Top 8 des moments les plus tristes de DBZ

21 Jan 2019

L’un des mangas les plus célèbres de tous les temps n’échappe pas à son lot d’émotions.

Dans le monde de l’anime moderne, Dragon Ball Z a la réputation d’être redondant et très incohérent. Les nouvelles générations sont généralement promptes à faire la réflexion suivante : il faut 20 épisodes pour qu’un personnage prenne de la puissance, les morts n’ont pas de sens et le système de niveau de puissance n’a ni queue ni tête. Ce qu’ils ne réalisent pas, c’est que, la série a connu des moments vraiment déchirants et angoissants, événements qui ont profondément bouleversé les téléspectateurs à l’époque.

TOP SCENES TRISTES - DRAGON BALL Z

Les gens peuvent se moquer du fait que des personnages de DBZ sont tués, puis se débarrassent de la mort comme si on leur enlevait une écharde du pied, mais cela n’a pas toujours été le cas. Bien sûr, il fallait parfois plusieurs épisodes pour arriver enfin au moment tant attendu, mais c’était là le problème : la tension montait, nous apprenions à connaître les personnages et, dans de nombreux cas, toute cette attente a conduit à certains moments marquants, à la fois tristes et durs à encaisser. Les fans de la vieille école savent exactement de quoi nous parlons, et juste au cas où vous oublieriez, nous sommes là pour vous le rappeler. Alors, asseyez-vous et attachez-vous — voici 8 moments ou Dragon Ball Z a ruiné votre vie.

VIII / SAN GOKU ANNONCE LE TRÉPAS DE VEGETA ET SAN GOHAN

Terrible, terrible ! Oh ! je pourrais vous dire que la mort de nos deux saiyans était dure à encaisser. Que leur absence allait laisser un grand vide dans nos cœurs. Une scène émouvante qui se déroule dans l’arc Buu. Comment annoncer à une maman et une épouse le décès de leur garçon ou mari ? Bien sûr San Goku l’a fait avec tact, adresse et sensualité, bien sûr que non... ce mec là est un boxeur né, mais pas un beau parleur !

Cet évènement n’arrive qu’en dernière position, si encore ce n’est pas un défunt qui annonçait la mort de Vegeta et de San Gohan on aurait eu le cœur plus écorché que cela. Ouf, ils devraient revenir, nous sommes dans DBZ après tout.

VII / SAN GOKU ABANDONNE

L'arc narratif peut-être le plus incohérent de DBZ. Tout au long, les actions de San Goku ont été irréfléchis et contre toute attente, alors qu'il entamaît un début de combat plutôt équilibré ; panne de batterie, sans faire plus d'effort, Goku abandonne. 

Goku, la même personne dont la vie entière est consacrée à combattre des gens plus forts que lui et faisant de son mieux pour surmonter les obstacles, la même personne qui a juré de protéger les innocents de la tyrannie du mal - jette simplement l'éponge sans tout donner ? Même si nous découvrons qu'il planifiait depuis le début que son fils, Gohan, prenne le flambeau cette décision ne tient tout simplement pas la route. 

VI / QUAND LA MORT DE KRILLIN AVAIT ENCORE UN SENS

Un moment de tristesse infinie, démesurée et surréaliste lorsque après tant de morts vous ne ressentez plus rien pour Krillin.

On ne passera pas par quatre chemins, Krillin a la facheuse tendance à crever facilement. Alors, que le souhait de ramener les morts à la vie est devenu un élément normal de la franchise, il y eu certaines périodes ou ceci était plus compliqué, notamment la période post-freezer.

Il était connu de tous que Shenron ne pouvait réssuciter qu'une seule fois un être à la vie. Alors, lorsque Freezer pulvérise le petit Krillin sur la planète Namek, San Goku entre dans une colère terrible et dévoile le saiyan qui est en lui. (On rappel que Krillin est revenu à la vie déjà une fois dans la série Dragon Ball).

Bon, par chance un petit bug dans la matrice, une petite faille en mode deus ex machina et le petit chauve était de retour !

V / FUNESTE EST LE DESTIN DU GUERRIER - LA MORT DE GOKU SUR NAMEK

San Goku avait finalement pris le dessus sur son ennemi, Freezer. Malheureusement le noyau de la planète Namek allait exploser d’une seconde à l’autre. Les amis de Goku avaient embarqué dans une capsule et s’étaient échappés à temps.

Nous attendions un tour de passe afin de voir notre héros s’en sortir une fois de plus. Il n’en fut rien. C’est bien plus tard que nous apprendrons son retour et comment il a survécu dans l’espace. En attendant, notre guerrier légendaire a laissé plus d’un petit garçon dans un désarroi terrible !

 IV / GOHAN LE JUSTICIER (GREAT SAYAMAN)

Gohan, le petit garçon courageux dans lequel chaque enfant s’est vu un jour. Devenu ultra badass dans l’arc Cell pour finalement nous faire découvrir cette petite envie de suicide bien cachée au fond de nous. Plusieurs années ont passées et le jeune ado qui a terrassé Cell a pas franchement bien évolué, coincé dans un accoutrement ridicule à enchainer des chorégraphies indignes du guerrier Saiyan et de leurs codes de conduites. Heureusement, malgré quelques bonnes scènes dans l’arc Buu, San Goku reviendra vite lui piquer la vedette !

On ne devrait pas vivre assez longtemps pour voir nos héros nous décevoir. Que voulez-vous ?

III / LE SACRIFICE DE PICCOLO

Pour les impies qui n’ont pas vu la saga Dragon Ball, mais qui osent cependant se pavaner sur Geeks Lands, nous sommes miséricorde et nous vous le disons : Piccolo n’a pas toujours été le bon pote sur qui compter.

Dans Dragon Ball, il incarne le mal sous sa forme la plus diabolique. Le roi Piccolo était déterminé à se venger et tuer San Goku. Au début de l’arc DBZ, son attitude n’a guère changé. Mais, lorsque Goku est tué par les Saiyans, Piccolo prend Gohan sous son aile et le forme au combat afin de recevoir comme il se doit Radditz et ses copains. 

C’est pendant cette période qu’il forme un lien avec quelqu’un pour la première fois de sa vie et c’est pourquoi il finit par prendre une balle chargée d’énergie pour le petit demi-Saiyan. C’est l’acte désintéressé qui a officiellement fait passer Piccolo d’antagoniste à héros, et ses derniers mots parlent d’eux-mêmes. "Tu es comme le fils que je n’ai jamais eu, je suis fier de toi. Au revoir mon ami. »

II / LE RACHAT DE VEGETA

L’évolution du personnage de Vegeta est probablement la moins linéaire de toute la saga DBZ mais également la plus intéressante. Pourtant rangé, Monsieur s’est même posé et a fait un petit marmot à sa chérie. On aurait cru qu’il serait finalement une version 2.0 de Goku, un combattant acharné sans le côté clownesque. Babidi avait cependant d’autres projets lorsqu’il étendit ses influences malveillantes au prince, le transformant en Majin Vegeta, plus puissant et beaucoup plus sinistre. 

Ses années de jalousie et de rage se sont finalement accumulées, Végéta a tout mis en œuvre pour tenter de vaincre son rival de longue date, Goku, au combat, sans se soucier des pertes qui pourraient survenir à la suite de leur combat. Bien que cela ressemble à l’origine au retour de l’ancien démoniaque Végéta, les choses tournent soudainement lorsqu’il décide de faire face à Majin Buu lui-même, laissant ainsi Goku derrière. 

Comme une dernière tentative de se racheter, Végéta se sacrifie dans une énorme attaque pour tenter d’éliminer le méchant — avouant finalement que son sacrifice est fait pour protéger sa famille bien-aimée, Bulma et Trunks. Cet acte noble est amplifié par le fait que Piccolo a avoué à Végéta qu’il allait probablement se retrouver en enfer après sa mort.

I / BARDOCK ET L’EXTINCTION DE LA RACE SAIYAN

Bardock —Le père de Goku explique en détail le récit que Vegeta relate à Goku : la chute des Saiyans et le rôle important de Bardock dans sa lutte contre Freezer. Tout cela ressemble à une tragédie shakespearienne, le spectateur se rapprochant de plus en plus de Bardock lorsqu’il découvre les plans diaboliques de Freezer et perd ses amis les plus proches. 

Nous saisissons l’espoir désespéré qu’il réussisse à contrecarrer le tyran de l’espace, même si nous savons tous comment cela se termine. Bien que l’histoire elle-même soit un passage des plus importants de DBZ et des origines de la franchise, c’est également l’une des expériences les plus déprimantes et aigres-douces de la série. Nous te saluons, Bardock !

Dernière modification le lundi, 21 janvier 2019 22:44
Julien

Fondateur de Geeks Lands et auteur écrivain de la saga Les Royaumes d'Emuria.

Site internet : https://www.geekslands.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
Afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux