Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Reviews

« I am mother », au croisement de la science-fiction et du thriller.

Ce nouveau film signé Netflix, et réalisé par Grant Sputore, nous transporte vers un futur plus ou moins proche sur fond d’extinction de l’humanité au cœur d’un bunker ultra-sécurisé et automatisé.

Au sein de ce chaos ambiant, un robot doté d’une Intelligence Artificielle composée d’un sous-programme « maternité » va élever un bébé et devenir sa mère jusqu’à l’adolescence de l’enfant.

Dans un rapport mère-enfant assez troublant, il est donné au téléspectateur, dans un premier temps, une vision somme toute empathique du sujet. « Mère » semble être un robot jouant parfaitement le rôle d’une mère surprotectrice.

C’est à ce moment que « Fille », nom donné par « Mère », et joué par la jeune Clara Rugaard va voir sa vie chamboulée par l’apparition d’une inconnue venant de l’extérieur du bunker.

Ce film pose plusieurs questions et notamment, la principale : un enfant élevé par un robot peut-il avoir le même affect qu’avec un parent organique ?

À LIRE  Superman : Henry Cavill va rempiler dans l'univers DC de Warner

Avec l’avènement de la robotique et des I.A., cette interrogation semble toute légitime. Des robots travailleurs, des robots sexuels, des robots tueurs. Il semble tout à fait correct d’envisager des robots « nounou » ou « parent ».

La quasi-totalité du film se passe en huis clos, rendant ce thriller plus angoissant. En faisant un parallèle rapide, la comparaison avec, dans les grandes lignes, « 2001 l’Odyssée de l’espace » de Stanley Cubric est de mise.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

« Mère » est dotée d’une interface vocale féminine et douce, en contradiction avec son enveloppe physique. Un enfant aurait-il eu le même rapport avec un robot « Père » ? un enfant est-il intrinsèquement enclin à mieux évoluer dans un environnement matriarcal ?

À LIRE  Loki : Toutes les fois ou le Dieu de la Malice a trompé La Mort

Il semble difficile d’admettre que les I.A. puisse développer de l’empathie, moteur essentiel dans un rapport parent/enfant. Pourtant, que savons-nous de l’empathie ? Est-ce intrinsèque aux êtres « organiques » ? Est-ce le fruit d’une intelligence ? et dans ce cas, pourquoi une I.A., censée être plus intelligente que l’homme, ne développerait pas cette sensibilité ?

Sans vouloir donner de conclusion à un large débat, il semble que la réflexion se doit de ne pas être stérile afin de préparer l’avenir de l’humanité.

Aparté :

Pour les connaisseurs, la forme du robot ainsi que ses mouvements (la course notamment) n’est pas sans rappeler « Atlas » développé par la société Boston Dynamics.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

D’après vous, combien de temps avant que la réalité ne rejoigne la fiction ?

Commenter

Laisser un commentaire

Publicité

Exclus

Actualités

Fille du mutant oméga, Magneto, Wanda Maximoff est également la sœur d’un certain Quicksilver. Achetée par les studios Disney en 2018 pour la modeste...

Top

Jusqu'à Avengers : Infinity War, Loki, Dieu de la Malice, a régulièrement trompé la mort.

Top

Bien avant l'univers cinématographique Marvel, la maison des idées a passé les années 1990 à tenter de convaincre les majors d'obtenir des films.

Actualités

Frustré d’avoir vu son long-métrage démonté et dénaturé par la Warner, le réalisateur David Ayer continue de teaser sa director’s cut de Suicide Squad...

Actualités

Décidément, Disney enchaîne les mauvaises nouvelles en ce moment.

Actualités

Après deux ans et demi de campagnes sans relâche, la Snyder’s Cut Justice League va finalement voir le jour sur HBO Max. Si Steppenwolf...

Publicité

Plus d'Articles

Actualités

C'était l'une des grandes inquiétudes. Zack Snyder se montre rassurant.

Actualités

Nous en parlions déjà dans un article précédent, Mystério (Jake Gyllenhaal) est un super-vilain Marvel qui, après avoir dévoilé ses véritables intentions à la...

Cinéma

La Snyder Cut prouve une fois de plus sa supériorité sur le papier.

Cinéma

C'était un des grands débats concernant la version Snyder Cut.

Publicité