Nous Suivre

Hey ! Une recherche ?

Nos critiques

[CRITIQUE] X-MEN : DARK PHOENIX

Renaissance réussie ?

Renaissance Réussie ?

Premier X-men depuis le rachat de la Fox par Disney, le réalisateur, Simon Kinberg avait la lourde et difficile tâche de convaincre un public exigeant et très impatient de voir un nouvel opus de la célèbre franchise sortir. Avec son casting 5 étoiles et exploitant un univers riche des comics, Kinberg s’est attaqué à un gros morceau de la franchise en centrant cet épisode sur l’entité surpuissante qui habite Jean Grey : Le Phoenix.

UN FILM AUSSI CONTRASTÉ QUE SOMBRE

Bien que le casting soit une nouvelle fois à la hauteur des attentes, le scénario, lui, laisse à désirer sur certains points : pas imparfait mais loin d’être d’une perfection absolue, on se languie devant quelques scènes trop longues et parfois inutiles semblant d’avoir pour seul but de vouloir allonger le film. D’autres semblent encore bien trop prévisibles, insipides, ou  même à l’eau de rose… des détails qui parsèment harmonieusement le scénario, le rendant indéfectiblement mauvais par moment.

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

Quand bien même, on ressent  la volonté des réalisateurs à replonger le spectateur dans l’univers des X-men : décors, personnages, acteurs… rien n’a été oublié, au grand soulagement des fans.

Mais le problème du film ne réside pas dans ses personnages ni dans ses effets spéciaux, pour l’occasion magnifiques et quasi parfaits. L’ascension de Jean Grey vers le Dark Phoenix est bien trop rapide, accélérant l’histoire, aspirant le scénario, si bien que le spectateur est plongé dans une spirale infernale alternant scène d’actions contrastées et passages de dialogues insipides.

À LIRE  tron 3 : La suite va enfin voir le jour !

Jean semble souffrir telle une fille en pleine crise d’adolescence, se demandant le but et l’objet de son existence sur Terre.

D’autres personnages, comme Quicksilver, sont lamentablement éjectés du scénario, comme si leurs contrats venaient brusquement d’aboutir. Magnéto (Michael Fassbender) et le professeur Xavier (James McAvoy) livrent une prestation satisfaisante mais semblent également souffrir du scénario imposé.

(image)

INTRIGUE ESSOUFFLÉE ?

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

L’intrigue débute en trombes dès le début du film, se dessinant peu à peu jusqu’à son milieu, puis s’essouffle brusquement, à tel point que l’on est amené à se demander s’il n’y a pas eu une facilité scénaristique telle que le réalisateur n’a pas voulu chercher plus loin. Les scènes d’action se succèdent, au grand bonheur des fans, mais trop rapidement entrecoupées de dialogues inutiles et fades.

Jessica Chastain, alias Némésis, s’opposant aux mutants et convoitant les pouvoirs du Phoenix, transforme l’intrigue à un tel point qu’il ne semblait pas y avoir de solution si Jean Grey conservait sa place d’adversaire discutable. Pourtant excellente dans un rôle aussi sombre et lugubre que le sien, Némésis ne semble pourtant effrayer personne, pas même les héros.

À LIRE  Black Panther 2 : Tornade bientôt dans le MCU ?

Néanmoins, et malgré un scénario s’essoufflant au fil des scènes, le tout et la finalité paraissent bien se digérer aux premiers abords, rythmés par la musique puissante et épique de Hans Zimmer, et masqués par les quelques scènes de combat qui  tentent tant bien que mal de faire oublier les dialogues et erreurs scénaristiques précédents.

La fin de cette critique contient des spoilers de X-Men : Dark Phoenix

Enfin, la finalité du film peut sembler surprenante bien que trop facile ; à y repenser, Jean Grey finit par maîtriser son pouvoir pour « protéger et sauver sa famille » : mais n’est-ce pas ce que Charles lui répétait sans cesse tout le long du film ? Si cette dernière y avait mis plus de conviction au bon moment, le film aurait pu se finir bien plus tôt…

Publicité - Scroll pour continuer la lecture

CONCLUSION

Au final, Dark Phoenix semble bien plus long qu’annoncé, souffrant de scènes trop monotones et d’un scénario aux attraits bâclés. Malgré un casting 5 étoiles et Sophie Turner, rentrant bien dans la peau de Jean Grey, le film s’essouffle et se languie à moments, récupéré par les quelques scènes d’action aux CGI surprenants tentant de redonner un aspect convenable au scénario. Ce nouvel opus semble se présenter comme une aventure peu digeste, mais camouflée par une musique épique et puissante et ses scènes d’action explosives mais parfois contrastées.

Commenter

Laisser un commentaire

Publicité

Exclus

Cinéma

Depuis le rachat de la 20th Century Fox par Disney, les fans de Marvel ont hâte que les X-Men fassent désormais, tout comme les...

Films / Séries TV

Le réalisateur de Batman, Matt Reeves, développe un spin-off pour HBO Max qui se concentre sur la Gotham PD directement lié à la franchise...

Cinéma

Depuis ses débuts dans le MCU, Thor a continué à trouver de nouvelles façons d'exploiter ses capacités, mais le fils d'Odin n'a pas encore...

Cinéma

Oeuvre phare de l’année 2010, Tron : L’héritage a solidement marqué les spectateurs par ses effets visuels impressionnants et novateurs. Le long-métrage de Joseph...

Top

Le premier Spider-Man en live-action du 21ème siècle, beaucoup de fans pensent toujours que Tobey Maguire est le meilleur Peter Parker. Pourquoi la vision...

Cinéma

La prélogie de Star Wars aura fait couler beaucoup d’encre après une trilogie originale qui restera gravée à jamais dans les mémoires des fans....

Publicité

Plus d'Articles

Top

Le premier Spider-Man en live-action du 21ème siècle, beaucoup de fans pensent toujours que Tobey Maguire est le meilleur Peter Parker. Pourquoi la vision...

Cinéma

Depuis ses débuts dans le MCU, Thor a continué à trouver de nouvelles façons d'exploiter ses capacités, mais le fils d'Odin n'a pas encore...

Top

Galactus est l'un des personnages cosmiques Marvel les plus puissants, il existe cependant des êtres cosmiques plus redoutables encore...

Actualités

Le Time Magazine, après s’être attaqué à « la bonne image » des policiers véhiculée dans les films et séries, le journal s’attaque cette fois-ci aux...

Publicité