Suivez-nous

[TEST] Jeux Vidéo

[TEST] Astérix & Obélix XXL 2 : Mission Las Vegum (PS4)

Profitant du dernier film Asterix —Le Secret de la potion magique d’Alexandre Astier, Microïds et Osomenous ressortent ce remaster issu de la Playstation 2.

Publié

le

Lecture 3 mins.

Profitant du dernier film Asterix —Le Secret de la potion magique d’Alexandre Astier, Microïds et Osomenous ressortent ce remaster issu de la Playstation 2.

Le jeu nous propose un scénario envahi de référence dans l’univers du jeu vidéo. De Lutèce jusqu’au César Palace, votre regard trouvera toujours des clins d’œil.

En passant de l’univers Nintendo avec des centurions en Mario, des soldats en Sonic ou encore d’autres ennemis en Pac-Man, vous passerez sûrement une énorme partie du temps à reconnaître les jeux vidéo de votre enfance. Même dans les décors des zones, vous verrez des murs Donkey-Kong et Pikmin.

Il y a vraiment un aspect nostalgique à se replonger dans ce Asterix & Obélix XXL 2. Se retrouver en plein cœur des monuments de Paris avant d’aller du côté de Venice et de parcourir l’île des Pirates. C’est un vrai plaisir de se balader dans le monde parodique et référencé de cet épisode.

Ce remaster aura la bonne idée de conserver l’ensemble du casting vocal du titre original avec Roger Carel et Pierre Tornade qui font des merveilles. La refonte graphique est indéniable. Un véritable boulot a été effectué pour rendre le jeu plus beau. Les personnages sont plutôt bien modélisés.

Les décors ont également bénéficié d’une nette amélioration graphique. Les textures sont ainsi plus propres et détaillées. Malheureusement les cinématiques n’ont pas été retravaillées.

Une fois le jeu lancé, nous sommes accueillis par un écran d’accueil simple et muet, voire même plutôt triste. Outre le travail visuel, les joueurs découvriront l’ajout de différents magasins grâce auxquels il devient possible d’améliorer les techniques des héros à la façon d’un arbre de compétences. L’occasion justement d’en rajouter deux nouvelles pour cabosser du légionnaire, mais aussi de pouvoir choisir entre trois niveaux de difficulté (facile, normal et difficile).

Pour celles et ceux qui souhaitaient savoir si cette nouvelle version disposait d’un mode deux joueurs… Et bien vous serez malheureux d’apprendre que la coopération n’est pas de la partie.

En plus de ces changements apportés au gameplay, du contenu additionnel a été ajouté avec des défis éparpillés dans les 6 zones du jeu où le but sera de battre autant de Romains que possible pendant le temps imparti.

Astérix et Obélix XXL 2 est dans l’ensemble assez sympathique à jouer, mais il devient très répétitif au fil de l’aventure. Vous aurez tout un éventail de commandes qu’il faudra spammer pendant vos heures de jeu. Le jeu dispose d’un système de combo, il permet d’ailleurs de gagner des bonus comme de la vie ou du bouclier, mais à force d’enchaîner les salles remplies de Romains et d’affronter quelques boss peu originaux (la manière de les battre est tout le temps la même…).

Conclusion :

Astérix et Obélix XXL 2 reste un excellent jeu même si certains détails restent à revoir. Malgré cela, c’est toujours autant amusant de se promener à Las Vegum avec nos deux gaulois préférés. En attendant un XXL 3 d’ici fin 2019, le jeu vous rappellera d’agréables souvenirs.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[TEST] Jeux Vidéo

[TEST] BATTLE ROYALE – TETRIS 99

Finalement, il en faut peu pour faire un battle royale: Tetris nous le démontre

Publié

le

par

Lecture 2 mins.

Annoncé par Big N lors de son dernier Nintendo Direct, le jeu d’Alekseï Pajitnov connaît lui aussi sa « version » battle royale; mais que vaut-il vraiment ?

Le jeu vous accueille en premier lieu sur un menu très simpliste orné de trois onglets: jouer, statistiques et réglages. Effectivement, on en demande pas beaucoup  pour un jeu de ce style, mais compte tenu de certains ajouts majeurs au jeu, un tutoriel n’aurait pas été de trop.

Les débuts de Tetris 99 ne manquent pas de réussites, si bien que les serveurs de jeu affichent complet. Qu’importe l’heure, même un lundi matin, le temps passé dans une file d’attente est ridicule. C’est d’office bon signe, mais il en faut bien plus pour convaincre. On se penche donc sur l’étape suivante:

Arrivé en partie, Tetris 99 ramène le joueur au bon vieux temps avec la musique originale qui ravive les vieux souvenirs. Ceci dit, les notifications, les alertes et le son environnement prennent facilement l’ascendant sur le fond sonore, ce qui n’est pas sans rappeler la version 8 bits: avis aux nostalgiques donc.

En termes de gameplay, celui-ci est relativement intuitif, pour ne pas dire facile. Il se base sur la même structure que la version de 1984, en y ajoutant un système de pouvoir qui s’active dès qu’une ligne a été complétée: un vent de fraicheur nécessaire, quoi qu’insuffisant, et dépourvu de toute explication. Inutile de vous dire donc que vous apprenez les fonctionnalités de gameplay sur le tas.

Ajoutons à ça le fait que pour vous défendre et attaquer, vous devez quitter des yeux votre propre grille de Tetris pour tenter de viser la bonne personne sur 98 mini-grilles tout autour de la vôtre: en résumé, on va attendre la possibilité de se faire greffer des yeux bioniques et retentera le Top 1 à ce moment-là.

Globalement, Tetris et cette version 99 auraient pu donner un battle royale vraiment bon et certain moment de jeu demeurent prenants, mais l’amusement est gâché, la faute à des skills déséquilibrés: le jeu s’avère donc finalement trop injuste et conserve le côté punitif de Tetris. Après quelques parties, Tetris 99 est plutôt frustrant.

 

En conclusion, le jeu respecte bien l’adage du « easy to learn, hard to master », mais malheureusement, le gameplay est trop pauvre et finalement assez injuste: les idées sont là, mais il manque encore certaines choses pour entrer dans la cour des grands. Un jeu à essayer, notamment pour les nostalgiques, mais qui ne révolutionnera pas le genre. À vos Tops 1, et bon courage !

Continuer la lecture

[TEST] Jeux Vidéo

TIME MACHINE VR : L’OCEAN DES GEANTS

Vous avez toujours rêvé d’observer les monstres marins de l’époque du jurassique ? Alors ce jeu est fait pour vous !

Publié

le

par

Lecture 1 min.

Développé pendant trois ans par Minority Media Inc, Time Machine VR vous fera voyager à travers le temps pour découvrir les créatures terrifiantes qui peuplaient nos océans il y a des millions d’années. Afin de garantir une qualité de jeu parfaitement et scientifiquement exacte, les développeurs ont travaillés avec le Dr Hans Larsson, titulaire de la chaire de recherche en paléontologie des vertébrés de l’Université McGill

Nous voilà embarqué en pleine ère du Jurassique aux commandes d’un petit vaisseau. Notre appareil pourra arrêter le temps pendant quelques secondes pour nous permettre d’admirer ou d’échapper aux différents monstres que nous serons amenés à croiser. Avec l’aide de nombreux gadgets à notre disposition, nous pourrons réaliser plusieurs formes de scan afin d’en apprendre plus sur ces créatures marines. Time Machine n’est pas exactement un jeu mais plutôt une expérience de réalité virtuelle.

Le jeu dispose d’une très faible durée de vie et de missions assez répétitives.

Malgré cela, le jeu nous propose une expérience très intéressante et autre point positif, il dispose d’une prise en main plutôt simple à comprendre. Celui-ci a été reconnu comme l’un des 30 meilleurs titres de la VR. 

En bref, Time Machine VR est plus une expérience qu’un jeu vidéo. Si vous êtes passionné par les dinosaures aquatiques alors ce titre peut vous intéresser.

Continuer la lecture

[TEST] Jeux Vidéo

[TEST] ASSASSIN’S CREED : REBELLION

La célèbre licence s’investit davantage sur mobile

Publié

le

par

Lecture 13 mins.

Sorti le 21 Novembre 2018 sur IOS et Android, Assassin’s Creed : Rebellion (ACR) est un jeu de gestion et de stratégie développé par UBISOFT France. Avec des graphismes affinés dans le même style que M&M : Elemental Guardians et un gameplay particulier, ACR a de quoi séduire les fans de saga, tout comme les amateurs de jeu de gestion, mais peu également diviser. Quoi qu’il en soit, cette nouveauté signée UBISOFT démontre la volonté du studio de s’investir davantage sur la plateforme mobile, devenu désormais quasi incontournable pour tout studio de jeux vidéo qui se respecte.

Zoom sur le début d’une aventure avec « ceux que l’on ne voit pas »

 

INITIALISATION DE L’ANIMUS . . . IMMERSION !

On connaît tous la célèbre franchise d’Assassin’s Creed pour son histoire, qui conte la rivalité aux cours des époques entre Les Assassins et Les Templiers. Une histoire que l’on ne se lasse pas de suivre à travers l’Animus, appareil de simulation virtuelle à partir de données génétiques nous permettant de vivre et revivre les mémoires des Assassins.

Une nouvelle fois, UBISOFT respecte la coutume, en donnant à l’écran de chargement l’aspect d’un appareil de chargement de données de mémoires génétiques. Un petit détail, certes, mais que les pros de la saga apprécieront.

Votre première immersion dans le jeu vous plongera ensuite dans un tutoriel qui vous initiera aux bases du gameplay et à la gestion de votre confrérie.

Votre premier héros sera Aguilar de Nerha, un assassin espagnol luttant durant la Renaissance contre l’Inquisition. (Film : Assassin’s Creed)

 

OBJECTIFS :

Votre principal objectif dans le jeu sera de bâtir votre confrérie et de la faire prospérer. Pour se faire, vous devrez recruter des personnages pour accroître le nombre de membres de votre confrérie à l’aide de fragments d’ADN.

 

LES PERSONNAGES

Assassin’s Creed : Rebellion compte plusieurs types de personnages que vous pourrez recruter tout au long du jeu ;

ASSASSINS :

Les Ombres Assassins  sont des adeptes en techniques d’assassinat et vous permettront d’éliminer des cibles discrètement sans confrontation directe.

 

Les Assassins Discrétion privilégient la discrétion et vous permettront d’éviter les combats en se faufilant discrètement dans les pièces lorsque les assassinats sont trop dangereux et/ou impossibles.

 

Les Assassins «courant » disposent d’un bonus de course libre leur permettant d’escalader plus facilement les obstacles en minimisant les risques de chute. Ils disposent également de plus de défense que leurs confrères assassins.

 

GUERRIERS :

Les Guerriers DPS sont dotés d’une force de frappe accrue avec des chances augmentées de coups critiques : parfaits pour une confrontation directe.

 

Les Guerriers ZDE sont capables de faire face à plusieurs ennemis en même temps, d’infliger des dégâts de saignement à plusieurs adversaires et dispose également d’une résistance accrue.

 

Les Guerriers Tanks sont (sans surprise) des personnages capables d’encaisser un grand nombre de coups grâce à leur défense élevée. Certains d’entre eux disposent de compétences spéciales leur permettant de tuer un ennemi sur le coup, ou d’augmenter la défense de l’équipe.

 

SPÉCIALISTES :

Le Spécialiste en Désamorçage est capable de crocheter des coffres contenant des ressources, et de désamorcer les pièges qui ne peuvent pas être évités.

 

Le Spécialiste Soutien est un tacticien capable de fournir divers avantages au groupe, en augmentant par exemple leur dextérité ou létalité. Ils peuvent également révéler le contenu de salles lointaines afin de choisir un autre chemin moins dangereux jusqu’à l’objectif.

 

Le Spécialiste Soin peut soigner les membres du groupe et peuvent appliquer des effets bénéfiques aux alliés, comme en augmentant leur santé maximale.

 

Toutes ces classes de personnages vous seront utiles à un moment donné au cours de votre aventure. En effet, au lancement de chaque mission, le jeu vous suggère des classes de personnages qui vous permettront de l’accomplir plus facilement. Ces suggestions sont basées sur le contenu des missions ; certaines contiennent de nombreux pièges, d’autres un grand nombre d’ennemis, d’autres encore des adversaires ne pouvant être assassinés.

 

ENTRAÎNEMENT ET AMÉLIORATIONS :

Vous pouvez rendre vos personnages plus puissants en les entraînant dans votre bastion. Cela vous coûtera du temps, mais également des codex pour apporter de l’expérience à vos personnages.

Plus vous investissez des codex dans l’entraînement de vos personnages, plus son entraînement sera long.

Vous pouvez également augmenter l’attaque, la défense ou les aptitudes spéciales d’un personnage en lui forgeant des objets qui lui sont propres.

Notez que plus l’objet est rare, plus le temps de confection est important. Il vous faudra utiliser des ressources que vous obtenez lors des missions de pillage.

Notez que les équipements et armes que vous affectez à vos personnages changent leur apparence.

Enfin, vous pourrez accroître le nombre d’étoiles d’un personnage afin d’augmenter toutes ses statistiques globales. Pour cela, il vous faudra réunir le nombre de fragments d’ADN nécessaire pour l’amélioration. Vous pourrez alors procéder au cérémonial des Assassins qui permettra de promouvoir votre personnage à l’échelon suivant.

 

LE QUARTIER GÉNÉRAL

Votre Quartier Général doit être l’une de vos préoccupations principales avec l’entraînement de vos personnages. C’est ici que les membres de votre confrérie s’entraînent, confectionnent des objets, potions, et réalisent diverses activités nécessaires à la prospérité de votre QG.

Le bâtiment se découpe en plusieurs pièces au départ vides, que vous pourrez aménager afin de créer différentes pièces nécessaires aux améliorations et activités de votre confrérie. Vous connaissez déjà la forge, la salle de cérémonie et la salle d’entraînement, indispensables à l’amélioration de vos personnages.

La salle d’informations est primordiale pour lancer des missions afin de combattre l’Inquisition. Celle-ci génère des informations avec le temps que vous pourrez ensuite utiliser, après les avoir amassées.

 

La salle au trésor génère des revenus réguliers avec le temps qui sont nécessaires pour améliorer vos personnages, confectionner des équipements ou améliorer les différentes pièces de votre Quartier Général.

 

Les logements vous permettent de régénérer les points de vie de vos héros blessés lors des missions. Plus cette pièce est améliorée, et plus le pourcentage de régénération sera important. Egalement indispensable pour renvoyer au plus vite vos héros au combat.

 

Notez qu’à partir du niveau 8 de confrérie, vous aurez l’opportunité de débloquer une extension supplémentaire pour votre QG, débloquant ainsi davantage d’emplacements pour l’aménagement des pièces.

Il existe bien entendu beaucoup d’autres pièces à construire aux attributs intéressants, comme l’officine, dans laquelle vous pourrez créer des remèdes pour vos héros, ou encore la bibliothèque, qui vous permettra de générer des fragments de codex avec le temps, ce qui vous évitera de réaliser des missions afin de les récupérer.

 

Une gestion sympathique qui vous demandera autant de temps que d’objets nécessaires à la construction. Un style qui se rapproche toutefois de Fallout Shelter. Espérons que ce genre de gestion ne lasse pas avec le temps.

 

LES MISSIONS

Toutes les missions du jeu se situent en Espagne, lesquelles sont répertoriées en cinq régions.

Il existe 4 types de missions dans ACR, qui vous conféreront différentes récompenses une fois accomplies.

HISTOIRE :

Les missions de l’histoire vous feront suivre le combat d’Aguilar contre l’Inquisition. Ces missions vous obligent à remplir un certain nombre d’objectifs, et vous rapporteront essentiellement de l’expérience de confrérie ainsi que des pièces.

 

MISSION DE PILLAGE :

Ces missions vous rapportent essentiellement des matériaux de confection et de forgeage nécessaires à la construction, à l’amélioration des salles ainsi qu’à la fabrication d’armes et d’armures. Elles peuvent également vous rapporter des pièces ainsi que de l’expérience de confrérie.

 

MISSION STANDARD :

Elles rapportent un vaste panel de récompenses, allant de l’expérience de confrérie jusqu’à des ressources de constructions, sans oublier les pièces.

 

MISSION HÉRITAGE

Plus difficiles, ces missions vous rapporteront des ressources, mais également des fragments d’ADN de personnages, avec un taux de drop plus ou moins élevé selon la rareté du personnage en question. Ces missions vous demanderont plus de renseignements pour être lancées

 

Chaque mission vous conseillera d’utiliser certains types de personnages, afin d’accomplir la mission plus facilement. Au cours de la mission, vos personnages peuvent être blessés, voir même être mis K.O. Sachez que vos personnages conservent leurs points de vie à l’issue des combats, et qu’il est nécessaire de les reposer afin qu’ils puissent régénérer leurs PV.

Vous ne pourrez donc pas relancer de mission avec des personnages K.O de la mission précédente, et devrez attendre qu’ils soient de nouveau prêts au combat. Faites donc attention lors des missions et réalisez les actions ayant le plus de chances d’aboutir.

 

 

GAMEPLAY : ORIGINAL MAIS RISQUÉ ?

Assassin’s Creed Rebellion offre un gameplay plutôt original, mais qui peut également diviser les joueurs.

Au cours des missions, vous contrôlez une équipe que vous aurez composé au préalable, devant réaliser un certain nombre d’objectifs afin d’accomplir la mission. Pour ce faire, vous devrez atteindre la salle dans laquelle se situe l’objectif.

Durant ces missions, vous aurez parfois l’opportunité de choisir votre chemin parmi les nombreuses pièces menant aux objectifs demandés. Il vous faudra choisir judicieusement, afin de limiter les risques de subir des dégâts et/ou de perdre des personnages, ce qui vous obligera d’attendre que les soins de vos personnages soient terminés dans votre QG pour les renvoyer en mission.

Chaque action dans le jeu dispose d’un taux de réussite qui déterminera si vous échouez – ou non – l’action. Vous vous devez de choisir le chemin où vos taux de réussite sont les plus élevés.

Notez qu’un taux de réussite de 83% inclus également un taux d’échec possible.

Si vous échouez dans la réalisation de votre action, votre personnage en subira les conséquences ; par exemple, s’il s’agissait de franchir un obstacle, votre personnage chutera et subira des dégâts. S’il s’agissait d’un assassinat, l’ennemi vous surprendra et vous évitera : s’en suivra ensuite une confrontation directe avec lui, dans laquelle les dégâts subis par votre personnage sont quasi inévitables.

 

N’hésitez pas à changer de personnage afin de voir les meilleures opportunités dans chaque salle : un personnage mieux entraîné pourra par exemple réaliser les mêmes actions qu’un autre, mais avec un meilleur taux de réussite.

Une fois la salle de l’objectif atteinte, vous devez d’abord vous débarrasser des ennemis présents avant d’interagir avec lui. Cela fait, la mission sera terminée, et vous remporterez les gains associés.

 

Un gameplay plutôt original mais qui s’avère risqué : en effet, le joueur semble être plus spectateur qu’acteur, les actions et le déroulé de la mission se basant essentiellement sur des probabilités, et non sur les compétences de l’utilisateur. Les missions semblent être alors davantage des cinématiques de divertissement que des parties dans lesquelles la réussite ne dépend essentiellement que des capacités et des compétences du joueur.

Assassin’s Creed Rebellion a la particularité d’être un jeu solo : il n’existe aucun mode de jeu multijoueur ou pvp, aucune communication entre joueurs. Un avantage que certains pourraient prendre comme un inconvénient, bien que cela vous permette de jouer hors connexion.

Enfin, on déplore l’impossibilité de lier son compte de joueur avec Google Play. Seul possibilité : Facebook. Un moyen trop restreint pour une grosse communauté de joueurs Android qui dépend majoritairement de cette plateforme, sans oublier ceux qui ne désire pas utiliser Facebook et/ou ceux qui ne disposent pas de compte sur le réseau social.

 

 

CONCLUSION : L’AVIS DE LA RÉDAC’

-Graphismes : 9/10 « De très bons graphismes signés UBISOFT ; affinés, clairs et précis, bien que l’on aurait souhaité un peu plus de diversité dans les cartes qui peuvent paraître un peu redondantes à la longue, et pourquoi pas une météo dynamique.»

-Durée de vie : 7/10 «Un jeu de gestion qui se marie bien avec son gameplay, mais dont l’espérance de vie peut se voir être réduit par le manque de modes multijoueur et pvp, ou à l’absence de compétitivité. Un défi difficile à relever pour un jeu mobile uniquement solo. »

-Bande-son : 9/10 « Une très belle musique typique d’AC sur l’écran de démarrage, une mélodie de fond dans le menu des missions, s’ajoutant à cela des bruitages réalistes dans l’aperçu du QG, tout y est. Des bruitages un peu plus diversifiés auraient peut-être été nécessaires au cours des missions. »

-Gameplay : 6/10 « Un jeu de gestion couplé à des missions offrant un gameplay original, mais trop pauvre en interactions, le joueur se sentant davantage spectateur qu’utilisateur. À cela s’ajoute des bugs lors de l’activation du mode ‘auto’ au cours des missions »

-Prise en main : 10/10 «Un jeu qui se prend aisément en main, le tout facilité par un tutoriel très complet et un interface intuitif, mais également par un gameplay (hélas) un peu pauvre. »

Note GeeksLands : 8,2/10

À la fois facile à prendre en main et agréable à jouer à travers ses très bons graphismes et sa bande-son originale, Assassin’s Creed : Rebellion semble être une réussite et intègre parfaitement bien la licence sur la plateforme mobile, et ce malgré un gameplay un peu pauvre et décevant, bien qu’original. Plutôt complet pour un début, on espère que la nouveauté d’UBISOFT nous réserve encore des surprises pour plus tard. Une chose est sûre, c’est que le petit nouveau a de beaux jours devant lui, et saura autant satisfaire les amateurs de jeu mobiles que les fans de la licence.

 

{youtube}ry95LaLC_2c{/youtube}

Continuer la lecture

En ce moment