Star Trek 4 se prend une comète

L’U.S.S Enterprise se mange une comète et plane au-dessus des étoiles...

Ce n’est plus un secret, le dollar fait tourner le monde. Et, quand un film ne peut rapporter suffisamment de pépettes à ses investisseurs, ces derniers se tirent. Fait encore plus terrible lorsque le film en question est la suite d’une franchise déjà bien en place et dont le dernier opus n’a pas franchement fait grimper mémé au plafond.

Rebootée en 2009 par JJ Abrams, la saga au succès multigénérationnel trouve en son personnage principal l’une des étoiles montantes de ces dernières années : Chris Pine (Outlaw King — Comancheria — Wonder Woman...). Pour plusieurs raisons, notamment salariales, il semblerait que Paramount ait gelé le projet.

Deux Star Trek sont — étaient — en cours de préparation, si l’un est la suite logique de Star Trek 3, avec Chris Pine et Chris Hemsworth (Thor), l’autre est l’aboutissement d’une longue carrière pour un certain Quentin Tarentino. Mis de côté médiatiquement, le projet de Tarantino semble se profiler au plus loin des cotes, voguant vers un horizon plus qu’incertain.

Revenons donc à ce Star Trek 4, le cachet que demande Chris Pine et Hemsworth ne convient pas aux studios Paramount, et plus récemment S.J. Clarkson engagée en tant que producteur exécutif du prequel de Game Of Thrones par HBO devait se tenir disponible après avoir achevé le contrat en cours. Et, ce contrat n’était nul autre que celui de Star Trek 4, alors quand le site Deadline s’est rendu compte de la soudaine disponibilité de Clarkson, les doutes et rumeurs ont repris de plus belle. Selon Deadline, les studios auraient mis la suite de Star Trek aux oubliettes, d’autant qu’officiellement Chris Pine et Hemsworth ont quitté le projet l’été dernier à cause de leur désaccord salarial avec la firme.

Julien

Fondateur de Geeks Lands et auteur écrivain de la saga Les Royaumes d'Emuria.

Site internet : https://www.geekslands.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
Afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux