Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Nos critiques

Lucky Strike : La nouvelle sensation Sud-Coréenne [Critique]

Synopsis : Un corps retrouvé sur une plage, un employé de sauna, un douanier peu scrupuleux, un prêteur sur gage et une hôtesse de bar qui n’auraient jamais dû se croiser. Mais le sort en a décidé autrement en plaçant sur leur route un sac rempli de billets, qui bouleversera leur destin. Arnaques, trahisons et meurtres : tous les coups sont permis pour qui rêve de nouveaux départs…

Notre avis : Lucky Strike est un film qui étonne par sa construction narrative découpée en chapitres. Le long-métrage s’inspire du genre policier mais aussi de celui du film d’enquête. Cependant, au début, on a tendance à se perdre dans la galerie de personnages assez pléthorique du film car les points de vue sont changeants toutes les cinq minutes. Lucky Strike est une enquête qui implique une reconstitution assidue et attentive de la part de son spectateur. Toutefois, la construction narrative du film peut sembler déjà vue. Le personnage central, Tae-Young, se trouve entraîné dans un engrenage auprès d’un de ses créanciers, tandis que les personnages qui gravitent autour de lui sont impactés eux-aussi par les événements du film. C’est la grande force de Lucky Strike, parvenir à exploser son fil rouge narratif en un tas de petites histoires connexes, mais cela peut aussi perdre le spectateur.

On trouve l’arc narratif autour de Joong-Man, l’employé de sauna, peut être moins captivante. C’est autour de lui que gravite l’objet de la discorde mais le traitement de son personnage n’en reste pas moins assez évasif. Ce n’est qu’à la moitié du long-métrage que tout commence plus ou moins à se rejoindre.

Ce qui est aussi véritablement réussi c’est que le long-métrage gère très bien ses flash-backs, contextualisant ses répliques dans une scène d’action ou de tension, un peu à la façon de Guy Ritchie avec Snatch ou King Arthur.

Le film distille une véritable critique contre les violences faites aux femmes. Le personnage de Yeong-Hee semble être une clef de voûte de l’histoire de part son statut de femme battue. Un autre personnage lui ouvre les yeux sur le côté violent de son mari ce qui déclenche son évolution dans la diégèse. Mais Lucky Strike étonne en sous-entendant la mort de son personnage central, seulement dès le premier tiers du film avant de désamorcer le climax vingt secondes plus tard. Le film se joue de ses spectateurs avec une facilité déconcertante. Il y a aussi un véritable côté sadique et sarcastique dans le film, véhiculé par le personnage de Du-Man, qui montre que Lucky Strike peut, à tout moment, basculer dans de morbides instants de cruauté.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

La musique de suspens accompagne à merveille l’évolution de l’intrigue, les notes de climax densifient les fins de chapitres. La colorimétrie facilite le côté intimiste et policier du film. En résumé, Lucky Strike est un film Sud-Coréen très intimiste, qui propose un mélange de plusieurs genres pour proposer un petit film d’enquête, somme toute, très efficace !

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Exclus

Cinéma

Wonder Woman 1984, réalisé par Patty Jenkins, devait initialement sortir en début d’année, mais Warner a été contraint de modifier ses plans suite à la...

Analyses

Dormammu, le seigneur de la dimension noire, pourrait devenir encore plus puissant que Thanos dans le Marvel Cinematic Universe à l'aide de Doctor Strange...

Analyses

Le manque de patience de Sony a fait échouer les deux précédentes franchises Spider-Man. Le Marvel Cinematic Universe pourrait commettre les mêmes erreurs.

Analyses

Dark Vador a-t-il inspiré Doctor Doom, ou était-ce l'inverse? Stan Lee a une fois mis fin au débat, avec l'art et la manière.

Cinéma

Johnny Depp, incarnation même de la piraterie à Hollywood, n’a pas fini de voir son bateau prendre l’eau. Alors que son affaire avec Hamber...

Analyses

Les méchants de la phase 4 (et au-delà) du MCU pourraient être plus puissants et plus dangereux que Thanos dans les deux derniers films...

Publicité

Plus d'Articles

Analyses

Le manque de patience de Sony a fait échouer les deux précédentes franchises Spider-Man. Le Marvel Cinematic Universe pourrait commettre les mêmes erreurs.

Cinéma

Selon Peter Stormare, qui a joué Lucifer dans le film en 2005, Constantine 2, avec Keanu Reeves, est en préparation.

Cinéma

Selon THR, Chris Pratt devrait jouer le rôle de Star-Lord dans Thor : Love and Thunder aux côtés de Thor (Chris Hemsworth). On ne...

Cinéma

Avengers Endgame des Frères Russo (2019) aura conclu définitivement l’arc narratif de Tony Stark (Robert Downey Jr). Héroïquement mort pour effacer Thanos et ses...

Publicité