The Orville: Seth Mac Farlane dans l'espace !

14 Oct 2017

Moins corrosif qu'à son habitude, Seth Mac Farlane met le cap vers l'espace sans pour autant s'y perdre.

Le créateur des séries animées les Griffin et American Dad, entre autres, nous propose ici sa vision des shows de science-fiction "old-school". Dans une sorte d'hommage, assez déconcertant dans un premier temps quand on connait le travail habituel de Mac Farlane, le show explore des thèmes aussi importants que le racisme, la religion ou encore la politique de manière habile.

Sans jamais perdre le ton de la comédie, la série aborde des sujets lourds avec maturité et un bon sens qui donne à l'ensemble son identité et évite la parodie lourdingue , voire la caricature des séries dont elle est inspirée. Mac Farlane façonne un univers qui semble familier à tous les amateurs de SF et apporte sa contribution à travers une critique amère de notre société.

Situé 400 ans dans le futur, le récit se concentre sur le vaisseau d'exploration "Orville" et son équipage hétéroclite mené par le capitaine Ed Mercer, incarné par Seth Mac Farlane. Il est secondé, malgré lui, par son ex-femme Kelly, interprétée par Adrianne Palicki, et son meilleur ami Gordon, joué par Scott Grimes, tient le poste de premier timonier.

Chaque épisode propose une mission principale et garde en fil rouge le rapprochement forcé des deux anciens amants que forment Ed et Kelly

Le choix d'une action live plutôt qu'une nouvelle série d'animation est judicieux et prometteur jusqu'à présent. L'esthétique générale forme un ensemble cohérent et crédible, et devient agréable après un léger temps d'adaptation. Les fans de Mac Farlane seront certainement déstabilisés par la tournure conventionnelle, relativement lisse et propre de l'ensemble, dans un premier temps.

Le spectateur sera vite rassuré de voir que le créateur de "Ted" n'a rien perdu de son cynisme irrévérencieux en découvrant la critique sous-jacente de la société américaine, camouflé par les gags de chocs des cultures qui parsèment les épisodes sur fond de thérapie de couple dans l'espace.

Une série de comédie SF à voir comme une alternative au très sérieux Star Trek: Discovery. Loin d'être une simple parodie, ni même le parent pauvre des séries dont il s'inspire, The Orville donne une approche différente et un peu plus légère de l'exploration spatiale.

Les effets et maquillages sont de très bonne facture sans pour autant rivaliser avec ceux de Star Trek. L'équipage et les désaccords qui l'accompagnent sont agréables à suivre. La bonne humeur générale empêche cependant le show d'avoir une dimension pesante malgré les sujets abordés. Mac Farlane montre, une fois encore, l'étendue de son talent à travers cette nouvelle aventure qui parvient sans peine à trouver sa place au milieu des séries du même genre. Le tout avec des aliens en pagaille et des robots, que demander de mieux ?

 

Dernière modification le samedi, 14 octobre 2017 23:36

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookie.
Afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux