Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Nos critiques

Le Roi : Au diable l’Histoire (Critique)

“Le Roi” par Netflix réussit en 2h20 à travestir l’Histoire tout en offrant un beau divertissement.

Timothée Chalamet incarne pour Netflix le roi d'Angleterre Henry V, vainqueur de la bataille d'Azincourt en 1415. / © NETFLIX
Timothée Chalamet incarne pour Netflix le roi d'Angleterre Henry V, vainqueur de la bataille d'Azincourt en 1415. / © NETFLIX

Le Roi, de Netflix et coproduit par Plan B (la société de production de Brad Pitt) est une aberration historique doublée d’extrapolation déjà pourtant bien employée par Shakespeare.

Tandis que « Le Roi » est adapté de la pièce de théâtre Henri V de Shakespeare, présentée pourtant par ce dernier comme « le belliqueux Henri », Netflix charme toute l’Angleterre en s’employant a faire de nouveau paraître l’un de leurs célèbres monarques historiques comme épris de justice, pacifiste et fuyant toute querelle. Une boutade s’il en est, qui se perd dans le ridicule lorsque, fraîchement couronné Roi, Henri V demande à sa cour pour quelle raison on lui parle de Guerre contre le Royaume de France. La réponse, on croit la connaître, en pleine guerre de Cent Ans.

Timothée Chalamet incarne pour Netflix le roi d’Angleterre Henry V, vainqueur de la bataille d’Azincourt en 1415. / © NETFLIX

TOUT EST FAUX

Le scénario ira de mal en mal,  tout est faux. Gascoigne n’a jamais conseillé Henri V, mais son père. De ce fait, il n’est pas poignardé par son roi comme le veut la scène finale. Ni même que Louis de Guyenne, troisième Dauphin de France, fils de Charles VI n’ait jamais participé à la Bataille d’Azincourt, encore moins tué sur le champs de bataille dans un combat tournant au ridicule. Il en va de même pour l’Archevêque qui n’a jamais mis les pieds à Azincourt.

À LIRE  Lupin : Bijoux en toc

DU GRAND DIVERTISSEMENT

Outre l’aberration historique, et la très mauvaise adaptation de la pièce de Shakespeare, « Le Roi » qui nous fait le bonheur de ne pas s’intituler comme l’œuvre du poète, est un bon divertissement si vous arrivez à faire l’impasse sur l’absence inégalable de véracité historique.

Le Français arrogant, vaniteux. Un point de vue très british

Le Français arrogant, vaniteux. Un point de vue très british

En effet, que ce soit dans les costumes ou la prise de vue, le film se jette corps et âme dans la bataille, donnant une dimension épique aux scènes de guerre. Souffrant malgré tout de certaines longueurs qui se complaisent dans l’ineptie du scénario coécrit par Joël Edgerton et David Michôd. Les acteurs, heureusement, font belles figures, Robert Pattinson dans le rôle du Dauphin souffre quant à lui du scénario affligeant de son personnage (non parce que, le roi fou, c’était son père).

À LIRE  Netflix va sortir 70 filmS originaux en 2021

« Le Roi » sort de sa joute comme le grand perdant, faisant suite à l’ambition de Netflix de produire des films historiques comme le très réussi Outlaw King. La plateforme de streaming conserve cependant sa réussite dans l’esthétique et la mise en œuvre de ses scènes épiques. On regrettera la Bataille d’Azincourt qui va généreusement copier Game Of Thrones (cette scène) :

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

Game Of Thrones

En définitive, « Le Roi » reste un film de divertissement très regardable, on repassera pour sa véracité historique et son absence de fidélité de l’adaptation shakespearienne déjà bien allègrement hypothétique. « Le Roi » plonge le spectateur dans le moyen-âge au travers de sublimes décors et costumes.

On ne se sentira pourtant jamais concerné par les personnages comme Catherine de Valois (Lily Depp) bien loin d’être aussi franche et pure, ou tout bonnement, le frère d’Henri V qui mourut en réalité après l’accession au trône du roi Henri. C’est aussi le cas d’Oldcastle qui inspira à Shakespeare le personnage fictif de Falstaff, compagnon de débauche du jeune Henri, interprété par Joël Edgerton et stratège de la bataille d’Azincourt (dans le film) alors que chez Shakespeare, le monarque lui tourne le dos dès son arrivée sur le trône. En réalité il mourra tout seul dans une taverne.

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Exclus

Cinéma

Le président des Marvel Studios, Kevin Feige, tease deux versions de Nova à venir dans le MCU avec Richard Rider et Sam Alexander.

Top

Avant de rassembler toutes les Infinity Stones et Gantelet, Thanos a détruit diverses races à travers la galaxie. Voici celles que nous connaissons dans...

Cinéma

Sony a annoncé aujourd’hui que Morbius  ne sortirait plus le 19 mars 2021. Le studio a choisi de reporter de sept mois le prochain...

Cinéma

Kevin Feige a confirmé que Deadpool 3 serait considéré comme faisant partie du MCU, malgré les 2 précédents films de Deadpool se déroulant dans...

Films / Séries TV

Wandavision, première série Marvel ouvrant le bal de la phase 4 du MCU, arrivera sur la plate-forme de streaming Disney+ dès le Vendredi 15...

Analyses

Armor Wars aura la chance de plonger dans l'une des peurs les plus profondes de Tony Stark, celle qui l'a poussé à commettre certaines...

Publicité

Plus d'Articles

Cinéma

Wonder Woman 1984 a pu bénéficier, malgré le contexte sanitaire peu propice aux sorties cinéma, d’une distribution dans une poignée de salles internationales ainsi...

Cinéma

Le MCU repart enfin au galop après une année 2020 totalement vierge en termes de sorties. Wandavision débarquera sur Disney+ dès le 15 Janvier...

Cinéma

Succès critique à l’unanimité, Soul de Pete Docter (Vice-Versa) a su séduire la critique et les spectateurs (95% d’avis positifs sur l’agrégateur de critiques...

Actualités

Disney continue d’étoffer l’univers Marvel dans ses parcs d’attraction Disneyland. La prochaine attraction sur le thème de Marvel ouvrira ses portes au parc Disney’s...

Publicité