. Parfois décevante, souvent surprenante, cette dernière année fût chargée dans notre domaine, mais on ne s’en réjouit que davantage.

Nos fidèles lecteurs sauront à quel point nous attachons une certaine importance aux nouveautés de tout genre et de tout contenu, notamment aux jeux mobile, en plein essor depuis ces dernières années, qui constitue un domaine prometteur et ne cesse que gagner en importance chaque année.

C’est ainsi que par nos nombreux tests (publiés ou non) tout au long de l’année 2018, nous vous présentons notre classement des meilleurs jeux mobile de 2018, selon l’avis de nos passionnés de la rédaction.

Ce classement aura pour objectifs de vous faire partager nos conclusions sur les créations, soulever quelques points notoires, mais également comparer les créations du même genre, afin de peut-être vous faire découvrir quelques jeux qui pourraient convenir à vos attentes, et ce malgré vos doutes et/ou vos recherches sur le sujet.

Bonne lecture !

 

GEEKSLANDS MOBILE GAMES AWARDS : GRAND VAINQUEUR

MARVEL FUTURE FIGHT

Lancé depuis le 29 Avril 2015 en France, MARVEL FUTURE FIGHT n’en reste pas moins un géant sur le marché, s’imposant encore dans le Play Store avec sa moyenne de 4.6/5 pour plus de 2 millions d’avis.

Rassemblant plus de 180 personnages issus de l’univers Marvel, le jeu vous plonge au cœur d’un contenu incroyablement vaste et diversifié : des simples missions aux arènes de pvp, en passant par des boss de monde, des classements compétitifs ou des quêtes épiques pour y acquérir des personnages emblématiques du MCU, MFF vous permet d’incarner vos héros préférés et les faire évoluer, les équiper, changer leurs uniformes pour y trouver l’apparence qui vous convient et obtenir de puissants avantages.

En plus de disposer de graphismes incroyablement réussis et réalistes pour un jeu mobile, MFF se rapproche à la fois du RPG et du MMO alors qu’il s’agit en premier lieu d’un jeu d’action. Grâce à sa grande diversité de contenu, de possibilité d’évolution de personnages et de modes de jeu, sans oublier les mises à jour régulières suivants notamment les sorties des films MARVEL, MARVEL FUTURE FIGHT reste notre coup de cœur de l’année 2018, et reste un indispensable pour tous les fans du MCU.

Vous ne connaissez pas le jeu ? Apprenez-en un peu plus avec cette analyse de mise à jour! (version janvier 2019)

Défauts notoires : très consommateur en batterie, le Pay-to-Win est redondant, prend beaucoup d’espace de mémoire.

 

GEEKSLANDS MOBILE GAMES AWARDS : LES CLASSEMENTS PAR GENRE

ACTION

1/PUBG MOBILE

Débarqué gratuitement sur mobile depuis mars 2018 avec l’idée de toucher un plus large public, PUBG mobile n’a cessé d’étonner, notamment par des graphismes très réalistes et son contenu vaste et mis à jour régulièrement ; nouvelles cartes, adaptation des armes, ‘bullet-drop’, skins d’armes, de véhicules et de personnages… la version mobile essaie à tout prix de s’approcher du géant sur console de salon et PC.

PUBG mobile a frappé fort grâce à son incroyable flexibilité de compatibilité ; alors que beaucoup pensent encore que le jeu nécessite un appareil de compét’, le jeu propose en réalité tout un panel de configuration graphique afin de s’adapter à tous les appareils ; 2 GO de RAM et Android 5.1.1 au minimum seront ainsi nécessaires.

Enfin, le gameplay et la prise en main de PUBG mobile resteront difficiles pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’un  style de jeu rapide et de réflexes, mais saura largement convenir aux amateurs des Battles Royale et aux joueurs qui ont l’esprit compétitif.

Défauts notoires : décharge rapidement la batterie, surchauffe potentielle des vieux téléphones, prend beaucoup d’espace.

 

Ils ont retenu notre attention :

2/BRAWL STARS

Petit dernier de SUPERCELL, BRAWL STARS est un jeu multijoueur qui vous proposera d’incarner des héros aux pouvoirs variés et de vous lancer dans des batailles seul ou en équipe. Avec ses graphismes caractéristiques et son interface clair et aéré, BRAWL STARS s’adaptera à un plus large public que d’autres jeux du même genre.

Le jeu vous plongera dans des modes divers qui changeront tous les jours, et saura séduire les joueurs compétitifs qui apprécient les classements.

Défaut notoire : les matchmakings manquent parfois d’équilibre.

 

3/WORLD OF TANKS : BLITZ

L’adaptation du célèbre MMO sur mobile !

Vous ne connaissez pas le jeu ? Lisez notre critique ici (version Janvier 2018)

Défaut notoire : les matchmakings manquent parfois d’équilibre, surchauffe du téléphone, la batterie se décharge rapidement, nécessite un très bon réseau.

 

4/MODERN COMBAT 5

Un FPS multijoueur avec une prise en main facile et de très bons graphismes. MODERN COMBAT vous propose d’améliorer et d’équiper 9 classes de personnages et de vous lancer dans des combats intenses en mode solo ou multijoueur. Le jeu dispose de modes diversifiés, allant du match à mort par équipe au Battle royale (version bêta).

Défauts notoires : consomme beaucoup de batterie, nécessite une bonne couverture internet.

 

 

STRATÉGIE-MMO

1/SUMMONERS WAR : SKY ARENA

Depuis sa sortie en Juin 2014, SW n’a cessé de grossir en contenu, et ceci de manière exponentielle. Le jeu vous met dans la peau d’un invocateur dans un monde fantaisiste, dans lequel vous devrez invoquer, combiner et faire évoluer des monstres pour vous frotter à tout le contenu et les modes de jeu de SW.

S’approchant d’un RPG par la liberté de personnalisation de vos créatures, le jeu se place aussi dans un petit contexte de gestion, puisque vous devrez construire des bâtiments et collecter y des ressources – essentiellement du mana. Vous pourrez également personnaliser votre territoire à votre guise tout en  voyant vos personnages y évoluer.

Au-delà de cette parenthèse de gestion, SW reste avant tout un jeu de stratégie dans lequel la composition de votre équipe de monstres est primordiale ; appréhender les pouvoirs de vos monstres, leurs faiblesses et atouts élémentaires, et créer la meilleure des équipes pour vous hisser au sommet de l’arène, défendre votre territoire contre les autres invocateurs, battre des boss du monde uniques et terminer les donjons et les missions événementielles.

Avec des graphismes sympathiques et son très large contenu, SUMMONERS WAR sera apprécié des joueurs souhaitant s’investir sur du long terme et privilégiant la stratégie et le RPG.

Défaut notoire : prend beaucoup d’espace.

 

Ils ont retenu notre attention :

2/MARVEL STRIKE FORCE

Né officiellement en Mars 2018, MARVEL STRIKE FORCE est venu diversifier un peu les jeux de l’univers MARVEL sur mobile, en proposant un gameplay différent des jeux préexistants sur le MCU, en s’inspirant notamment du très regretté MARVEL Avengers Alliance 2.

Dans MSF, vous devrez recruter et faire évoluer des personnages parmi les plus célèbres de l’univers MARVEL, afin de créer une équipe de cinq pour suivre pas moins d’une centaine de missions différentes. Entrainez vos personnages, équipez-les d’équipements pour les faire progresser de palier, entraînez leurs compétences et augmenter leur nombre d’étoiles pour les rendre toujours plus puissants.

Illustrez-vous dans l’arène pour gagner de fabuleuses récompenses, et faite équipe avec votre clan pour venir à bout de raids qui vous rapporteront gros.

Avec des graphismes époustouflants et la particularité de disposer d’une « physique de jeu », MSF est un jeu unique en son genre, qui sait avoir le souci du détail : l’expression faciale, la réaction en direct des personnages sont travaillés au pixel près : des détails devant lesquels vous ne resterez pas indifférent.

Malgré tous ces avantages, MSF n’est pas parfait. Sans énumérer le nombre colossal de bugs graphiques, de bugs d’exécutions et de bugs d’affichages existants, le jeu manque d’équilibre dans les personnages et la composition des équipes, avec des synergies qui dépassent l’entendement et qui restent ainsi imbattables, et ce malgré une puissance globale supérieure. S’ajoute à cela le Pay-to-Win –d’ailleurs très cher- qui crée une énorme différence entre les deux catégories de joueurs, sans oublier (entre autres) les personnages des raids qui disposent de capacités accrues malgré leur niveau limité.

Vous ne connaissez pas le jeu ? Lisez notre critique ici (version Avril 2018- MAJ Avengers Infinity War)

(Autres) défauts notoires : L’impossibilité de régler soit même les graphismes du jeu, le bug de liaison du compte Google Play lors du changement d’appareil

 

3/STAR WARS : LES HÉROS DE LA GALAXIE

Apparu fin 2015, Les héros de la Galaxie est un jeu au tour par tour –tout comme Strike Force- dans lequel votre objectif sera de recruter et d’entraîner vos héros favoris afin de suivre les campagnes proposées, mais également de vous illustrer dans les nombreux modes pvp.

En plus de proposer des personnages à entraîner et à faire évoluer, pour pourrez également vous constituer une flotte en recrutant les vaisseaux les plus emblématiques de l’univers Star Wars, afin de vous plonger des dans batailles spatiales où une fois de plus, la stratégie seule vous mènera à la victoire.

Les Héros de la Galaxie séduit essentiellement par ses très nombreux personnages disponibles et ses innombrables modes de jeu. Vous devrez créer l’équipe ultime afin de battre des boss toujours plus puissants, réussir des défis variés, aider votre guilde durant les guerres, et compléter les campagnes de l’histoire et événementielles. Riche, diversifié et plutôt réussi graphiquement, il s’agit là d’un incontournable pour les fans de Star Wars.

 

4/STAR WARS : FORCE ARENA

Egalement créé par NETMARBLE (MFF), FORCE ARENA est un jeu qui vous plonge dans des combats d’arène, où vous devrez invoquer vos cartes afin de venir à bout de votre adversaire en détruisant stratégiquement ses tourelles puis son bouclier afin de remporter la victoire.

FORCE ARENA s’illustre méthodiquement à travers des graphismes incroyablement beaux et détaillés, mais également en liant intelligemment collection de cartes et combat d’arène. Vous devrez ainsi gagner des combats pour progresser dans les quelques quinzaines de ligues présentes dans le jeu, mais également pour collecter des paquets de cartes afin de les améliorer et rendre vos personnages plus puissants.

Le jeu se démarque de son homologue Clash Royale par ses graphismes, mais également par l’intermédiaire des héros qui vous permettent d’attaquer, mais aussi d’invoquer vos personnages sur le terrain tant que ces derniers sont en vie. Il faut donc savoir faire preuve de stratégie pour venir à bout de votre adversaire et remporter la partie.

Vous ne connaissez pas le jeu ? Lisez notre critique ici (version Octobre 2018)

Défauts notoires : vide plus ou moins rapidement la batterie, nécessite une bonne connexion internet en partie.

 

5/CLASH ROYALE

 

 

GESTION- STRATÉGIE

1/L’ÉVEIL DES CIVILISATIONS

L’ÉVEIL DES CIVILISATIONS (EC) n’est sorti qu’en mai 2018 mais a rapidement su attirer des millions de joueurs et se faire une place parmi les plus grands du genre.

EC a su mélanger d’une main de maître le style de plusieurs jeux en un seul qui séduit la majorité des joueurs du style : la possibilité d’éditer sa ville et la construire à son image, construire une grande armée et améliorer ses troupes et détenir un territoire stratégique sur la carte du monde avec son clan. Ainsi, EC est à lui seul un mélange de Civilization, Lords Mobile et Clash of Clans, de quoi en attirer plus d’un.

Le jeu dispose également de la particularité de pouvoir choisir sa civilisation en début de partie, chacune disposant d’atouts, de style d’architecture et d’unités uniques : Japon, Chine, France, Allemagne, Rome, Espagne… le choix est vaste et conviendra à chacun.

Avec des graphismes plutôt propres et légers et une bonne durée de vie, le jeu s’adaptera à tous les joueurs qui apprécient le style de gestion-stratégie. Il mêle également à cela quelques traits de RPG avec les généraux, que vous devrez entraîner et faire évoluer pour rendre votre armée encore plus puissante.

 Vous ne connaissez pas le jeu ? Lisez notre critique ici (Version Septembre 2018)

 

Ils ont retenu notre attention :

2/CLASH OF CLANS

L’un des géants du genre gestion-stratégie. CLASH OF CLANS (COC) vous met dans la peau d’un chef de village afin de construire et d’améliorer votre village pour le transformer en une véritable forteresse imprenable.

COC séduit par des graphismes détaillés mais simples, ce qui a tendance à aérer l’interface et à rendre la navigation plus plaisante IG. Votre objectif sera simple : faire évoluer votre village, développer vos troupes et protéger votre hôtel de ville… et vos ressources. Une très grande diversité de bâtiments, de troupes, de sorts et d’édition de village vous attend.

On apprécie également les mises à jour régulières de COC, démontrant l’implication des dévs dans le jeu. Le niveau de l’hôtel de ville a été augmenté à 12, un nouveau village a été ajouté pour toujours plus de contenu, sans compter les nouvelles unités ajoutées au fil du temps. On n’oubliera pas les célèbres guerres de clans, toujours aussi prenantes.

Défauts notoires : le chat général du jeu qui ressemble à une cour de récréation de collège, l’amélioration des bâtiments prend un certain temps.

 

3/NOVA EMPIRE

Sorti en Juillet 2017, NOVA EMPIRE vous propose de construire et commander une base spatiale, tout en produisant vos vaisseaux afin de constituer des flottes pour récolter, explorer mais également attaquer des bases adverses.

L’originalité du jeu réside dans ses graphismes HD et ses fonctionnalités innovantes : vous aurez l’opportunité de recruter des commandants de flottes et les entraîner, ces derniers fourniront des avantages importants lors des combats. Vous pourrez customiser les défenses et les modules d’attaque de chaque vaisseau, personnaliser leur formation, et suivre en temps réel leurs déplacements et combats.

NOVA EMPIRE vous laissera le choix lors de la construction et l’amélioration de votre base ; optez pour des défenses solides ou développez vos modules de production, à vous de choisir. Vous pourrez mettre une flotte en orbite pour protéger votre base, mais aussi rejoindre un clan pour faire équipe, vous soutenir mutuellement et dominer une portion de votre galaxie parmi les dizaines existantes.

Très prenant tout en révolutionnant le domaine du gestion-stratégie, NOVA EMPIRE est un jeu à essayer.

Défaut notoire : L’Amélioration des bâtiments prend du temps arrivé à un certain point

 

4/DAWN OF TITANS

DAWN OF TITANS (DOT) est un jeu de gestion stratégie massivement multijoueur, dans lequel vous devez faire prospérer votre ville tout en bâtissant une armée afin de la protéger et de vous emparer des villes adverses.

Dans DOT, vous ferez équipe avec d’imposants titans, que vous devrez invoquer et faire évoluer afin de semer la terreur sur le champ de bataille. Comme dans Total War, vous contrôlez vos troupes en temps réel sur le terrain, et devez faire preuve de stratégie afin de triompher de votre adversaire. En parallèle, vous devrez collecter ou piller des ressources pour permettre à votre ville de croître et d’augmenter sa puissance globale.

DOT dispose de graphismes plutôt surprenants et très réalistes. Le jeu reste plaisant, bien que certains titans soient plus puissants que d’autres, et que le Pay-to-Win soit mis en avant. L’importance des clans est énorme, il est donc nécessaire d’en rejoindre un au plus vite si vous voulez vous en sortir.

Défauts notoires : consomme beaucoup de batterie, le P2W est assez marquant.

 

5/BOOM BEACH

 

 

COURSE ET PILOTAGE

1/ ASPHALT 8 : AIRBORNE

Incroyablement vaste avec un contenu toujours plus grandissant, AIRBORNE est un jeu de course made by GAMELOFT, vous faisant partager une expérience de pilotage plutôt originale, en mêlant course de rue et arcade.

Avec plus de 220 voitures disponibles et des dizaines d’équipements et de personnalisations possibles, AIRBORNE vous propose de participer à une longue campagne solo ou d’affronter les joueurs du monde entier sur des circuits uniques, le tout à travers des dizaines de modes de jeu.

Les graphismes et les sons du jeu sont plutôt réalistes, mais restent dans le contexte d’un jeu mobile. Beaucoup de circuits, de raccourcis, de rampes, AIRBORNE reste plus inscrit dans le contexte d’un jeu d’arcade plutôt qu’un jeu de course classique. Attendez-vous à un jeu plus proche d’un Burnout qu’un Gran Tourismo.

L’acquisition des crédits reste assez compliquée, et les véhicules deviennent de plus en plus chers au fur-et-à-mesure des rangs. Mais GAMELOFT a su compenser en réalisant des mises à jour régulières et des évènements vous donnant l’opportunité de gagner des voitures gratuitement.

AIRBORNE reste un très bon jeu de course, imposant un aspect et un gameplay plus fun que sérieux, même si quelques modes de jeu prônent davantage les classements entre joueurs. À essayer !

Défauts notoires : la batterie se vide rapidement, l’acquisition des crédits est longue et fastidieuse.

 

 Ils ont retenu notre attention :

2/ CSR 2

S’illustrant comme la suite directe de CSR, le deuxième du nom est revenu à la charge avec du lourd : plus de voitures, plus de personnalisation, plus de niveaux… bref, un gros progrès.

CSR est un jeu de course dans lequel votre simple objectif sera de passer les vitesses au bon moment : pas de conduite, mais plus du réflexe ; il s’agit d’une course de vitesse sur ligne droite, et non de courses traditionnelles. Votre seul objectif sera de dépasser la ligne d’arrivée avant votre adversaire. Au-delà de son gameplay plutôt répétitif, l’aspect attrayant de CSR 2 réside plutôt dans ses très bons graphismes et son réalisme aussi bien visuel qu’aux bruits des bolides. Une expérience immersive telle qu’on se rapprocherait presque d’un simulateur de pilotage.

CSR 2 correspondra plus aux amateurs de gros bolides et de belles voitures plutôt  qu’aux amoureux du pilotage propre sur circuit. Il reste néanmoins à essayer pour tous les amateurs de supercar.

Défaut notoire : un gameplay un peu répétitif à la longue

 

3/ASPHALT XTREME : RALLY RACING

Proche de son homologue dans le gameplay, RALLY RACING se distingue néanmoins par le domaine des rallyes qu’il a décidé d’exploiter. De nouveaux modèles de voitures et de personnalisations au programme, mais beaucoup moins de contenu qu’ASPHALT 8. De nouveaux circuits à dominer, des évènements réguliers, mais l’acquisition des crédits reste toujours aussi difficile, incitant au plus à l’achat.

Les voitures « premiums » restent beaucoup plus avantageuses que les autres, ce qui favorise le Pay-to-Win.

RALLY RACING dispose toutefois de très bons graphismes avec des phases de jeu plutôt réalistes, bien que ce dernier s’inscrive également dans un contexte plutôt d’arcade.

Défaut notoire : très consommateur de batterie.

 

4/ ASPHALT 9

 

 

ARCADE

1/RETRO SHOOTING

Qui n’a jamais rêvé d’une remasterisation parfaite de Space Invaders ? RETRO SHOOTING en est la reproduction la plus parfaite. Avec ses graphismes pixélisés typiques du rétro gaming et une interface claire et lisse, RETRO SHOOTING est le jeu d’Arcade parfait. Avec plus d’une dizaine de vaisseaux jouables et une centaine de niveau toujours plus difficiles les uns que les autres avec des boss parfois surprenants, ce jeu transforme votre téléphone en une vraie borne d’arcade : idéal pour passer le temps !

 

2/ MAGIC TOUCH : WIZARD FOR HIRE

Un jeu d’arcade typique qui fera travailler vos réflexes ! Tenter d’établir des records tout en défendant votre château des envahisseurs : éclater les ballons avec les signes correspondant en les dessinant à l’écran avant qu’ils ne touchent le sol ! Plus vous grimpez dans les scores, plus le jeu d’accélère.

Débloquez de nouveaux sorts, backgrounds et personnages avec les pièces amassées au cours de vos parties.

WIZARD FOR HIRE est un bon jeu pour passer le temps, mais nécessitera une bonne concentration pour établir des records.

 

3/MAGIC TILES 3

Un gameplay simple : des touches noires similaires au piano, il suffit simplement d’appuyer dessus pour suivre la mélodie et éviter les touches blanches. Le 3e volet de la célèbre saga MAGIC TILES est revenu avec un interface remodelé et épuré, de nouvelles musiques et de nouveaux modes de jeu : tentez de battre votre record, testez votre rapidité, mesurez-vous aux scores des autres joueurs, créer des groupes de musiques avec d’autres joueurs en jouant le piano, la guitare ou la batterie. Jouez les musiques les plus célèbres au piano dans un mode solo !

MAGIC TILES allie parfaitement la symbiose musique-arcade, et vous fera sans cesse repousser les limites de vos réflexes. Idéal pour les mélomanes chevronnés.

 

Les choix de ce classement furent parfois difficiles, au vue du nombre de jeux que nous avons testé. Néanmoins, il en reste encore beaucoup d’autres qui tentent et tenteront de se faire un nom dans le Google Play. Notre classement ne reflète pas nécessairement vos propres choix, mais il reste tout de même établi avec les conclusions de nos nombreux tests tout au long de 2018.

Nous attendons désormais 2019 avec une grande impatience, une année qui sera riche en films, jeux vidéo, séries, mais aussi jeux mobile : Diablo Immortals, The Elders Scrolls Blades…ne sont que quelques jeux que nous attendons impatiemment.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top

Top : Les différents Robin

Robin a toujours été l’élément nécessaire pour que le chevalier noir ne sombre pas dans les ténèbres. Mais Robin n’est qu’un costume: sous cette cape jaune se sont déjà dissimulés plusieurs personnages différents…

Publié

le

par

Lecture 6 mins.

Robin a toujours été l’élément nécessaire pour que le chevalier noir ne sombre pas dans les ténèbres. Mais Robin n’est qu’un costume: sous cette cape jaune se sont déjà dissimulés plusieurs personnages différents. Officiellement, et sans compter les mondes parallèles, on dénombre pas moins de cinq Robin différents, soit quatre garçons et une fille. Créé et apparu pour la première fois en 1940 dans les detective comics aux côtés de Batman, ce dernier est son principal et plus fidèle compagnon d’arme, même si celui-ci a abandonné à plusieurs reprise son costume…

Dick Grayson est le premier Robin: issue d’une famille de gymnastes trapézistes, enfant du Cirque, sa famille fut tuée froidement en pleine représentation sous les yeux de Bruce Wayne. Il le recueillit par la suite, se reconnaissant dans cet orphelin assoiffé de sang et de vengeance envers les assassins de sa famille.

Dick Grayson, le Robin de la série Netflix « Titans »

Entrainé durement par le chevalier noir, il finit par devenir son compagnon d’arme dans la quête de la justice contre le crime à Gotham: il sera le personnage clé qui ajoutera une dose d’humour lors de leurs aventures. Plus grand, il entrera en conflit avec son ancien mentor et finira par voler de ses propres ailes sous le nom de Nightwing.

Nightwing

Après la disparition du chevalier noir et pour faire perdurer la légende du Batman, c’est lui qui, parmi les nombreux candidats souhaitant succéder au Chevalier Noir, prendra la relève de son ancien coéquipier.

Jason Todd est le deuxième Robin: comme pour Dick Grayson, il est également un enfant du cirque. Mais DC décide cette fois-ci d’innover: Jason devient un orphelin délinquant, voleur de pièces automobile pour survivre, il sera repéré par Batman lorsque celui-ci décida de voler les pneus de la Batmobile… Peu après, le chevalier noir le prendra sous son aile pour en faire son second compagnon de route, le deuxième Robin. Rebelle et très violent, il est malheureusement impopulaire et, après un vote du côté des fan de DC, il est décidé de le faire tuer; il fut donc massacré à mort par le Joker lui-même.

Le masacre de Jason Todd

Mais après un reboot du DCU, Jason Todd fut réanimé. Talia Al-Ghul, fille de Ra’s Al-Ghul, repris le corps de Jason Todd pour le mettre dans le puits de Lazare, car cette dernière savait que Batman tenait à lui. Revenu à la vie, il reviendra traumatisé avec une seule obsession: tuer son meurtrier et son mentor.

Red Hood

Il reviendra à Gotham sous le masque de Red Hood, et finira par échouer sur ses nouvelles convictions. Il rejoindra même la Bat-family pour les aider à combattre le crime.

Tim Drake est le troisième Robin, détective amateur et admirateur de Batman. Grâce à ses talents naturels d’observation, il parvient à deviner l’identité secrète du premier Robin, qu’il avait vu avec ses parents lorsque ces derniers donnaient encore leur spectacle au cirque. Son enquête se vérifie, et devine alors qui est Batman.

Tim Drake en Robin III / Tim Drake en Red Robin

Quelques années après, il remarque le changement de son comportement suite à la disparition de Robin (Jason Todd, le deuxième Robin, venait de mourir). Il n’hésite pas à aller voir Dick Grayson, devenu Nightwing, pour essayer de le convaincre de redevenir Robin, car il pense que Batman en a besoin pour ne pas sombrer. Face à son refus, il décide de prendre lui-même cette place. Batman accepte, à la condition qu’il suive un entraînement physique très strict, pour ne pas connaître le même sort que Jason. Pendant qu’il s’entraîne, ses parents sont kidnappés. Malgré les efforts de Batman, la mère de Tim meurt et son père tombe dans un coma profond, dont il se réveillera paralysé.

Red Robin

Il mourra plus tard, et Bruce adoptera légalement Tim. Après la disparition de Bruce Wayne et la mort de son meilleur ami, Superboy, il changera son costume en leur hommage et deviendra Red Robin.

Stéphanie Brown est la quatrième Robin, fille du vilain appelé Cluemaster. Cet ennemi de Batman a passé une bonne partie de son temps en prison et n’a presque jamais vu sa famille. Un jour, il guérit de sa compulsion mentale : laisser des indices avant de commettre un crime. Cela met en colère Stéphanie, qui décide de faire quelque chose pour l’arrêter. Elle crée son propre alter ego, appelé Spoiler. Son objectif était de laisser des indices concernant les plans de son père afin que Batman le capture, et le renvoie en prison. Le plan fonctionne, et le père de Stéphanie se retrouve une nouvelle fois derrière les barreaux. Avec le temps, Stéphanie commence à aimer cette vie de super-héros. Elle se retrouve d’ailleurs souvent en compagnie de Robin/Tim Drake pour combattre le crime. Plus tard, Stéphanie tombe enceinte d’un ancien petit ami. Robin aide Stéphanie à surmonter cette épreuve, mais cette dernière décide de laisser l’enfant à l’adoption. Dès lors, Stéphanie et Robin se rapprochent. Leur relation s’avérera complexe, car Robin ne donne pas son identité civile à Stéphanie et étudie loin de la ville où Stéphanie habite.

Staphanie Brown en Robin et Batgirl

Elle développera également une amitié avec Batgirl. Les deux héroïnes se retrouvent souvent dans la tour d’horloge d’Oracle. Stéphanie découvre l’identité secrète de Robin que Batman fini par lui révéler. Tim Drake, blessé, mettra beaucoup de temps avant d’accepter ce qu’il considère comme une trahison de la part de Batman. Stéphanie et lui continuent néanmoins leur relation amoureuse. Lorsque Jack Drake, le père de Tim Drake, découvre  l’identité secrète de son fils, il le convainc d’arrêter son job de super-héros.

Sous pression, Tim abandonne l’identité de Robin. Batman demandera alors à Stéphanie Brown de devenir la nouvelle Robin. Celle-ci accepte mais elle sera rapidement renvoyée par Batman, pour cause d’insubordination.

Damian Wayne est le cinquième Robin, conçu avec Talia Al Ghul, la fille de Ra’s Al Ghul, dirigeant de la Ligue des Assassins. Si Batman et Talia ont bien des sentiments l’un pour l’autre, ils restent d’une nature trop différente pour pouvoir s’entendre. Batman n’aura d’ailleurs appris l’existence de son fils que lorsqu’il aura 10 ans, Talia l’ayant fait grandir en laboratoire et entraîné par les meilleurs éléments de la Ligue des Assassins afin qu’il surpasse même son père.


Ra’s al Ghul & Damian Wayne

Elle le remettra plus tard aux bons soins de son père pour qu’il perfectionne son éducation, mais aussi pour l’occuper pendant qu’elle préparait un plan machiavélique. Se montrant jaloux des Robin précédents, Damian les attaquant plusieurs fois brutalement.

Ce dernier aura mal à refréner son côté violent, ayant été entraîné toute sa vie à tuer. Mais lorsqu’il doit choisir entre sa mère et son père, entre la voie des Assassins et la vie héroïque, il choisira de rester Robin.

Continuer la lecture

Top

Netflix : Ces dates qui ont marqué son histoire

Véritable empire du streaming, Netflix comptabilise en 2019 plus de 150 millions d’abonnés partout sur le globe.

Publié

le

par

Lecture 1 min.

Le géant du streaming atteindra sous peu les 150 millions d’abonnés pour un total actuel de 190 pays dans lequels Netflix s’est confortablement installé.

La plateforme propose à ce jours des milliers de films, séries, documentaires, animées etc… et engendre plus de 18 milliards de chiffre d’affaire annuel. Voici quelques dates importantes qui font l’histoire de la plateforme Netflix.

ANNÉES 90

1997 — Reed Hastings cofonde Netflix avec Marc Randolph, dirigeant d’une société informatique, pour proposer des films à la location en ligne.

1998 — Netflix lance le premier site de location et d’achat de DVD, netflix.com

1999 — Netflix lance un service d’abonnement mensuel très attractif proposant la location illimitée de DVD.

2000 — Netflix introduit un système de recommandation personnalisée qui repose sur les notes attribuées par les utilisateurs pour prédire avec précision les titres que les membres de Netflix aimeraient regarder.

ANNEES 2000

2002 — Introduction de la société en bourse.

2005 — La plateforme de streaming dépasse les 4 millions d’inscrits.

2007 — Netflix introduit le streaming qui donne aux utilisateurs l’accès instantané à des séries TV et à des films sur leur ordinateur.

2008 – 2009 – Netflix est disponible en multi-plateformes (TV connectées, Ps3, X-Box…)

ANNÉES 2010

2010 – 2014 – Netflix débarque en Europe et se développe jusqu’à arriver en France en l’an 2014.

2015 — Netflix lance son service en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon, et continue son expansion en Europe avec l’Italie, l’Espagne et le Portugal. Sortie du premier film original Netflix, « Beasts of No Nation ».

2016 — Netflix est disponible mondialement.

Continuer la lecture

Top

Les supers-héros/vilains aux pouvoirs les plus étranges

Nombreux sont les héros qui disposent de pouvoirs surnaturels, et parfois même complètement inédits. Mais les connaissez-vous vraiment tous?

Publié

le

par

Lecture 4 mins.

Voici une liste et non un classement des Super-Héros et Super-Vilains maisons Marvel / DC aux pouvoirs les plus étranges et inégalables.

MATTER-EATER LAD

Matter-Eater Lad vient de la planète Bismoll, sur laquelle des microbes toxiques ont rendu toute nourriture immangeable, forçant ainsi les habitants de la planète à évoluer afin de pouvoir manger toutes formes de matière.

De plus, Matter-Eater Lad peut également manger à une vitesse folle et consommer des matières normalement indestructibles; en théorie, ce personnage serait même capable de manger Superman.

BOUNCING BOY

Bouncing Boy a fait ses débuts dans une bande dessinée datant de 1961, après que le jeune Chuck Taine eut accidentellement bu une formule expérimentale composée de super plastique, qu’il avait prise pour du soda.

Ce dernier a alors acquit la capacité de gonfler son corps comme une balle et de rebondir sans se blesser.

ARM-FALL-OFF BOY

Le pouvoir de Arm-Fall-Off Boy provient de sa capacité – vous l’avez deviné – à détacher ses membres et à les utiliser pour vaincre ses ennemis. Malheureusement, il s’est vu refuser l’entrée dans la Légion des super-héros, malgré les entrées récentes de héros inédits tels que Matter-Eater Lad et Bouncing Boy.

Selon tous les retours, Arm-Fall-Off Boy était destiné à être un personnage comique: un attrait qui a su bien lui correspondre au fil de ses aventures.

MAGGOTT

Les super-pouvoirs de Maggott proviennent de son système digestif anormal, constitué de deux limaces mutantes et sensibles, nommées Eany et Meany, vivant à l’intérieur de son corps.

Ces dernières sont capables de quitter Maggott pour digérer et absorber rapidement le pouvoir de tout objet, pour ensuite retourner dans ses entrailles afin d’en transmettre les capacités à leur hôte. Ce faisant, les limaces donnent à Maggott une force, une vitesse et une endurance surhumaines.

RED BEE (Abeille rouge)

Lorsque Rick Raleigh ne travaille pas en tant qu’assistant du procureur du District de Superior City, il combat le crime sous les traits de Red Bee. Red Bee dispose d’un essaim d’abeilles entraînées et stockées dans sa ceinture pour ne laisser aucun recours aux malfrats .

On ne sait pas comment il a entraîné ses abeilles ni comment il peut les conserver à sa ceinture, mais Red Bee ne doit pas être confondu avec Yellowjacket, qui peut également contrôler les abeilles.

ZEITGEIST

Alex Cluney possède un pouvoir mutant très particulier qui lui permet de vomir de la bouche des substances acides. Tragiquement, il a découvert son pouvoir en discutant avec une fille.

La substance régurgitée par ce dernier est très acide et peut traverser de l’acier de 10 cm d’épaisseur en moins de 30 secondes.

INFECTIOUS LASS

Drura Sehpt est originaire de la planète Somahtur, dont les habitants peuvent facilement infecter d’autres personnes atteintes de diverses maladies tout en restant immunisés contre leurs effets.

Après avoir voyagé sur Terre, Drura est devenue Infectious Lass, et a commencé à lutter contre le crime, bien que ses pouvoirs lui fassent parfois autant de mal que de bien, en particulier lorsqu’elle infecte accidentellement d’autres héros avec ses maladies.

COULEUR KID

Ulu Vakk était seulement un gars normal jusqu’à ce qu’un rayon de lumière multicolore d’une autre dimension le frappe, lui donnant ainsi le super pouvoir de changer la couleur de tout ce qu’il veut.

ANARCHIST

Anarchist, l’un des membres fondateurs du groupe de super-héros mutants X-Statix, a la capacité de sécréter de la sueur acide.

Sa sueur lui permet de projeter des explosions d’énergie acides. Lui et Zeitgeist devraient probablement parler…

EL GUAPO

Robbie Rodriguez, un autre membre du groupe de mutants X-Statix, ne dispose d’aucun pouvoir discernable en dehors d’une connexion télépathique à un skateboard volant et apparemment sensible.

Ce dernier peut contrôler le skateboard avec son esprit, bien que celui-ci puisse également agir à travers ses pensées subconscientes. Malheureusement, après que la planche fut ensorcelée par une malédiction, elle échappe à tout contrôle et empale El Guapo dans le cœur, le tuant. Ironique, n’est-ce pas?

Nombreux sont encore les héros aux pouvoirs étonnants: il y en a bien d’autres encore, mais cette liste permet déjà de se faire une petite idée de l’imagination débordante des créateurs, qui semble eux-même disposer du pouvoir de créer des personnages aux capacités totalement loufoques que peut de monde pouvait s’imaginer…

Continuer la lecture

En ce moment