A Way Out : Le test

A Way Out : Un concept original, un scénario intéressant, mais...

 

Nous avons enfin pu tester le jeu tant attendu depuis son annonce lors de l'E3 2017 : A Way Out. Il me tardait de pouvoir y jouer, vérifier si toutes les promesses annoncées dans les trailers étaient respectées. Je vais rester flou pour le moment, je vais vous dire oui et...non !

Je vais essayer de spoiler le moins possible lors de ce test, et dans tous les cas je vous assure qu'aucune intrigue majeure ne sera dévoilée. Si vous ne voulez vraiment pas d'informations sur le déroulement du jeu, rendez-vous directement en bas de page pour voir la note ainsi que les "+ et -" garantis sans spoils. 

 

Bonjour la prison !

Vous êtes prêt ? On y va !

Vous démarrez le jeu en apercevant les deux protagonistes assis dans un avion, il est temps de choisir celui qui vous correspond le plus. Rappelons que A Way Out est un jeu forçant la coopération, vous devez absolument jouer à deux en ligne ou sur la même console, nous y reviendrons plus tard.

 

Vincent Moretti, un banquier de 43 ans incarcéré pour détournement de fonds et meurtre, ou Leo Caruso, un homme plutôt impulsif condamné pour vol aggravé. Deux personnes aux profils vraiment différents, mais il faut faire un choix. Pour ma part se sera Leo (oui je ne suis pas trop doué avec les chiffres donc bon banquier voilà quoi...). 

Une fois votre personnage choisi, vous commencez réellement l'aventure. Nous sommes en 1972 le jour de l'arrivée de Vincent en prison. Et nous faisons connaissance de l'écran scindé, plutôt bien calibré, pas trop de lags sur l'écran de mon collègue et pourtant ma connexion est un peu merd...loin de la fibre. Bref première bonne surprise même si l'envie de regarder les deux écrans est un peu prenante. En effet vous jouez bien en même temps, chacun peut donc lancer une conversation ou une action, et je vous assure que c'est dur de s'occuper uniquement de son personnage.

 La maniabilité laisse à désirer mais en réglant un peu la sensibilité de votre manette cela reste acceptable, j'ai testé pire. Revenons un peu à l'histoire, Vincent fait donc son entrée dans cette prison où Leo purge déjà sa peine depuis 6 mois. Vous ne vous connaissez pas encore mais un événement plutôt musclé va vous rapprocher et vous découvrirez que vos destins sont étroitement liés autour d'un même but : la vengeance ! 

Après quelques péripéties, Leo explique à Vincent qu'il a pour but de s'évader. Le plan est déjà prêt, plus qu'à passer à l'action. Vous allez multiplier les missions d'infiltration afin de récupérer tout le matériel nécessaire à votre fuite. L'ambiance est bonne, les IA réussies et les missions vraiment prenantes. S'échapper de prison c'est stressant, alors pensez à faire une pause en allant défier votre ami sur le terrain de musculation. J'avoue ne pas avoir gagné souvent lors des mini-jeux présents dans A Way Out mais je me vengerai IRL !

 

Bon allez on s'est bien amusé, il est temps de s'évader !!!

 

Au revoir la prison !

Et là c'est le drame... Première vraie déception depuis le lancement du jeu. Toute cette période à l'intérieur de la prison n'a représenté que 3h de jeu, et je vous assure qu'on a pris notre temps et même recommencé quelques missions d'infiltration. Je savais que A Way Out serait découpé en deux parties, intérieur prison et extérieur prison, mais je m'attendais à beaucoup plus de temps dedans. Du coup je remets en question les 3h de jeux passées, je me suis amusé, les missions restent superbes, mais beaucoup trop faciles. Et nous n'allions pas non plus passer toute la soirée à faire des concours de traction et d'abdos dans la cour.

La partie cavale a du bon et du vraiment moins bon. Plus d'action, vous découvrez la joie de conduire des voitures incontrôlables et de tirer avec des armes pas maniables. Plus de sentiments...trop ! Cependant, vous découvrez aussi un jeu artistiquement réussi, des décors superbes, des plans caméras vraiment originaux, les écrans scindés deviennent utiles et le rendu est superbe avec certaines scènes de ralentis, et mon coup de coeur, un plan vue de côté lors d'une scène de combat a la Street Fighter ! Peut-être un de mes moments préférés dans un jeu vidéo.

 

Pour ne pas en dévoiler plus sur l'intrigue du jeu, je vais m'arrêter ici dans les détails. Libre à vous d'aller voir des vidéos ou de jouer au jeu si vous voulez connaître la fin.

Passons aux points positifs et négatifs, si vous hésitiez à acheter le jeu, je pense que ça vous sera utile.

 

Les + :

  • l'écran scindé et les jeux de caméras
  • très bon travail artistique
  • le scénario
  • les scènes d'actions 
  • le prix

Les - :

  • la conduite
  • la visée pendant les séquences de tirs
  • la durée de vie du jeu
  • les choix de dialogues pas vraiment utiles
  • les mini-jeux (sympathiques mais vite lassants)

La Note : 14/20

En bref, j'ai aimé jouer à ce jeu. J'ai vraiment adoré le principe de l'écran partagé qui a tendance à disparaître avec les nouvelles générations de jeux vidéos. Cependant, la durée de vie et le manque de réussite des séquences de conduite et de tirs sont vraiment rédhibitoires. Les cinématiques sont très belles et il n'était pas forcément nécessaire de nous donner la possibilité de tirer, des QTE auraient été plus appréciés lors de ces séquences.

Le scénario est simple mais efficace, quelques rebondissements intéressants mais des passages sentimentaux un peu longs à mon goût.

Le gros point positif de A Way Out est son prix : 30€ pour une copie, et votre coéquipier n'est pas obligé d'acheter un deuxième exemplaire, il lui suffit de télécharger la version pass ami gratuitement et de vous rejoindre en partie, malheureusement la version pass ami ne vous permet pas de débloquer les trophées, mais ça fait plaisir de voir un jeu vendu à sa juste valeur, c'est assez rare à l'époque des DLC et autres lootbox.

 

Dernière modification le dimanche, 01 avril 2018 03:22

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
Afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux

Rejoignez-nous !

Hey, nous sommes sur Facebook !