Bumblebee - Le meilleur Transformers ? [Critique]

Après le ratage artistique de "Transformers : The Last Knight", il est temps de retrouver nos Autobots et Decepticons pour le spin-off solo du génial Bumblebee. On pouvait là flairer l'overdose de ces Transformers, sentir le désastre à venir d'un nouveau film aux ambitions démesurées qui viendrait offrir un nouveau spectacle pyrotechnique dépourvu de toute once d'intelligence. Et pourtant, Bumblebee ce n'est pas trop ça, c'est même assez surprenant en un sens.

Travis Knight fait prendre une trajectoire diamétralement opposée au film que celle empruntée par ses cinq ainés. Exit le film d'action sale, les mécaniques rouillées des robots et l'explosion facile de Michael Bay. Tout est édulcoré, enfantin, joyeux. Les guérillas urbaines sont plus rares, parce que Bumblebee c'est avant tout un film pour enfant, où le pivot central est la relation entre Bee et la jeune Charlie ainsi que la vie que mène cette dernière. On se retrouve avec un film d'amitié assez enfantin, gentillet où uniquement deux scènes d'actions alimentent les premières et dernières minutes du film. Evidemment, qui dit nouveau film de la saga Transformers dit forcément clichés, mais ici, ils se font plus rares.

Si on évite pas certains écueils dramatiques trop faciles (l'ado avec de lourds secrets, une situation familiale délicate, un rôle central masculin complètement laissé de côté pour uniquement servir l'héroïne…) on obtient tout de même quelques bonnes surprises. Le passé de Bee est déjà assez bien respecté. Si peu d'éléments étaient à gérer par Knight vis-à-vis de l'éthopée de Bumblebee, on trouve des réponses à certaines de nos questions. Ce film ne manquera pas de nous éclairer sur l'absence de parole du robot et son design "camaro" lorsque Shia Laboeuf le trouve au début de Transformers (2007). La scène d'ouverture autour de Cybertron est impressionnante d'effets spéciaux, mais manque cruellement de profondeur. On assiste à la guerre entre Autobots et Decepticons, mais rien ne nous justifie ENFIN la tension entre les deux camps alors que ce spin-off pouvait se permettre de le faire… Mais sans doute qu'un film centré sur cette guerre pourrait voir le jour...

Au niveau des personnages, l'enjeu principal de leurs présences est d'apporter une touche d'humour bienvenue au vu du public désigné du film. La jeune chanteuse Hailee Steinfeld, qui joue le rôle central de Charlie, s'en sort avec les honneurs. John Cena, lui, joue ce qu'il sait jouer, le militaire badass. Tout le monde reste à sa place et joue son personnage avec pour seul but de faire rire et de faire avancer le cheminement de Charlie et de Bumblebee.

Que dire de plus ? Bumblebee est en soit un divertissement plutôt réussi, avec sa visée "film pour enfants" largement assumée. Le film de Travis Knight est touchant, drôle, frais, lumineux et les scènes d'actions sont bien gérées. Sans trop forcer, Travis Knight vient peut être de livrer le meilleur Transformers à ce jour… Allez le voir !

 

LEPROF

Auteur du livre Utopia Le livre événement maintenant disponible ! 

Davis, 20 ans, a perdu son grand-père et vit désormais seul pour ses études loin de sa famille. Un jour, il retrouve dans des vieilles affaires de son aïeul un coffre contenant un parchemin lui révélant l'existence d'Utopia, une cité futuriste secrète et inaccessible. Pensant retrouver son grand-père là-bas, Davis partira en compagnie de son chien et de son père tout autour du monde sur les traces des indices permettant de localiser la ville futuriste. Mais l'arrivée sur Utopia ne sera pas la finalité de son voyage...

Site internet : https://www.bookelis.com/science-fiction/26989-Utopia.html

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
Afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux