Suivez-nous

Films / Séries TV

GoT : Emilia Clarke a écouté des discours d’Hitler pour préparer le sien

Malgré les controverses qui ont marqué la saison 8 de Game Of Thrones, une chose est sûre : le discours de Daenerys était à glacer le sang.

Publié

le

Lecture 1 min.

Le discours impérialiste tenu par Daenerys sur les marches du palais de Port-Réal après avoir mis à feu et à sang la capitale était tout simplement effroyable. Un acte de guerre aux grandes maisons, elle harangue ses troupes de combat dans une langue que seules ses armées sont en mesure de comprendre. Et pourtant, Aegon Targaryen (Jon Snow) qui se tient près d’elle en perçoit tout le mal qui en dégage. Surtout lorsqu’il entend Winterfell et le ton utilisé.

Emilia Clarke a vu son personnage sombrer à petit feu dans les revers maladifs des Targaryen, cette lignée de sang pur en provenance de Valyria.

Et comme le font les grands acteurs du cinéma, Emilia Clarke a contemplé les tyrans qui ont fait l’Histoire et les discours poignants que seuls quelques hommes ont su tenir à travers le temps. Et, s’il a commis des actes ignobles et méprisables, dans ce scénario bien précis, le chancelier allemand était l’exemple parfait à suivre :

« En prononçant tous ces discours dans de fausses langues, j’ai regardé beaucoup de vidéos de dictateurs et de dirigeants puissants parlant d’une langue différente maintenant — cela semble drôle — pour voir si je pouvais comprendre ce qu’ils disaient sans connaître la langue. Et vous pouvez ! Vous pouvez absolument comprendre ce que dit Hitler, ces orateurs au langage unique parlant une langue étrangère, alors je me suis dit : “Si je peux croire chaque mot que je dis, le public n’aura pas besoin de regarder les sous-titres. »

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Films / Séries TV

Star Trek Picard : Le retour triomphal de Patrick Stewart

Star Trek Picard a toutes les qualités pour séduire les vieux fans de la franchise et conquérir les « nouvelles générations ».

Publié

le

par

Amazon Video
Lecture 3 mins.

Vingt-six ans après sa dernière apparition dans Star Trek : Nouvelle Génération et dix-huit ans après le film Star Trek Nemesis, Sir Patrick Stewart est de retour dans son célèbre rôle, celui de l’Amiral Picard. Deux décennies plus tard, l’homme a pris bien des rides, mais son personnage demeure toujours aussi noble, incarné par la prestation exceptionnelle de celui qui a donné goût à la franchise à des dizaines de milliers de fans. C’est comme s’il n’avait jamais arrêté.

 UN REPOS BIEN MÉRITÉ

Jean-Luc Picard, Capitaine de l’Enterprise a bien mérité sa retraite. Il a perdu des êtres chers, il a consacré sa vie à approfondir les connaissances de la fédération, il a unifié, pactisé, sauvé, il est à jamais ce héros légendaire de Starfleet. Mais, Alex Kurtzman, dans son scénario, ne laisse pas la moindre place à genre d’hommage. Si le capitaine Picard est un héros, c’est pourtant dans un contexte plus sombre et intrigant que débute cette énième série Star Trek.

Ignoré par ses contemporains, Jean-Luc Picard est semble-t-il resté fidèle à lui-même, apprend-on lors d’un entretien exceptionnel avec une journaliste qui n’a qu’une idée en tête, piéger notre protagoniste devant la caméra. Et c’est ce qui se passe. Jean-Luc Picard le concède, il a démissionné alors que Starfleet avait trahi ses valeurs.

De splendides images, on en a pour notre argent !

Star Trek Picard fait suite à Star Trek : Nemesis, mais également au reboot entamé par JJ Abrams en 2009, ainsi, le scénario se consacre sur la perte de son vieil ami Data (Nemesis) mais également de la destruction de la planète Romulus, que l’on apprend dans le reboot.

Portée par le nom du prestigieux capitaine, la série proposée par Amazon Video ne délaisse pas pour autant son casting. Âgé de 92 ans, Picard ne peut suivre les scènes d’actions comme c’était le cas il y a vingt ans. Dorénavant c’est la jeune Dahj (incarnée par Isa Briones) qui se charge de la bagarre. Donnant bien plus de réalisme à la série qu’on ne l’aurait espéré. Portée par des images éblouissantes, Star Trek : Picard se dévoile aussi innovateur que nostalgique, divisant ainsi les fans entre cette nouvelle histoire de SF tirée par les cheveux sur la descendance de Data, et le retour du Cube. Un cliffhanger qui rend la sortie du prochain épisode urgente !


NOTRE AVIS


Autant de temps s’est écoulé que Patrick Stewart s’évertue à bien vouloir ignorer. A-t-il seulement quitté son siège de capitaine le temps d’un instant ? Star Trek Picard offre des décors magnifiques, une belle narration, de beaux dialogues insufflés de cette fameuse brise de héros déchu, harassé par le poids des ans. La gestion des lumières est également a mettre dans la liste des points positifs qui permettent d’obtenir ce résultat. On a hâte de voir l’évolution de ce grand retour.


⭐⭐⭐⭐⭐

Continuer la lecture

Films / Séries TV

Kenobi : La pré-production mise en pause

Publié

le

par

Lecture 1 min.

Impatients de revoir Ewan McGregor dans la peau d’Obi-Wan Kenobi, les fans devront cependant faire preuve de patience.

THR rapporte en effet de très mauvaises nouvelles, la série portant sur le célèbre Jedi va prendre un train de retard, son scénario jugé beaucoup trop proche de The Mandalorian, (Obi-Wan  protégeant le jeune Luke Skywalker et Mando protégeant Baby Yoda).

Dans l’idée de remanier entièrement le scénario de la prochaine série live-action Star Wars, Lucasfilm reporte la date de tournage de la série, prévue initialement cet été, celui-ci ne se déroulera pas avant février 2021.

En outre, THR confirme bien la présence d’Ewan McGregor dans cette deuxième version du script. Comme prévu initialement, bien heureusement.

Continuer la lecture

Cinéma

Star Wars 9 : Le scénario de Colin Trevorrow aurait fuité…

Publié

le

Lecture 4 mins.

Quasiment un mois après Star Wars : L’ascension de Skywalker de J.J Abrams qui aura tout aussi divisé le public que l’épisode 8 de Rian Johnson, le film vient tout naturellement de dépasser le milliard de dollars de recette au box-office. Pourtant, le dernier volet des aventures de Finn, Rey et Poe est tout aussi critiqué avec véhémence que le précédent. Le dernier volet de la saga devait à l’origine être réalisé par Colin Trevorrow, mais le réalisateur de Jurassic World a été remercié pour privilégier le retour de J.J Abrams afin de calmer les ardeurs des fans marqués par l’épisode 8, complètement en deçà des attentes.

On sait, un mois après la sortie du métrage, que beaucoup de détails du supposé scénario de Colin Trevorrow ont fuité sur Reddit, confirmé ensuite par certaines sources internes à la production. Et il n’est, absolument pas question de résurrection de Palpatine mais bien d’arborer une certaine continuité avec l’épisode 8. Morceaux choisis :

Ledit film se serait appelé « Star Wars : Duel of the fates » et aurait commencé sur Finn, Rose (qui aurait ici eu un traitement bien plus conséquent que dans l’épisode 9 sorti en salles) et BB8 qui seraient tombé nez-à-nez avec un Stormtrooper sans son casque au sein d’un destroyer abandonné. Dans ce film, Finn aurait sans doute bénéficié d’un traitement de sa personnalité bien plus abouti que celui d’introduire Jannah, personnage tertiaire qui n’aura finalement pas servi à grand-chose dans la version d’Abrams.

Le Premier Ordre aurait, après la bataille de Crait et l’apparition de Luke, coupé les réseaux entre les planètes pour empêcher l’émergence d’une rébellion entre les différents peuples. La mission de la Résistance aurait donc été de rétablir les différents canaux pour galvaniser les peuples à se soulever contre le Premier Ordre.

Kylo Ren serait porté disparu sur Mustafar, hanté par le fantôme de Luke (comme ce dernier le lui a promis avant de mourir). Ren aurait trouvé un message de Palpatine destiné à Vador invitant ce dernier à emmener Luke dans le système Remnicore pour rencontre son propre maître, un certain Tor Valum. L’holocron détecte que ce n’est pas Vador qui lit le message et explose, blessant grièvement Kylo.

Pendant ce temps, Rey se plonge dans les écrits Jedis récupérés chez Luke et apprend qu’un système de communication de l’ancienne République, impossible à stopper, se trouverait sous l’ancien temple Jedi de Coruscant, occupé par l’ennemi.

Le fantôme de Luke apparaît pour guider Rey dans son entraînement et Kylo, après avoir effectué un crochet par Coruscant pour affronter le général Hux (où là encore, ce serait justifié parce que les épisodes précédents mettaient en exergue un conflit naissant entre les deux), part s’entraîner auprès de Tor Valum.

Deux missions sont mises en place par la résistance : Rey, Poe et Chewbacca se rendent sur Bonadan pour que la jeune Jedi puisse parfaire sa formation. Rose, Finn, R2D2 et C3PO partent pour aller activer le fameux système de communication.

La première équipe arrive sur Bonadan où un combat éclate avec les chevaliers de Ren et Kylo. La seconde équipe parvient à activer la sonde mais le premier Ordre la coupe aussitôt. Capturés par Hux, ils parviennent à s’enfuir grâce aux autres Stormtroopers déchus. Rey et Kylo s’affrontent sur Mortis et le némésis de Ben Solo finit par avouer à la jeune femme que c’est lui, sur ordre de Snoke, qui a tué ses parents. Rey tente de faire revenir Kylo Ren à la raison mais échoue et doit donc l’abattre. Leia et ses troupes arrivent sur Coruscant et une bataille finale éclate contre le premier Ordre. Le film se terminerait avec Rose et Finn, emmenant tous les êtres sensibles à la force, dont l’enfant au balai à la fin de Star Wars : Les Derniers Jedis, sur une planète reculée pour que Rey puisse fonder un nouvel ordre Jedi.

Pensez-vous que ce scénario aurait fait un meilleur film ? Dites-nous tout en commentaire !

Continuer la lecture

En ce moment