Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Cinéma

[CRITIQUE] AD ASTRA : Une Odyssée Spatiale proche de la perfection ?

Sorti en France le 18 Septembre, AD ASTRA, réalisé par James Gray, plonge le spectateur dans un futur proche et crédible aux côtés d’un Astronaute chevronné (Brad Pitt) célèbre par les prouesses passées de son paternel, qui sera amené à entamer une dangereuse Odyssée aux confins de notre système solaire à la recherche de son père disparu. 

Magnifique, saisissant et poignant, AD ASTRA se révèle presque comme un nouveau chef-d’œuvre cinématographique de notre temps.

Retour sur une odyssée spatiale unique et éprouvante aux côtés d’un  Brad Pitt irréprochable. Une critique garantie SANS SPOILER.

AD ASTRA – Synopsis et Bande annonce

L’astronaute Roy McBride s’aventure jusqu’aux confins du système solaire à la recherche de son père disparu et pour résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète. Lors de son voyage, il sera confronté à des révélations mettant en cause la nature même de l’existence humaine, et notre place dans l’univers.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

CRITIQUE – Vers un nouveau chef-d’œuvre moderne ?

Proche de la Science-Fiction, mais suffisamment réaliste pour s’en éloigner. L’aventure et l’espace ont toujours constitué une recette pour remettre l’Homme en question sur son existence et sa place dans l’immensité du Monde – et de l’Espace.

C’est justement ce que cherche à faire AD ASTRA à travers l’odyssée qu’il narre, et par son personnage principal, Roy McBride (Brad Pitt), qui parvient au cours du temps à remettre en question sa place au sein de l’existence. L’évolution du personnage sera l’une des clefs de voûte du film et des messages d’aspect philosophique qu’il cherchera à transmettre au spectateur.

Bien au-delà de cet aspect, le film s’installe dans un futur proche plus que crédible qui nous éloigne d’un futur utopique semblant inatteignable et irréaliste, s’attachant à une question qui nous taraude même aujourd’hui : « sommes-nous seuls dans l’Univers ? ». Une question qui aura poussé le père de Roy à s’aventurer aux confins de l’espace pour tenter de trouver des réponses à la question la plus importante pour la communauté scientifique.

Abandonner son fils pour servir l’humanité dans un voyage qui semble sans retour, faisant abstraction de tout sentiment, laissant son enfant sans savoir pendant 27 années s’il doit aduler son père devenu un héros ou le détester pour son abandon. D’abord dépourvu de sentiments, réalisant ses missions tel un automate, Roy se laissera persuader que son père semble toujours vivant, lui faisant prendre conscience des nombreux manques qui auront rythmé sa vie au cours de sa longue Odyssée pour retrouver son père.

Une Odyssée proche du réalisme, avec des images à la fois époustouflantes et sans réelles erreurs, rythmée par une ambiance à la fois lugubre et froide par moment. Un voyage qui se montrera dangereux, mêlé d’impromptuosités, de mystères, de remises en question et de réflexion, sans jamais savoir comment cela va pouvoir se terminer – ou s’il pourrait admettre une fin. Les images restent impressionnantes, avec une bande-son quasi parfaite mais avec des passages pouvant paraître un peu vide par moment (Espace oblige).

Une œuvre cinématographique qui, à travers l’aventure qu’elle laisse paraître, cherche à questionner la conscience de chaque spectateur sur sa place dans le monde, la solitude des Hommes, l’échec programmée d’une conquête et colonisation spatiale donnant naissance à une société d’aspect utopique mais désordonnée… et quoi de mieux que l’immensité de l’Espace pour répondre à des questions d’ordre humain ?

Tel un roman philosophique d’anticipation, AD ASTRA narre une Odyssée Spatiale mythique et quasi-parfaite cachant en réalité un dessein plus noble : une prise de conscience générale des hommes sur leur place parmi l’immensité de notre Espace, insistant sur notre solitude pour nous convaincre de nous attarder davantage sur le moment présent et ceux qui nous entourent.

D’une beauté morale et cinématographique unique avec un Brad Pitt parfait dans son rôle,  AD ASTRA ne laissera pas indifférent les plus réceptifs d’entre nous. À voir absolument.

Note Geekslands : 9/10

Publicité - Scroll pour continuer la lecture
Commenter

Laisser un commentaire

Publicité

Exclus

Cinéma

Depuis ses débuts dans le MCU, Thor a continué à trouver de nouvelles façons d'exploiter ses capacités, mais le fils d'Odin n'a pas encore...

Cinéma

Oeuvre phare de l’année 2010, Tron : L’héritage a solidement marqué les spectateurs par ses effets visuels impressionnants et novateurs. Le long-métrage de Joseph...

Top

Le premier Spider-Man en live-action du 21ème siècle, beaucoup de fans pensent toujours que Tobey Maguire est le meilleur Peter Parker. Pourquoi la vision...

Cinéma

La prélogie de Star Wars aura fait couler beaucoup d’encre après une trilogie originale qui restera gravée à jamais dans les mémoires des fans....

Top

Galactus est l’un des personnages Marvel le plus puissants de l’univers.

Top

Galactus est l'un des personnages cosmiques Marvel les plus puissants, il existe cependant des êtres cosmiques plus redoutables encore...

Publicité

Plus d'Articles

Comic Book

Galactus s’est récemment allié à Thor afin de lutter contre une menace qu’il juge effroyable. Rendant Thor plus puissant qu’il ne l’a jamais été....

Cinéma

Le baron Mordo n’est pas revenu dans Avengers : Endgame. Tandis que Chriwetel Ejiofor a confirmé son retour dans la suite de Doctor Strange,  Doctor...

Bande Annonce Cinéma

Pas encore de date de sortie pour la France.

Top

Galactus est l'un des personnages cosmiques Marvel les plus puissants, il existe cependant des êtres cosmiques plus redoutables encore...

Publicité