Suivez-nous

Actualités

« Crisis On Infinite Earths » le cross-over de DC de 5h !

Publié

le

Lecture 2 mins.

L’histoire de Crisis On Infinite Earths, qui sera présentée dans les saisons à venir des shows Arrowverse, sera diffusée sous la forme d’un événement de cinq heures réparties sur deux trimestres. Le nom de l’aventure est le titre de l’événement de croisement de cette année des shows de super-héros CW, inspiré de la saga de bandes dessinées du même nom (1985-1986).

Image du cross-over de 2018

Depuis quelques années, les cross-over sont un aliment de base de l’Arrowverse chez CW. La tradition a débuté avec Flash vs Arrow en 2014, au cours duquel l’équipe d’Arrow et de Flash ont uni leurs forces pour s’entraider, respectivement, face au capitaine Boomerang et à Rainbow Raider (alias Chroma). La portée des événements s’est accrue chaque année à mesure que de nouvelles séries de super-héros ont été ajoutées à l’univers, culminant avec l’édition 2017 de « Crisis On Earth-X » qui opposait des personnages de chacun des personnages d’Arrow, The Flash, Supergirl et Legends of Tomorrow. Si le cross-over « Elseworlds » de l’année dernière n’incluait pas le dernier des quatre en raison d’un changement de calendrier transformant temporairement l’équipe en meurtriers impitoyables, cette année, tout le monde sera au rendez-vous pour « Crisis On Infinite Earths« .

L’information selon laquelle « Crisis On Infinite Earths » sera de « 5 heures sur 2 trimestres » a été révélée lors de la présentation de The CW’s Upfronts, où le président du réseau, Mark Pedowitz, a expliqué aux annonceurs ce que l’on pouvait attendre des nouvelles séries et de celles renouvelées. Le cross-over aura donc une durée de 5 heures, soit 5 chapitres. Trois chapitres seront diffusés en Décembre et deux autres début 2020.

La bande dessinée originale Crisis On Infinite Earths, était un croisement englobant pratiquement tous les super-héros de DC, mettant en vedette des héros recrutés dans le temps et dans l’espace pour combattre l’Anti-Monitor, un être presque omnipotent issu d’un univers d’antimatière, voyageant d’un univers à l’autre en les détruisant, dans l’intention de devenir en définitive le seul dirigeant de toute réalité.

Le but de la série était de rationaliser la continuité de DC, devenue large et difficile à gérer en raison de tant d’univers en conflits dans des événements sur une seule Terre. Mais c’était également un tournant, avec la mort de Supergirl et du Flash.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Films / Séries TV

Rick et Morty saison 4 : Plus d’épisodes et moins d’attente ? C’est l’idée

Sauf qu’en attendant la saison 4, et bien… on attend !

Publié

le

par

Lecture 2 mins.

L’attente est plus que jamais à son apogée à quelques mois de la sortie de la quatrième saison de Rick et Morty. Bien que Adult Swim a confirmé la production de 70 épisodes Rick et Morty, nous obtenons quelques gracieuses informations du site Entertainement Weekly qui, en amont de la Comic Con San Diego, a interviewé les créateurs de la série déjantée.

Justin Roiland confirme qu’ils travaillent bien simultanément sur la saison quatre et cinq :

On passe directement à la prochaine fournée. Le plan a toujours été de faire sortir les épisodes plus vite.

Dan Harmon confirme quant à lui l’accélération de la production des épisodes, et la réduction du temps d’attente, littéralement démesuré, entre chaque saison.

Je pense qu’on peut dire sans craindre de se tromper […] que ce sera la dernière fois que l’attente est aussi longue et ridicule que celle entre les saisons 3 et 4. Je ne sais pas vraiment à quelle vitesse nous pouvons le faire, mais je sais que ce ne sera plus jamais aussi long. Il y avait tellement de choses à régler avant même de commencer la saison 4 et il est prudent de dire, comme l’a dit Justin, que nous écrivons littéralement la saison 5 tout en terminant la 4 pour nous forcer à respecter un certain calendrier.

Et, pour couronner le tout, Adult Swim ne serait pas contre du rab d’épisodes si toutefois la cadence était maintenue :

Je ne veux pas donner de faux espoirs à qui que ce soit, mais notre accord prévoit que, si nous sommes suffisamment productifs, il y aurait moyen de diffuser plus d’épisodes à la fois. Adult Swim peut dire quelque chose comme : « Ils sont à l’heure et formidables, vous voulez en faire plus au lieu de faire une pause ? » On pourrait alors faire plus d’épisodes, ce que j’aimerais voir arriver. Rien que de savoir que c’est possible, ça m’impatiente. Je me sens comme un vilain garçon quand je suis en retard.

Continuer la lecture

Jeux Vidéos

[TEST] EXCLU : MARVEL ULTIMATE ALLIANCE 3

Découvrez notre test complet de MUA3 avant sa sortie officielle !

Publié

le

par

Lecture 10 mins.

Dévoilé à la grande surprise de tous en décembre dernier lors des Game Awards, MARVEL ULTMIATE ALLIANCE 3 vient renforcer les rangs des quelques jeux MARVEL disponibles sur le marché. Convainquant par ses trailers, mais décevant par son exclusivité Nintendo SWITCH, zoom sur le prochain jeu MARVEL qui s’annonce enfin bien plus diversifié que ses congénères.

Ce test a été réalisé en difficulté Normale

IMMERSION

MARVEL ULTIMATE ALLIANCE 3 vous plongera tout d’abord dans un menu immersif et dynamique bien rempli, dont le fond changera avec votre avancée dans le jeu.

Beaucoup de choix s’offriront alors à vous, qui couvriront d’eux-mêmes la majorité des fonctionnalités du jeu. Certains parlent suffisamment d’eux-mêmes pour que nous nous y attardions, mais les suivants se montreront bien plus intéressants :

MISSIONS

Ce mode de jeu vient compléter le mode campagne ; dans celui-ci, vous aurez l’opportunité de jouer des défis de difficultés variables afin de remporter de formidables récompenses, tels que des uniformes ou des boosts d’expérience, qui dépendront essentiellement des directives que vous aurez remplies.

EQUIPE

Une fonctionnalité également disponible durant la campagne qui vous permettra d’accéder à votre équipe actuelle. Vous pourrez ainsi voir les détails de chaque personnage, leurs statistiques ainsi que leurs bonus de synergie, et les faire monter de niveau plus rapidement grâce aux boost d’exp que vous pourrez essentiellement trouver dans le mode campagne et les défis accomplis.

HÉROS

Ce menu vous permettra d’avoir un aperçu sur tous les héros débloqués que vous aurez croisé durant la campagne. Notez que tous les personnages disponibles sont jouables dans le mode histoire, et que les héros se débloquent au fur et à mesure de votre progression dans le mode principal.

LABO

Une fonctionnalité qui renforce légèrement l’aspect RPG de MARVEL ULTIMATE ALLIANCE 3. Le Labo vous donne accès à un immense arbre de statistiques que vous pouvez débloquer en échange de points de développement et de crédits que vous acquérez en jouant. Chaque caractéristique améliorée s’applique à tous vos personnages ; un moyen de rendre vos personnages plus puissants si un Boss se montre un peu trop réticent…

COOP

Le fameux mode Coopératif qui vous permettra de faire équipe pour accomplir les missions de campagne à plusieurs ou réussir des raids de boss. Vous pourrez jouer à plusieurs sur la même console, en local ou en ligne, mais ce dernier requiert bien évidemment un abonnement au Nintendo Switch Online

GALERIE

La galerie vous permettra de visionner les cinématiques de jeu débloquées au cours de la campagne, accéder à des concept-arts, les dossiers de description de chaque héros, et écouter les différentes musiques que vous aurez déjà entendu durant le mode histoire.

Un menu qui s’avère donc plutôt explicite et facile d’utilisation, sans risque que l’utilisateur se perde dans d’innombrables sous-menus. Toutefois, certains semblent rapidement se recouper, et sont mêmes accessibles directement via d’autres. Néanmoins, on apprécie l’arrière-plan dynamique et les diverses fonctionnalités faciles d’accès.

PERSONNAGES

MARVEL ULTIMATE ALLIANCE 3 vous donnera l’opportunité de jouer pas moins de 36 personnages que vous débloquerez au cours de votre progression dans le mode histoire, ceci commençant par les Gardiens de la Galaxie.

Tous vos personnages disposent de 4 capacités spéciales qui se débloquent respectivement aux paliers de niveau 10, 15 et 20.

 Vous pourrez améliorer jusqu’à 4 fois ces capacités pour les rendre plus efficaces et puissantes. Certaines auront besoin d’un temps de rechargement, quand d’autres nécessiteront de l’endurance pour être activées.

De plus, chaque personnage dispose d’une capacité ultime qui se charge en infligeant et en recevant des dégâts. Si vous disposez d’une Synergie d’équipe (Gardiens de la Galaxie, Defenders, Avengers) et que l’ulti de vos alliés est chargé, vous pourrez les inciter à rejoindre votre attaque afin de bonifier grandement les dégâts infligés par votre capacité spéciale.

Avec l’expérience des combats, vos personnages montent de niveau, ce qui augmente nécessairement leurs statistiques, vous permettant de débloquer de nouvelles capacités et d’améliorer les précédentes.

L’aspect graphique des personnages reste plutôt réussi, malgré l’avis contrasté de la communauté après l’annonce officielle du jeu. Avec un style s’appuyant sur les comics et propre au studio, les détails restent tout de même saisissants et les personnages attachants, avec un bon doublage (uniquement VO) ; on notera à notre grande surprise peu de différences entre les cinématiques de jeu et les personnages IG.

Néanmoins on déplorera – pour le moment – l’absence de plus de tenues alternatives pour les personnages, ce qui contribuerait d’ailleurs à une plus grande diversité de contenu. Notez également que certains personnages sont plus facilement jouables que d’autres, créant ainsi un clivage naturel entre les héros et contribuant à en délaisser certains.

Toutefois, les personnages restent très réussis graphiquement et le style général très appréciable, malgré les critiques. Le seul bémol reste la pixellisation de l’écran du à la résolution 720p de la Switch.

HISTOIRE

S’illustrant comme le mode principal – et quasi unique – de MUA3, la campagne vous plongera dans la quête des pierres d’infinité, disséminées dans les zones les plus emblématiques du MCU : Shadowland, le Raft ou encore un vaisseau Kree (entre autres), il y en aura indéniablement pour tous les goûts.

Vous devrez ainsi, grâce à vos alliés rassemblés à l’occasion sous l’étendard du SHIELD, collecter les six pierres d’infinités avant que l’Ordre Noir et Thanos s’en emparent afin d’accomplir leur funeste dessein.

Notez qu’au cours de la campagne, vous pourrez changer d’équipier, reconstituer votre équipe et accéder aux défis en les découvrant cachés au fil des niveaux.

Vous pourrez également jouer n’importe quel personnage – et équipe – au cours de TOUT le scénario ; aucune restriction de héros ni d’équipe imposée, vos héros préférés vous accompagneront tout au long de votre périple.

Vos sessions de jeu seront entrecoupées de cinématiques explicitant un scénario certes simple mais bien réussi et crédible, grâce notamment au style graphique propre à MUA3 et ses personnages iconiques.

Pas de ratage en perspective donc, mais un scénario simplet et classique, compensé par des sessions de jeu parfois prenantes mais difficiles et des cinématiques mettant parfaitement en scène les héros avec leur psychologie et mœurs habituels bien connus.

GAMEPLAY ET FONCTIONNALITÉS

Un point relativement important qui mérite un passage en revue assez poussé.

Côté Gameplay, MUA3 semble assez simple à prendre en main, à l’image de MARVEL FUTURE FIGHT, qui dispose d’un gameplay similaire. Néanmoins, MUA3 se montrera rapidement de plus en plus difficile au fil de l’aventure, entrecoupée par des boss de niveau dont il faudra venir à bout. Certains requerront plus de maîtrise et de connaissances de gameplay, quand d’autres seront plus abordables.

La prise en main n’est au final pas si facile qu’elle le laisse penser ; bien qu’il n’existe que quelques combinaisons de touches ainsi qu’une attaque puissante et légère, le plus difficile restera de gérer la défense et la survie de votre personnage.

 Les sessions de combat alternent généralement entre armadas de serviteurs, mini-boss groupés et serviteurs, et boss de niveau. Lorsque vous attaquez, vous n’êtes pas à l’abri des coups adverses, sans compter que vous ne disposez d’aucune immunité temporaire lorsque vous êtes projeté au sol ou enchaînés par différents adversaires.

Il existe bien entendu une possibilité de bloquer les coups, mais celle-ci suggère que vous ne touchiez à aucun autre bouton hormis celui-ci. Vous passerez donc la majorité de votre temps à exécuter des dash pour survivre, plutôt que d’essayer de parer les attaques.

S’ajoute à cela vos coéquipiers, contrôlés par l’IA, qui se montreront d’une efficacité plutôt… contrastée. Ces derniers auront tendance à consommer des réanimations –qui ne sont qu’au nombre de trois –  pour sauver vos équipiers – I.A – K.O. Il vous faut donc maîtriser parfaitement votre personnage pour venir à bout de vos adversaires tout en gérant vos PV et réanimations. En d’autres termes, même si vous êtes en équipe, vous faites souvent la majorité du travail.

Les fonctionnalités de MUA3 restent en finalité plutôt restreintes ; un gameplay contrasté tantôt plaisant, tantôt frustrant, des uniformes manquants pour quelques personnages et des modes de jeu plutôt limités, gravitant essentiellement autour de la campagne. Beaucoup d’oublis qui, espérons-le, seront comblés au plus vite avec sa sortie officielle et les mises à jour futures. Seule la difficulté de certains boss en campagne et des défis complexes rallongent la durée de vie du jeu.

CONCLUSION ET NOTE DE LA RÉDAC’

-Graphismes : 9/10 : «Un style graphique original qui peut paraître léger et cartoonesque mais travaillé dans les moindres détails, rendant les personnages vivants et attachants avec décors réussis et réalistes ; seule la pixellisation ponctuelle de l’écran nuit à la qualité des graphismes »

Durée de vie : 7/10 : «Des modes de jeu encore trop peu nombreux qui restreignent les possibilités au mode campagne et à ses défis, mais compensés par la complexité de certains passages de l’histoire et missions spéciales, donnant accès à de belles récompenses »

-Bande-Son : 9/10 : « Peu de choses à dire, si ce n’est que les doublages en VO sont plutôt bien choisis, les bruitages du jeu et des cinématiques bien maitrisés et les musiques s’alignent parfaitement avec les différentes occasions »

-Gameplay : 7/10 : «Facile d’apparence, il faut beaucoup de pratique et de technicité pour maîtriser certains héros et passer quelques boss plutôt difficiles. Les phases de combat se montreront assez répétitives sur la durée, et les difficultés liées à la survie de vos personnages persisteront tout au long de l’aventure. Seules les cinématiques appréciables viennent parfois couper court à une certaine frustration »

-Fonctionnalités : 8/10 : «On note un effort des développeurs de rapprocher le joueur au plus près de ses héros favoris grâce à du contenu supplémentaire comme ceux présents dans la galerie, et les animations des personnages dans le menu d’équipe. Néanmoins, il manque encore quelques contenus comme des tenues alternatives supplémentaires ou davantage de fonctionnalités liées au style A-RPG, comme le maîtrise parfaitement MARVEL FUTURE FIGHT »

Note Geekslands : 8/10

MARVEL ULTIMATE ALLIANCE 3 répond donc aux attentes d’un jeu MARVEL qui offre enfin la possibilité de jouer la majorité des personnages principaux du MCU. Avec un style graphique particulier assez mal vu de la communauté, les personnages ne s’en montrent pas moins réussis, vivants et travaillés dans les moindres détails. Le Gameplay, nécessitant un certain temps de prise en main, s’approcherant plus d’un style arcade que d’un RPG classique, avec au passage quelques frustrations garanties. Malgré cela, il manque encore quelques fonctionnalités et contenus supplémentaires pour faire de MUA3 un jeu durable et complet, comme des éléments de RPG, des évènements communautaires, de gestion de personnages ou des skins supplémentaires. Néanmoins, les joueurs fan du MCU devraient apprécier cette nouveauté exclusive à la Nintendo Switch !

Continuer la lecture

Cinéma

Thor devient la plus longue franchise Marvel (MCU)

Pour la première fois dans le MCU, une franchise solo dépasse le format trilogie.

Publié

le

par

Lecture 2 mins.

Grâce à Thor 4Thor est maintenant la plus ancienne franchise à l’écran de Marvel Studios. Bien sûr, Robert Downey Jr. a lancé l’univers cinématographique Marvel avec Iron Man en 2008, mais sa série solo n’a duré que quelques années puisque Iron Man 3 sorti en 2013 met un terme à sa carrière solo. Toutefois, il convient de noter que Robert Downey Jr. a continué de porter l’armure jusqu’au célèbre Avengers : Endgame qui a vu d’autres éminents personnages tirer leur révérence.

Hulk (avec The Incredible Hulk), Captain America (avec Captain America : The First Avenger) et, bien sûr, Thor (avec Thor) sont d’autres personnages qui ont obtenu leur propre film solo dans la Phase 1 du MCU. Malheureusement pour Hulk, Marvel Studios a été contraint à la fois de stopper les films solos du monstre vert (droits, critiques…), mais a également recasté le Bruce Banner d’Edward Norton par Mark Ruffalo pour Avengers. Captain America s’en sort un peu mieux. Marvel a étoffé la trilogie de Captain America avec des films en 2014 et 2016, il est néanmoins mis sur la touche pour la suite du MCU suite à Avengers : Endgame.

Thor a vu sa popularité revue à la hausse suite à Thor : Ragnarok, Infinity War, et sa drôle d’interprétation dans Endgame. En poursuivant avec un quatrième film solo, Chris Hemsworth voit son personnage devenir le premier du Marvel Cinematic Universe à dépasser la trilogie solo.  Kenneth Branagh a sorti Thor en 2011, en estimant un Thor 4 en 2020 – 2021, la franchise Thor aura donc dix ans de grand écran.

Pour finir, Thor ne gouverne plus Asgard, il n’a plus d’adversaire ni d’impératif, cela donne biens des choix scénaristiques à suivre, vers une conclusion du personnage ou un renouveau ?

Continuer la lecture
Publicité
Publicité
Publicité

En ce moment