LA 5G ARRIVE CETTE ANNÉE

27 Fév 2018

Le Mobile World Congress (MWC) qui se déroule à Barcelone, a ouvert ses portes depuis le 26 février dernier, et les chanceux qui auront la chance de s’y rendre ne passeront sûrement pas à côté de la star du salon : la 5G. Nouvelle technologie encore impensable il y a une dizaine d’années de cela, ce nouveau service réseau, expérimenté dès 2018, va révolutionner le domaine des télécoms. On vous explique tout.

La 5G : KÉSAKO ?

Il s’agit d’un nouveau très haut-débit qui va prendre le relais de la 4G, comme cette dernière l’a fait avec la 3G. La 5G nous offrira un débit 100 fois supérieur à celui de la 4G : il n’y aura quasiment plus de temps de latence, c’est-à-dire entre le moment où vous cliquez sur un lien et le moment où la page est recherchée par votre navigateur ; en chiffres, ce temps de latence était de quelques dizaines de millisecondes. Avec ce nouveau débit, ce temps n’avoisinera que la milliseconde. L’objectif ? Faire transiter le plus de données en un minimum de temps, et en termes de rapidité, ça a de quoi faire rêver : un débit moyen de 10 à 20 Gigabits par seconde, contre seulement 20 à 25 Mégabits par seconde pour la 4G (alors qu’en théorie, la vitesse de la 4G devrait être d’environ 150 Mb/sec).

 

Vitesses théoriques des différents réseaux

 

POURQUOI DÉJÀ BOUSCULER LA 4G ?

Bien que cette 5G soit fièrement présentée au MWC cette année à Barcelone, elle ne sera que mise en circulation fin 2019, pour les services télécoms les plus optimistes. Les fournisseurs doivent installer de nouvelles antennes spécifiques à ce haut débit et les marques mobiles travaillent sur de nouveaux smartphones compatibles avec ce réseau.

Mais l’objectif de la 5G n’est pas dans un premier temps de permettre aux populations de regarder leurs séries Netflix en pleine forêt ou en plein cœur du Sahel avec une vitesse réseau maximale. Ce service a été élaboré afin de répondre aux besoins des nouvelles technologies, tels que la chirurgie à distance (téléchirurgie) ou les voitures autonomes. Ces innovations nécessitent la réception de nombreuses données en un minimum de temps : précision, image nette, gestes précis... la 5G sera indispensable à ces nouveautés.

Toutefois, ce nouveau réseau aidera les zones où l’on ne peut pas apporter l’internet à haut débit avec la fibre, avec la mise en place de Box 5G, un intermédiaire efficace qui effacera peut-être enfin les zones non connectées de la carte.

Mise en place de tests en France

La 5 G va être testée par les opérateurs dans neuf villes de France courant 2018 pendant une durée allant de 18 à 24 mois, à savoir : Lyon, Grenoble, Lille, Douai, Saint-Etienne, Le Havre, Bordeaux, Nantes et Montpellier. Les opérateurs réseaux mais aussi les sociétés de transports, entreprises et acteurs d’infrastructures d’énergie devraient être conviés à l’expérimentation.

Un impact économique positif ?

En plus du domaine de la recherche, le nouveau réseau va solliciter de nombreuses entreprises : installation d’un nouveau réseau, mise en place de nouvelles antennes relais... les boîtes de télécoms ne devraient pas chômer durant ces prochaines années. De plus, la 5G devrait permettre de créer de nouveaux services. Au final, elle pourrait avoir 12 000 milliards d’euros de retombées économiques au niveau mondial entre 2020 et 2035 et permettre la création de plus de 20 millions d’emplois d’ici deux ans.

L’idée d’un réseau toujours plus rapide pourra toutefois pousser certains fournisseurs d’accès à augmenter le prix de leurs forfaits avec son l’arrivée sur le marché. Ce serait alors un moyen d’éviter de nuire à la neutralité du web, protégée en France par les conventions européennes, mais de quand même mettre en place une certaine ségrégation des réseaux, basée sur le modèle américain. Espérons qu’il ne sera rien.

Orange, très envieux d’adopter le modèle Américain et de mettre fin à la neutralité du Web en France

Nouveau réseau haut débit, la 5G nous fait incontestablement rêver : c’est un progrès majeur dans le domaine de la télécom qui ouvre des possibilités d’innovations. Elle projette un monde interconnecté avec un débit exceptionnel. Il est clair que cette création profitera à tous et à de nombreux domaines, tels que la médecine, l’automobile, les Technologies de l’Info et de la Communication (TIC), et bien entendu au monde du jeu vidéo. Il ne reste plus qu’à prendre notre mal en patience jusqu’à 2020.

Dernière modification le mardi, 27 février 2018 16:41
Allan

Fan de l'univers MARVEL et plus particulièrement des Gardiens de la Galaxie, Allan est un gros amateur de jeux mobile. Vous aurez plus de chance de le croiser sous le pseudo d'Allan44728 IG, et sur quelques jeux PC à ses heures perdues.