Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 : Une explosion de fun intergalactique !

Ce nouveau chapitre du MCU tient toutes ses promesses, et plus encore. Quand le terrain de jeu est l’univers et ses possibilités infinies, tout devient envisageable et plausible. C’est sans nul doute la plus grande force des gardiens, ce défaire totalement du rationalisme pour emmener le spectateur dans un tour de grand huit sans temps morts, en compagnie d’une bande de bras cassés intersidéraux plus attachants les uns que les autres.

L'HUMOUR, UNE LANGUE UNIVERSELLE

Outre l’action efficace, l’humour, tant visuel que dans les dialogues, tient une place importante. Véritable clé ouvrant les barrières entre les mondes et les espèces qui composent cet univers. Parfaitement dosée, chaque pointe comique fait mouche. L’intrigue, simple sans être creuse, permet au réalisateur James Gunn de jongler avec les émotions du spectateur en le faisant passer du rire aux larmes en un clin d’œil.

SORTEZ VOS MOUCHOIRS

Si l’humour est omniprésent, il sert surtout à dédramatiser les séquences dramatiques des différents personnages. Comment ne pas fondre devant bébé Groot ?  Si chaque personnage à son moment de gloire, tout le monde a également le droit à son moment d’émotion, plus ou moins intense, mais toujours très juste et en phase avec l’identité de chacun. Sans parler de la mort d’un personnage important.

SPACE TRIP FLUO, FUN ET FUNKY

Taillé pour la 3D, le film est d’une qualité visuelle impeccable et on en prend plein les mirettes tout du long. Le tout rythmé par une bande-son collant parfaitement à l’action. On pouvait redouter une suite plus faible, mais le défi est relevé haut la main. Même si le fond n’est pas aussi original que la forme, le résultat est un space rock opéra familial aussi divertissant qu’émotionnellement chargé.

FAN SERVICE À TOUS LES ÉTAGES

Décrire le film sans spoiler quoi que ce soit est impossible tant le film regorge d’easter eggs, plus ou moins discrets, qui raviront les geeks avides de références aux matériaux de base puisés dans les comics des 70's. Ego, interprété par le toujours impeccable Kurt Russell, est un personnage qui, bien que complexe à porter à l’écran, est amené ici le plus clairement du monde par une explication simple et visuelle des tenants et aboutissants de son existence. Mention spéciale au caméo de Stan Lee, qui introduit des personnages emblématiques de l’univers Marvel.

Une réussite donc que ce Volume 2, même si les rabats joie pourrait trouver à redire sur l’aspect moralisateur un poil trop appuyé par moments. Il est difficile de ne pas adhérer à ce déluge de fun parfaitement orchestré. À réserver néanmoins aux fans du premier volume, car le côté cartoon comedy pourrait en décevoir plus d'un.  Restez bien assis à la fin de la projection, car les scènes post-génériques sont elles aussi pleines de promesses.

Dernière modification le mercredi, 26 avril 2017 08:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)