THE FLASH S4E9 : MACHIAVÉLIQUE

12 Déc 2017

Après plusieurs épisodes redondants, voire difficilement supportables, le mid-season de The Flash saison 4 comporte quelque surprises inattendues capables de redonner goût à la série, mais attention tout de même.

La surprise est au rendez-vous, alors que la série s’est rapidement essoufflée après l’arc narratif de reverse-flash, la CW aura mis le temps, mais trouve enfin de quoi remettre les fans en haleine.

L’épisode 9 de la saison 4 est intitulé « Don't run » que l’on peut littéralement traduire par : Ne cours pas. Les protagonistes sont divisés, Caitlin Snow est enlevée par Anumet tandis que Barry Allen est attaqué et également enlevé en pleine rue par DeVoe A.K.A The Thinker.

On aurait rapidement tendance a retomber à nouveau dans la boucle du je te tape, moi aussi. Le coup pour coup, auquel chaque épisode de la série se prête depuis trop longtemps maintenant, mais les situations seront désamorcées de manière plus subtile. 

En effet l’épisode suit un fil scénaristique un peu plus solide, qui mènera à un final convaincant, donnant envie de voir la suite.

Le premier élément de l’intrigue est totalement téléphoné, il n’y a que nos héros de série pour être dupés aussi facilement par ce mystérieux cadeau (un couteau quand même...), unique sans aucun autre couvert, reçu en début d’épisode en guise de cadeau de mariage. Curieux de ne pas s’en soucier quand on affronte un ennemi sournois aux capacités définies non pas par la force, mais par l’intelligence. Une partie d’échecs que mène à merveille l’antagoniste.

De son côté, Caitlin rencontre Dominic, un méta a priori enlevé pour ses capacités de télépathe, mais salement amoché. Aussi Amunet s’en prend à Snow pour ses talents en médecine. Sa vie dépend maintenant de celle de Dominic. Flash est emprisonné dans le repaire de DeVoe, incapable de s’évader dans une cellule étudiée et conçue pour un bolide. Barry doit ainsi se montrer plus rusé que ne l’est son adversaire. Il compte sur sa discussion avec Marlize et tire profit de leurs échanges pour manigancer son évasion.

L’équipe #TeamFLASH menée par Iris West (toujours aussi pesante) répond aux ordres de cette dernière, qui décide de sauver Caitlin. Jugeant son mari apte à s’en sortir seul. Ils viennent au secours de Snow et Dominic déjà en fuite.

SURPRISE SURPRISE !

C’est à la toute fin que l’évènement tant attendu se produit enfin. Alors que nos personnages se retrouvent pour fêter Noël chez Joe comme à chaque mid-season, Caitlin fait venir Dominic. Barry reçoit une alarme intrusion provenant de son appartement (oui, il y a une alarme intrusion, non il n’y en a toujours pas à Star Labs). Se rendant sur place, notre bolide adoré voit le retour de boomerang et se prend un punch en pleine face. Ce coup-là, personne ou presque ne l’a vu venir.

DeVoe a transféré son esprit dans le corps du télépathe, Dominic. Voilà pourquoi les deux enlèvements ont eu lieu au même moment. Voilà pourquoi la vie du télépathe devait être préservée coûte que coûte. Il était le seul métahumain du bus, capable de voir une telle opération couronnée de succès. 

Dominic/The Thinker a d’ores et déjà prévenu les forces de l’ordre, si bien que Barry découvre le cadavre de DeVoe dans son appartement au même moment que les forces d’intervention. Des traces de sang recouvrent le sol, le fameux couteau est également recouvert de sang ainsi que des empreintes de Barry. Toutes les preuves convergent dans le même sens. Dominic ira même jusqu’à se vanter au téléphone de son coup de génie à l’encontre de Barry qui prend la décision de ne « Pas courir » et voit son chef lui passer les menottes.

La CW surprend dans ce mid-season bien que certains défauts persistent. Il est le premier épisode à réellement poursuivre un scénario intelligent depuis deux saisons. Si bien que l’identité de Flash sera peut-être la pièce maitresse capable d’innocenter Barry. En tous cas, l’enjeu de la seconde partie est maintenant très clair. Avec un cliffhanger de cette envergure, nul doute que le show regagnera en audience si toutefois les studios ne décident pas lamentablement de résoudre le problème comme ils l’ont si « bien » fait dans le premier épisode la saison 4 de The Flash en ramenant Barry en quelques minutes seulement, faisant perdre toute l’ampleur dramatique du final de la troisième saison. Un épisode convaincant qui démontre enfin les capacités réelles des scénarios possibles pour le personnage le plus rapide au monde. Revenant ainsi sur les origines de Barry dans le contexte de l’innocent piégé et enfermé à tort.

Dernière modification le mercredi, 13 décembre 2017 01:13
Julien

Fondateur de Geeks Lands et auteur écrivain de la saga Les Royaumes d'Emuria.

Site internet : https://www.geekslands.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
Afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux

Rejoignez-nous !

Hey, nous sommes sur Facebook !