Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

#1 DE L'ACTUALITÉ CINÉMA ET SÉRIES

Analyses

Marvel Studios phase 4 : Le meilleur et le pire des productions (jusqu’à présent)

© Comic-Con San Diego Marvel
© Comic-Con San Diego Marvel

Après une fin en apothéose dans Avengers : Endgame pour conclure la saga des Pierres de l’Infini, Marvel a ensuite choisi de changer son fusil d’épaule pour s’axer sur la saga du Multivers à partir de la phase 4. Exit la menace Thanos, teasée pendant plus de sept ans, pour laisser la place au mystérieux Kang le Conquérant, incarné par Jonathan Majors. Un personnage qui fera sa première grande entrée dans le film Ant-Man and The Wasp Quantumania même si l’une des itérations du personnage (Celui qui Demeure) est apparu dans la série Loki. Lors de la Comic-Con de San Diego en 2022, Kevin Feige a dévoilé l’entièreté du line-up de Marvel pour la phase 4 et quelques films de la phase 5 du MCU dont les très attendus Avengers : The Kang Dynasty et Avengers : Secret Wars.

Au milieu, nous vivrons encore un sacré paquet de séries et films sur des éléments centraux et tertiaires de l’univers. Dans l’ordre, on assistera à Ant-Man and The Wasp : Quantumania, Secret Invasion, Echo, Les Gardiens de la Galaxie vol.3, Loki saison 2, The Marvels, Blade, IronHeart, Agatha : Coven of Chaos, Daredevil : Born Again, Captain America : New World Order et Thunderbolts. Alors que la quatrième phase arrive sur sa fin, il est temps que l’on vous explique, selon nous, les tops et flops de cette quatrième phase et attention, des flops il y en a beaucoup… Nous excluons de cette liste She-Hulk, What If et Shang-Chi que nous n’avons pas vu en entier. 

Les Tops
WandaVision – Disney +

WandaVision est la première série à débarquer sur la plate-forme de streaming Disney+, Marvel a parfaitement réussi son adaptation au petit écran. Si les premiers épisodes de WandaVision proposent un univers nouveau où il est difficile de s’accrocher, l’intrigue mystérieuse et la nouvelle psyché de Wanda fait partir le MCU dans une toute nouvelle dimension gérée avec efficacité. Le seul angle de déception résiderait dans le traitement du final, beaucoup trop convenu et classique. Le dernier combat rechausse bien trop facilement les canevas stéréotypés de toutes les productions du MCU jusqu’à maintenant. Cependant, les parti-pris audacieux de Matt Shakman au niveau de la réalisation auront permis de classer la série parmi les plus sympathiques de cette quatrième phase de Marvel.

Nouveau choix surprenant pour nous proposer un univers complètement différent de ce que nous avions l’habitude de voir, Moon Knight fut aussi une belle réussite. Malgré un début poussif et lent, le voyage psychédélique dans la tête de Marc Spector aura redonné une envergure spectaculaire à la série au point où Jeremy Slater aura clairement réussi à en tirer un grand spectacle fun et dynamique, bien aidé par les interprétations de Oscar Isaac et Ethan Hawke, solides dans leurs rôles.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Moon Knight © Disney © Marvel Studios
Moon Knight © Disney © Marvel Studios

Toujours dans le sillon des séries, Loki aura marqué avec efficacité le retour du Dieu de la Malice sur nos écrans. Dans une odyssée presque similaire par instants à Moon Knight, Loki aura été le véritable lancement du multivers avec son lot de teasings alléchant. En plus de cela, la réalisation de Kate Herron détonne avec la plupart des autres canons du MCU. 

Hawkeye reste aussi une série agréable à suivre. Le show n’est pas forcément ponctué par d’incroyables saillies visuelles mais reste un honorable divertissant qui donne plus de profondeur à des personnages secondaires qui auront plus de visibilité dans la suite, comme Yelena Bolova (Florence Pugh)

Si l’on part sur les films, belle mention honorable à Spider-Man : No Way Home. Si la réalisation de Jon Watts ne casse pas trois pattes à un canard, mais le degré de fan-service nous tire forcément un petit sourire en coin. Ce voyage multiversel permet aux fans de la première heure de l’homme-araignée d’en avoir clairement pour leur argent. On pourra cependant reprocher quelques impasses scénaristiques (Mysterio ?) mais le film réussi à conjuguer des instants de plaisir pour les fans de Marvel ainsi qu’une véritable évolution pour le tisseur de Tom Holland.

Spider-Man : No Way Home © Marvel Studios
Spider-Man : No Way Home © Marvel Studios
Les flops

Black Widow souffre du syndrome post-Endgame, comme Ant-Man et la Guêpe auparavant pour Infinity War. Après une centralisation d’intérêt intense autour du crossover super-héroïque des Avengers, on repasse avec une aventure solo anecdotique, peu emballante et très plate visuellement parlant. Quasiment rien est à tirer de cette aventure en solitaire. 

Rien est à tirer non plus de Docteur Strange In The Multiverse of Madness et Thor : Love and Thunder. Le premier cité a galvanisé toutes les attentes en promettant d’exploiter profondément le multivers. Résultat : si Wanda monopolise le film, le reste est très anecdotique et la grande attraction du film, les Illuminatis, sont de vrais pétards mouillés. Seul demeure la réalisation efficace d’un Sam Raimi inspiré. Même son de cloche du côté de la série The Falcon and The Winter Soldier qui cumule des événements quelconque sans intérêt. Ms. Marvel, malgré des débuts rafraîchissants, tend aussi vers ce triste constat.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

Pourtant, c’est l’essence même de la phase 4 : absence de ligne directive et introduction de nouveaux héros. Un choix qui en aura lassé beaucoup, même si un regain d’intérêt peut advenir avec la phase 5. Enfin, concernant Thor : Love and Thunder, face à ce magnifique chef-d’œuvre, on vous laisse sur l’extrait d’une de nos analyses : 

Taika Waititi a cette capacité de prendre en auto-dérision absolument tout et ne parvient jamais à donner un souffle dramaturgique aux événements de Thor 4. A part la scène introductive avec Gorr, c’est le néant. Le destin de Jane Foster est noyé dans des blagues potaches et là où le film aurait pu marquer avec la mort de ValkyrieWaititi orchestre une pirouette en faisant dire à son héroïne (censée être courageuse) : « Part sans moi affronter Gorr, sinon je vais mourir ». Les mauvais choix se multiplient, dans la lignée de Ragnarök mais, encore une fois, sans l’effet de surprise. Le bedonnant Zeus est ultra-stupide, les Gardiens de la Galaxie ont une inutilité ronflante, le film multiplie à outrance les forcing pour la cause LGBTQ+ en les caricaturant à l’extrême sans leur donner véritablement une place de choix (Là où Phastos de Eternals avait un vrai background et une vraie importance, Love and Thunder créé un Korg homosexuel satirique, exhibe un Thor nu pendant de longues minutes et fait de Valkyrie une héroïne lesbienne en… lui faisant faire un baise-main à une femme). 

 

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Publicité

Exclus

Bande Annonce Cinéma

Très attendu après la parution de la première bande-annonce à l’occasion du D23 en juillet dernier, le second trailer de Black Panther 2 est...

Thunderbolts © Marvel Thunderbolts © Marvel

Cinéma

Le film Marvel « Thunderbolts » a été officialisé il y a peu par Marvel et sortira en 2024 pour clôturer la phase 5 du studio....

Jeux Vidéos

L'âge d'or de la piraterie ne débutera pas cette année

Deadpool © 20th Century Fox Deadpool © 20th Century Fox

Cinéma

Après deux premiers films qui auront connu un large succès auprès des fans du super-héros, Ryan Reynolds a officiellement annoncé Deadpool 3. Absent de...

Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir © Amazon Prime Video Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir © Amazon Prime Video

Analyses

Tout comprendre de la chronologie du Seigneur des Anneaux, logiquement écourtée dans Les Anneaux de Pouvoir.

Sony Universe - Spider-Man Sony Universe - Spider-Man

Analyses

L’arc Spider-Man ouvert autour de Tom Holland depuis Captain America : Civil War, s’est refermé avec le très attendu No Way Home qui aura...

Plus d'Articles

Critiques Cinéma

S’il n’était pas forcément espéré, le retour des soeurs Sanderson était attendu. 29 ans après le premier opus, l’annonce d’une suite avait éveillé une...

Analyses

L’arc Spider-Man ouvert autour de Tom Holland depuis Captain America : Civil War, s’est refermé avec le très attendu No Way Home qui aura...

Analyses

Tout comprendre de la chronologie du Seigneur des Anneaux, logiquement écourtée dans Les Anneaux de Pouvoir.

Publicité