Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Actualités

Joker : France Inter s’en prend violemment au film

Joaquin Phoenix explose les performances dans Joker
Joaquin Phoenix explose les performances dans Joker

Joker fait parti des films les plus attendus de l’année 2019 et des plus réussis. Encensé par la plupart des presses spécialisées dans le divertissement, Joker fait également l’objet de virulentes polémiques aux États-Unis.

En plus des débats outre-Atlantique dont Joker fait l’objet, les chroniqueurs des groupes français ne mâchent pas leurs mots. Comme l’a constaté le site FilmsActu, ce dimanche, Joker s’est littéralement fait descendre par France Inter dans l’émission le Masque et la Plume.

Joaquin Phoenix explose les performances dans Joker

Joaquin Phoenix explose les performances dans Joker

Alors, bien sûr, on est en droit d’aimer ou non, Joker et tout autre film. Cela dit, l’acharnement dont les chroniqueurs (travaillant tous pour des médias appartenant à de grands groupes), de l’émission France Inter est d’une bassesse méprisable dont le manque d’argument soulève encore plus l’absence complète d’objectivité dans leur « analyse » de ce long-métrage :

Pierre Murat (Télérama) : « Joaquin Phoenix a maigri de 30 kilos, c’est très bien, mais ce n’est pas pour cela qu’il a du talent. Dans ce cas-là Jack Nickolson et Heath Ledger étaient bien mieux. » « Todd Philipps, le metteur en scène, n’a pas beaucoup de talent : il a beaucoup de mal à créer une véritable ambiance, tout est apprêté, fatigué. »

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

Eric Neuhoff (Figaro) : « C’est à la fois vide et répétitif, ça patine tout le temps, ça n’avance pas.. On peut le voir les yeux fermés. C’est n’importe quoi, ça ne devrait pas s’appeler Joker, mais Oscar, car Joaquin Phoenix louche sans arrêt vers la statuette… «

HAHAHAHA

HAHAHAHA

Sophie Avon (Sud Ouest) : » Je trouve le film détestable, à la fois trop plein et vide, c’est assez bête cette mode d’aller chercher un personnage secondaire dans une franchise déjà bien installée : on voit bien la rentabilité, c’est la grande mode à Hollywood de faire cela, de lui adjoindre un passé, une genèse… Pour en faire quoi ? Un psychopathe de plus alors que le cinéma en est déjà chargé, qu’apporte-t-il de plus ? J’ai le sentiment que Todd Philips n’a pas grand-chose à dire. »

Xavier Leherpeur (7e Obsession) : « Si la publicité qu’il y a autour de ce film est quand même extraordinaire, c’est surtout la connerie qui terrasse, bien avant la violence qui, elle, est petite. C’est une effroyable bêtise ce scénario qui sort de nulle part… Joaquin Phoenix en fait des caisses ! Il fait tout le temps la même chose, c’est une catastrophe de caricature ».


Vous l’aurez compris, la rédac’ s’insurge de pareils propos, qui pour le coup, sont bien vides et gratuits.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Commenter

Laisser un commentaire

Publicité