Le CAEN eSPORT WEEK-END 2018 !

 

Nous connaissons tous des événements consacrés au jeu vidéo et à la culture geek en France. La Paris Games Week, le Toulouse Game Show, la Japan Expo... Mais il est hélas vrai que l’on n’en trouve pas partout, et la Normandie est particulièrement déserte sur ce terrain. Enfin pas tout à fait, dans un petit village peuplé... C’est à Caen que s’est déroulé la deuxième édition du Caen eSport Week-end, et le moins que l’on puisse dire... C’est qu’ils ont sacrément géré !

Sachez avant tout que malgré sa taille assez… rustique par rapport à d’autres grandes villes de France, Caen héberge une des 10 plus grandes foires du pays. Cela n’explique pas mal de chose sur sa réussite et sur l’événement qui nous intéresse que je m’en vais vous résumer en 3 points. wink

 

Un évent jeu vidéo en Normandie !!

 

Première raison de se réjouir d’un tel événement, juste la présence de quelque chose qui se veut sérieux. Pas juste une petite convention de cosplayeurs locaux qui passe inaperçus sauf dans le canard du coin. Non, on a vraiment un GRAND rassemblement lié au jeu vidéo et à la culture geek en Normandie.

Bon alors bien sûr, c’est beaucoup moins populaire que les autres cadors du genre cités plus haut, mais pour une deuxième édition je dois avouer que j’ai été très agréablement surpris en tout point. Là où la communication avait quelque peu raté l’an dernier, cette fois-ci impossible de passer à côté si vous étiez en Normandie. Annonce radio et internet, affiches partout, flyers dans les boutiques, tout y est passé ou presque.

Cette année, l’évent se trouvait directement dans le hall principal de la foire et non au Palais des Sports comme l’an dernier. Pratique, car il était juste impossible de passer à côté des animations concoctées par Caen Event et ses invités.

 

 

Mais bon, je me suis quand même interrogé sur le pourquoi du comment de cet événement, et surtout pourquoi n’a-t-il presque rien à voir avec l’an dernier. Ce que Sébastien Lemennais, gérant du projet, a bien voulu m’expliquer.

 

Ce qu’il y a de génial à Caen, c’est qu’il y a quelque chose à exploiter en termes de jeux vidéos. Nous étions déjà partis l’an dernier pour instaurer quelque chose dans la pérennité, et cette année le fait d’être directement dans le hall principal a permis de faire connaître le jeu vidéo à un nombre bien plus imposant. Il y a bien évidemment à composer avec le secteur étudiant, mais le but principal était de viser les novices et toute la famille, de rajeunir la cible. C’est pour cela que nous avons choisi des jeux plus « casuels », connus de tous.

 

En effet, outre des stands de jeux en libre service sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et Xbox One sur des jeux populaires, des ateliers pour toutes les tranches d’âges étaient prévus, notamment des initiations aux smartphones pour le 3e âge ou encore de la sensibilisation pour les parents sur le contenu en ligne.

 

Les partenaires présents

 

Un grand nombre des acteurs locaux du jeu vidéo étaient présents, et ça, ça fait plaisir de voir que sa région vit.

 

Le plus imposant, celui que personne n’a pu rater et qui est même resté pendant toute la période de la foire, j’ai nommé Cahem, le plus grand parc consacré à la réalité virtuelle en France.

Ouverts en 2018 à Mondeville, les géants de la VR n’ont pas chaumé pour attirer les regards et les curieux. Avec une sympathique structure façon GN faite main, c’est tout un stand réservé à la réalité virtuelle. Vous pouviez y essayer quelques jeux créés par leurs soins via le studio Aslak, notamment une petite visite sous-marine pour les non-initiés, une simulation automobile, et des jeux inédits pour le Virtuix OMNI, eh oui l’espèce de simulateur ultra-réaliste. Et le meilleur, c’est que ce sont les seuls au monde à en faire !! No joke, j’ai vérifié. Ils avaient même des échantillons de leur boutique au parc avec goodies en tout genre et articles de GN (jeu de rôle grandeur nature).

 

 

Vous pouviez également essayer le génialissime Beat Saber, du studio tchèque Hyperbolic Magnetism, le tout équipé d’énormes enceintes pour des rendus très spectaculaires. Dernière précision, toutes leurs machines fonctionnent sous HTC Vive.

Mais pas de panique, Sony a confirmé la sortie de Beat Saber sur le Playstation VR pour la fin d’année 2018. ;) Mais ce n’est pas grave, si vous n’avez pas les moyens d’investir dans un casque VR, sachez que le projet crée par Michel Barbier et Sylvain Graveleine va continuer de grandir et ouvrir toute une franchise. Un deuxième parc devrait ouvrir en fin d’année à Rouen, et un troisième à Paris en 2021 sur plus de 2 000 m², alors patience ^_^

Le Meltdown de Caen était également de la partie. N’étant pas experts dans le domaine du jeu vidéo, on m’a raconté qu’il était peut-être (sûrement je dirais) préférable de faire appel à des gens du milieu afin d’avoir une bonne expertise. La franchise à l’origine de l’importation de l’eSport en France a grandement contribué à la fourniture des consoles et des écrans tandis que Caen Event lui fournissait tout le matériel son et la place nécessaire. Comme à leur habitude, belle organisation au sein des tournois et des espaces en free-play, un grand bravo à eux.

Quelques commerçants du centre-ville étaient présents toute la semaine pour la partie goodies. On citera notamment Pickle (Riiiiiiick), petite boutique nouvellement ouverte proposant vêtements, décorations et accessoires autour du jeu vidéo et de la culture geek (leurs T-shirts sont vraiment stylés au passage). Mais aussi Game Cash qui proposait des articles inédits qu’ils ne font ordinairement pas en boutique comme une très belle collection de sacs geeks, des figurines de belle qualité et autres peluches à foison.

Bon sinon c’est triste à dire, mais un des événements prévus n’a malheureusement pas pu avoir lieu, c’est le concours de cosplays, faute de participants (c’est clair qu’à 5 participants, c’est pas top niveau diversité). Mais qu’à cela ne tienne, nous étions tout de même honorés d’un invité de marque, la 501e Légion French Garrison, une association caritative adoubée par Georges Lucas en personne faisant vivre la magie de Star Wars de façon plus vraie que nature. Et quand je dis plus vrai que nature, ce n’est pas une blague, ils sont techniquement rattachés à Disney et de ce fait ont des costumes d’une qualité absolument fantastique. Ils ont en plus contribué à l’exposition principale de la foire sur l’espace avec de superbes reproductions de vaisseaux et motos volantes. Les acteurs organisaient des parades dans toute la foire et évidemment, les photos aux côtés du seigneur Vador en ont inspiré plus d’un.

 

Bref aparté d’ailleurs, sur l’exposition principale, car le thème de la foire était bien l’espace et on y trouvait une exposition incroyablement détaillée sur l’histoire de la conquête spatiale. Nous avions même en invité d’honneur Patrick Baudry, le deuxième français à aller dans l’espace lors de la mission Discovery en 1985, des maquettes et reproductions de robots explorant Mars, et tout un tas d’attractions interactives. Il y avait même un restaurant inspiré de Star Wars, la Cantina. Ils ont vraiment tout misé sur la ballade dominicale en famille. laughing

Les Tournois

Enfin ce qui nous intéresse, les tournois et les jeux. Déjà, ville étudiante oblige, le plus gros tournoi opposait six corporations étudiantes différentes sur FIFA dont les Médecines, les GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations), les Psychologies, les Sciences, les Histoires et les IUT Infocom. 32 joueurs se sont affrontés et ont permis de remporter un cash Price pour leur BDE respectif, mais également des T-shirts, des sacs ou encore des places au stade Malherbe (comme ça, on verra nos défaites à domicile, mais en vrai, merci Raphaël Évent wink ).

Nous avons pu voir également passer les tournois Hearthstone, Clash Royale, Mario Kart 8 et Dragon Ball Fighter Z, regroupant un total d’environ 50 joueurs. À noter également la possibilité d’essayer à l’espace free-play Super Bomberman R, Mario Tennis Aces, Injustice 2 et FIFA 18.

Alors que retenir finalement ? Eh bien un événement très très sympathique, plus axé sur le grand public certes, mais qui a très largement réussi son pari. Hormis la présence moins abondante que prévue de joueurs sur FIFA (32 au lieu de 64 initialement) et l’annulation du concours de cosplays, je n’ai rien à redire. Tout a été pensé pour rendre la culture geek conviviale, le tout sans prendre les joueurs professionnels pour des teubés. L’alchimie entre les joueurs occasionnels et expérimentés s’est faite sans aucun souci.

Le responsable du projet de cette année a d’ailleurs pu me confirmer qu’une édition aura bien lieu chaque année. Aussi, j’espère vous avoir donné envie de découvrir cette rencontre geek normande très prometteuse. Cela dure encore jusqu’au 30 septembre pour les exposants permanents, donc allez-y. wink

 

Quelques liens utiles :

Cahem : https://www.facebook.com/CahemFrance/

Pickle Caen : https://www.facebook.com/PickleCaen/

Game Cash Caen : https://www.facebook.com/Gamecash-Caen-630120473713481/

Meltdown Caen : https://www.facebook.com/MeltdownCaen/

501st Legion French Garrison : https://www.facebook.com/501stFrenchGarrison/

Le Caen eSport Week-end #1 en 2017 par le Normandy Geek : http://normandygeek.blogspot.com/2017/09/le-caen-esport-week-end-les-16-et-17.html

Dernière modification le mercredi, 03 octobre 2018 21:55
MacLeeraw2.0

Passionné de jeux vidéos toutes époques confondues, mais bon penchant pour le rétro quand même ! ^_^

Retrouvez tous mes autres articles autour des jeux vidéos et de la culture geek sur mon blog perso ;) !